Les 15 droit de vote pour les femmes en france

Voici les informations et les connaissances sur le sujet droit de vote pour les femmes en france Les meilleurs sont compilés et compilés par l’équipe de fr.aldenlibrary.org eux-mêmes ainsi que d’autres sujets connexes tels que: Les femmes françaises ont le droit de vote depuis, premier vote des femmes en france, exposé sur le droit de vote des femmes en france, premier droit de vote des femmes dans le monde, droit de vote des femmes suisse, droit de vote femme italie, droit de vote des femmes en allemagne, droit de vote femme angleterre.

droit de vote pour les femmes en france

Image pour le mot-clé: droit de vote pour les femmes en france

Les articles les plus lus sur droit de vote pour les femmes en france

Droit de vote des femmes : 4 dates à retenir – Geo.fr

  • Auteure: www.geo.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (34779 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Droit de vote des femmes : 4 dates à retenir – Geo.fr Pour devenir citoyennes à part entière, les femmes ont dû s’armer de patience et de persévérance. Retour sur les événements qui ont marqué.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Bien avant les pays européens ou les États-Unis, la Nouvelle-Zélande a été le premier pays à accorder le droit de vote aux femmes. À l’origine, le combat pour le droit de vote féminin vient des ligues de tempérance comme la Woman’s…

  • Citation de la source:

Le droit de vote pour les femmes : une histoire… pas si vieille

  • Auteure: information.tv5monde.com

  • Évaluer 3 ⭐ (11986 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Le droit de vote pour les femmes : une histoire… pas si vieille Le 29 avril 1945, les Françaises s’exprimaient dans les urnes pour la première fois. Cinq ans plus tôt, les Québécoises obtenaient le droit.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: En 1755, soit 190 ans plus tôt, le rebelle corse Pascal Paoli avait imaginé une Constitution accordant le droit de vote aux personnes de plus de 25 ans, dont les femmes, mais seulement à l’échelon communal. De plus, seules les veuves ou célibataires étaient concernées, et elles n’étaient pas éligibl…

  • Citation de la source:

Chronologie du droit de vote et d’éligibilité des femmes – Histoire

  • Auteure: www2.assemblee-nationale.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (3312 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Chronologie du droit de vote et d’éligibilité des femmes – Histoire Presentation de l’Assemblee nationale, du palais Bourbon, de ses membres (deputes), de son fonctionnement et de son actualite : agenda, travaux en cours …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

  • Citation de la source:

Droit de vote des femmes en France : dates et histoire d’un …

  • Auteure: www.journaldesfemmes.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (30234 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Droit de vote des femmes en France : dates et histoire d’un … La France est l’un des derniers pays d’Europe à avoir accordé aux femmes le droit de vote : il aura en effet fallu attendre 1945 pour que …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Sommaire

    La Révolution française, un frein au droit de vote des femmes
    Antiféminisme au XIXe
    Un droit de vote pour les femmes qui piétine
    Date du droit de vote des femmes en France

    En France, alors que les hommes obtiennent le…

  • Citation de la source:

Le droit de vote des femmes – Fondation Charles de Gaulle

  • Auteure: www.charles-de-gaulle.org

  • Évaluer 4 ⭐ (35296 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Le droit de vote des femmes – Fondation Charles de Gaulle Les femmes obtiennent le droit de vote avec la signature de l’ordonnance du 21 avril 1944 par le général de Gaulle, alors à la tête du CFLN.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la France est l’un des rares grands pays européens à ne pas accorder le droit de vote aux femmes. L’influence des radicaux-socialistes, qui voient dans le vote féminin un vote « clérical » dangereux pour la République, est très importante dans le maintien…

  • Citation de la source:

Qu’en est-il du droit de vote des femmes – Vie publique

  • Auteure: www.vie-publique.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (6122 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Qu’en est-il du droit de vote des femmes – Vie publique Longtemps exclues du vote, les Françaises votent pour la première fois en 1945. |

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: On ne peut plus parler aujourd’hui de vote masculin ou de vote féminin. La variable “genre” a perdu sa pertinence, sauf à remarquer que les femmes votent moins volontiers pour les extrêmes que les hommes. Sur le terrain de la participation électorale en revanche, il n’y a plus de différence signific…

  • Citation de la source:

les femmes obtiennent le droit de vote et d’éligibilité en France

  • Auteure: archives.var.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (23692 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur les femmes obtiennent le droit de vote et d’éligibilité en France Expression la plus aboutie de la souveraineté populaire dans un régime démocratique, le suffrage universel, masculin et féminin, se définit comme un …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:  3 – Le droit de vote des femmes, un enjeu social :

  • Citation de la source:

Le droit de vote des femmes dans le monde – etat-civil.pw

  • Auteure: www.etatcivil.pw

  • Évaluer 4 ⭐ (28754 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Le droit de vote des femmes dans le monde – etat-civil.pw Date, Pays, Circonstances. 1893, Nouvelle-Zélande, Eligibilité en 1919. 1901, Australie, A la suite de son unification et indépendance, elle étend les …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Exception : au Vatican, l’accès au collège électoral (Conclave) est réservé aux prêtres et comme l’église catholique romaine n’ordonne pas de femme, elles sont de facto privées du droit de vote.

  • Citation de la source:

21 avril 1944 : le droit de vote accordé aux femmes – France …

  • Auteure: www.franceculture.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (12465 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur 21 avril 1944 : le droit de vote accordé aux femmes – France … C’était le 21 avril 1944. Les femmes devenaient électrices et éligibles, comme les hommes. Un an plus tard, le 29 avril 1945, elles votaient …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: est dans l’appli Radio FranceDirect, podcasts, fictions

  • Citation de la source:

Quand les femmes ont-elles eu le droit de vote – Ça m’intéresse

  • Auteure: www.caminteresse.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (28119 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Quand les femmes ont-elles eu le droit de vote – Ça m’intéresse Si voter est un droit pour toute personne de plus de 18 ans en France, les femmes n’ont pas toujours eu la chance de pouvoir le faire.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Que ce soit pour les élections présidentielles, municipales ou législatives, nous sommes tous invités à nous rendre aux urnes. Ce droit fondamental est accordé à toute personne majeure et elle est automatiquement inscrite sur les listes électorales de sa commune de résidence à ses 18 ans. En France,…

  • Citation de la source:

Années de droit de vote pour les femmes – L’Internaute

  • Auteure: www.linternaute.com

  • Évaluer 4 ⭐ (27994 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Années de droit de vote pour les femmes – L’Internaute Xem thêm 30 hàng

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Quels que soient les régimes politiques en vigueur, les femmes sont souvent évincées de l’échiquier politique mondial. L’Arabie Saoudite ne leur a même pas encore accordé le droit de vote, lors des premières élections municipales de février 2005.

    Cependant, certaines femmes ont réussi à…

  • Citation de la source:

Le droit de vote des femmes – Archives du Calvados

  • Auteure: archives.calvados.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (23955 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Le droit de vote des femmes – Archives du Calvados De fait, c’est le 7 février 1918, que les femmes obtiennent le droit de vote au Royaume-Uni et le 12 novembre 1918 en Allemagne. En France, ce n’est qu’avec l’ …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

  • Citation de la source:

Le combat pour le vote des femmes | L’histoire par l’image

  • Auteure: histoire-image.org

  • Évaluer 3 ⭐ (16512 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Le combat pour le vote des femmes | L’histoire par l’image Nous vous proposons un dossier sur l’histoire du combat pour obtenir le droit de vote des femmes : des premières associations au début du XXe siècle au …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: La femme française peut voter À l’approche de la Libération, la question du vote des femmes…

  • Citation de la source:

21 avril 1944 : les femmes obtiennent le droit de vote – Outre …

  • Auteure: la1ere.francetvinfo.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (20343 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur 21 avril 1944 : les femmes obtiennent le droit de vote – Outre … Pourtant, ce droit ne s’appliquera pas immédiatement à toutes dans les territoires ultramarins. Louis Metivier • Publié le 21 avril 2022 à 19h08 …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Cette loi-cadre (qui permet au gouvernement de statuer par décret) Defferre impose le droit de vote aux femmes dans toutes les colonies. Pour autant, les dernières femmes qui obtiendront le droit de vote seront les Algériennes en 1958. Ironie de l’Histoire, alors que l’ordonnance du 21 avril 1944 es…

  • Citation de la source:

VOTE DES FEMMES (France) – Encyclopédie Universalis

  • Auteure: www.universalis.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (15070 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur VOTE DES FEMMES (France) – Encyclopédie Universalis En France, les femmes ont obtenu le droit de vote par une ordonnance du 21 avril 1944. La décision fut prise à l’issue d’un débat à l’Assemblée d’Alger où …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    Le 29, le programme de stabilité budgétaire du gouvernement, soumis au vote consultatif de l’Assemblée nationale, est adopté par 265 voix contre 232 et 67 abstentions. Trois députés socialistes votent contre et 41 s’abstiennent. Les élus U.M.P. et les écologistes votent majoritairement contre. La …

  • Citation de la source:

Contenu à lecture multiple droit de vote pour les femmes en france

blesserAnnie KennyChristabel Pankhurstà propos

plusdroit de vote des femmesElle est le produit d’un long processus historique qui s’inscrit dans l’histoire contemporaine. Dans le monde,droit de votepropagation des femmesvingtsiècle. Les autorisations sont adaptées au développement en parallèle.

Bangladais

  • 1 Chronologie
  • 1.1 avant 1893
    1.2 depuis 1893

    1.2.1 Statut de leader
    1.2.2 Après la Première Guerre mondiale
    1.2.3 Après la Seconde Guerre mondiale
    1.2.4 La décolonisation et les derniers pays de l’Ouest
    1.2.5 Cas récents

    1.3 Initiatives internationales

  • 2 Par pays
  • 2.1 Arabie saoudite
    2.2 Brunéi
    2.3 Belgique
    2.4 États-Unis

    2.4.1 19e siècle
    2.4.2 Début du XXe siècle

    2.5 français

    2.5.1 De l’ancien régime à la révolution
    2.5.2 19ème siècle à 1944

    2.5.2.1 Chronologie
    2.5.2.2 Contre les radicaux
    2.5.2.3 Actions des féministes

    2.5.3 Seconde Guerre mondiale, résistance et suffrage des femmes en France
    2.5.4 De la Libération à la Ve République

    2.6 Luxembourg
    2.7 Québec
    2.8 Royaume-Uni
    2.9 Suisse
    2.10 Russie

  • 3 Notes et références
  • 4 Voir plus
  • 4.1 Index
    4.2 Prise de vue
    4.3 Articles connexes
    4.4 Liens externes

flirt[éditer | modifier le code]

avant 1893[éditer | modifier le code]

Antérieur àvingtAu XIXe siècle, plusieurs pays accordent aux femmes le suffrage partiel ou temporaire :

  • Arriver
  • Rome
  • sous le pape
  • innocent IX
  • (1519-1591), les hommes et les femmes de plus de 14 ans avaient le droit de vote.
  • [première]
  • .
  • Cette
  • Suisse
  • , Entre
  • 1718
  • et
  • 1771
  • ont le droit de voter selon des critères autres que le sexe, notamment le paiement des impôts et l’appartenance à une guilde. Le vote a de nouveau été partiellement ouvert aux femmes.
  • 1862
  • et
  • 1919
  • [2ème]
  • .
  • Cette
  • République de Corse
  • dans
  • 1755
  • et jusqu’à ce que tu tombes
  • 1769
  • , accordant implicitement le droit de vote aux femmes célibataires ou veuves (majorité fixe élue à 25 ans)
  • [3]
  • ,
  • [4]
  • .
  • plus
  • Royaume de France
  • apporté des droits de vote restreints (
  • voir ci-dessous
  • ) pour
  • élection consulaire
  • depuis (gouvernement municipal)
  • XII
  • siècle varie selon les régions. Pour
  • terme général
  • depuis
  • XIV
  • jusqu’au siècle
  • 1789
  • . Ces dispositions sont définitivement abrogées.
  • 1791
  • [5]
  • .

Les entités territoriales, infranationales, non étatiques ou non reconnues précèdent également de nombreux États :

  • statut
  • Nouvelle chemise
  • (
  • les états-unis d’Amérique
  • ) entre
  • 1776
  • arriver
  • 1807
  • pour les hommes, à condition qu’ils soient propriétaires
  • [6]
  • ,
  • [7]
  • .
  • plus
  • Bas-Canada
  • (La province coloniale britannique correspond partiellement à l’actuel
  • Québec
  • et
  • Labrador
  • ), depuis
  • 1791
  • et à la même condition que celui qui la possède, limitée
  • 1834
  • [2ème]
  • et finalement retiré après le soulèvement de 1837-1838.
  • 1849
  • [8]
  • ,
  • [9]
  • .
  • Cette
  • Îles Pitcairn
  • (dépendance
  • Royaume-Uni
  • ) dans
  • 1838
  • .
  • État mormon
  • Désert
  • (1847) (être
  • Utah
  • en 1850).
  • Cette
  • Province de Vélez
  • (
  • Colombie
  • ) entre
  • 1853
  • intégrer à
  • État fédéral de Santander
  • dans
  • 1857
  • [de face]
  • .
  • plus
  • Territoire du Wyoming
  • (
  • les états-unis d’Amérique
  • ) dans
  • 1869
  • avec le droit de
  • [11ème]
  • . Une femme est élue quelques mois plus tard, en 1870.
  • juge de paix
  • arriver
  • larami
  • La même année, une autre personne a été élue greffier dans la même province (
  • Bailli Court
  • ).
  • plus
  • région de l’utah
  • (États-Unis) en 1870. Une loi du Bundestag l’a abrogée en 1887.
  • L’
  • île de Man
  • (dépendance
  • Royaume-Uni
  • ) dans
  • 1881
  • [douzième]
  • .
  • plus
  • Région de Washington
  • Il a été aboli en 1883 par le Tribunal fédéral en 1887.
  • plus
  • Wyoming
  • en tant qu’État en 1890.
  • plus
  • Colorado
  • (
  • les états-unis d’Amérique
  • ) dans
  • 1893
  • [13]
  • .
  • Cette
  • îlot de cuisine
  • (Protectorat britannique) en 1893
  • [14]
  • .
  • L’
  • Australie du Sud
  • (colonie autonome britannique)
  • 1894
  • . En 1895, l’Australie-Méridionale est devenue l’une des premières juridictions au monde à autoriser les femmes à se présenter aux élections législatives.
  • L’
  • Utah
  • (admis à l’Alliance) et
  • Idaho
  • (
  • les états-unis d’Amérique
  • ) dans
  • 1896
  • .

depuis 1893[éditer | modifier le code]

Dès le début, les femmes ont progressivement obtenu le droit de vote dans la plupart des pays.vingtsiècle (la liste n’est pas exhaustive).1940).

prémisse[éditer | modifier le code]

  • 1893
  • :
  • Nouvelle Zélande
  • suffrage universel qui permet aux femmes (y compris les femmes)
  • Maori
  • ) voter
  • élections législatives cette année-là
  • . Mais les femmes néo-zélandaises ont dû attendre 1919 pour pouvoir se présenter.
  • [15]
  • .
  • 1901
  • : JE’
  • Australie
  • Après son unification et son indépendance, il a élargi le suffrage et l’éligibilité des femmes.
  • Australie du Sud
  • , pour tous ses territoires (première candidature aux élections fédérales en 1902), à l’exception de la Tasmanie (1903). Cependant, ce droit ne s’applique qu’aux femmes blanches. femme
  • local
  • en particulier, elles en sont exclues au même titre que les hommes autochtones.
  • [16]
  • ,
  • [17]
  • . Quatre femmes ont été nominées
  • Élection fédérale australienne de 1903
  • mais personne n’est choisi
  • [17]
  • . Les aborigènes ont obtenu ce droit en 1962.
  • [18]
  • .
  • 1906
  • :
  • Finlande
  • Le suffrage universel a également été adopté en 1906, par le suffrage universel (les femmes et les hommes ont un statut égal) pour élire le parlement, sans limitation de sexe, sociale ou raciale.
  • Nouvelles Hébrides
  • (JE.)
  • [19]
  • . Cette
  • Élection parlementaire finlandaise de 1907
  • Ce sont les premiers pays au monde où des femmes (dix-neuf) ont été élues.

  • 1910 : pièce
  • Etat de Washington
  • .
  • 1911 : piste
  • Californie
  • .
  • 1912 :
  • Arizona
  • ,
  • Kansas
  • et
  • région de l’Alaska
  • .
  • 11 juin 1913
  • :
  • Norvège
  • [20]
  • .
  • 1915
  • :
  • Danemark
  • (comprend
  • Islande
  • )
  • [21]
  • .
  • 28 janvier
  • 1916
  • :
  • Manitoba
  • , première province
  • Canada
  • donner ce droit aux femmes pour toujours
  • [22]
  • .
  • 1917
  • :
  • Russie
  • (
  • gouvernement provisoire
  • )

après la première guerre mondiale[éditer | modifier le code]

  • 1918
  • :
  • Arménie [23].
    Hongrie : Le gouvernement Karolyi accorde aux femmes le droit de vote à partir de 24 ans.
    Le Canada au niveau fédéral [24]. Au niveau provincial, la plupart des provinces ont reconnu le droit de vote des femmes au niveau provincial entre 1916 et 1922, mais seulement au Québec en 1940.
    Le Royaume-Uni a donné aux femmes le droit de vote dès l’âge de 30 ans le 7 février 1918 avec le Representation of the People Act 1918. En 1928, leur statut sera égal à celui des hommes.
    Tchécoslovaquie.
    Pologne (28 novembre 1918).
    Roumanie (les femmes ne sont éligibles que dans les provinces de Transylvanie, Bucovine et Bessarabie) [25].
    Géorgie.
    Azerbaïdjan : premier pays musulman à accorder aux femmes le droit de vote avec l’établissement d’une république laïque.
    Autriche, 1er novembre 1918.
    Allemagne, 30 novembre 1918 [26].
  • 1919
  • :
  • Pays-Bas (valable depuis 1917).
    Luxembourg.
    Belgique (réservée aux veuves et aux héros de guerre depuis 1920, ouverte à toutes les femmes aux élections provinciales et municipales. En 1921, la Constitution permet aux électrices de participer aux élections législatives à la majorité des deux tiers. Finalement, ce n’est arrivé qu’en 1948. La loi a été promulguée ) [27].
    encore, certainement en Suède (avec la première élection en 1921) [2].
    Le droit de vote, qui existait en Nouvelle-Zélande depuis 1893, était complété par le droit d’être élu.
    Gouvernement italien de Carnaro [28] [ressources insuffisantes]
  • 1920
  • :
  • Albanie.
    États-Unis, 19e amendement, pour les femmes blanches [18] (Proposé le 4 juin 1919 et ratifié le 18 août 1920) : suffrage limité jusqu’au suffrage de la législature en 1965.

éveilAlice Duer Miller

  • 1922
  • :
  • État de liberté d’Irlande
  • , comme les hommes à partir de 21 ans
  • [29]
  • .
  • 1923
  • :
  • Roumanie
  • (votant, mais non éligible)
  • [30]
  • .
  • 1924
  • Mongolie.
    Espagne (hors femmes mariées ou prostituées [31]) [32]
  • 1926
  • :
  • Liban
  • [33]
  • (Faire la fête).

Louise Weissblesser

  • 1927
  • :
  • Uruguay
  • (affectation unique dans le cadre d’une enquête locale sur les abus
  • [34]
  • ).
  • 1928
  • :
  • Royaume-Uni
  • Toutes les femmes de plus de 21 ans ont obtenu le droit de voter et d’être élues.
  • 1929
  • :
  • Equateur
  • .
  • 1930
  • :
  • Afrique du Sud (pour les femmes blanches) [33],
    Turquie (droit de vote aux élections municipales [35] ; loi du 6 décembre 1929 [36]).
    Grèce (élections municipales).
  • 1931
  • :
  • le Portugal
  • reconnu pour les étudiantes diplômées du secondaire
  • [18]
  • Pour les hommes, il leur suffit de savoir lire et écrire. Il est ouvert à toutes les femmes en Turquie.
  • 1974
  • .
  • 1931
  • :
  • Sri Lanka.
    Espagne : les femmes n’ont pas voté aux élections de 1931, mais ont obtenu le droit de vote la même année. Ils voteront en 1933, puis perdront ce droit sous Franco (1936-1975).
  • 1932
  • :
  • Roumanie (suffrage universel et éligibilité) [30].
    Thaïlande.
    Maldives.
    Uruguay[37],
    Brésil [38].

Rio Grande do Norte

  • 1934
  • :
  • Cuba.
    Turquie (droits de vote et éligibilité étendus) [35].
  • 1935
  • :
  • Birmanie.
    Inde (en partie : les femmes doivent être alphabétisées et posséder des biens [18]),
    Philippines (plus de 95% d’accord, selon l’avis du référendum pour les femmes).
  • 1938
  • :
  • Bolivie.
    Ouzbékistan.
  • 1939
  • :
  • Salvador
  • .
  • 1940
  • : élections provinciales
  • Québec
  • [39]
  • sous la pression du mouvement féministe
  • Thérèse Casgrain
  • [40]
  • .
  • 1941
  • :
  • Panama
  • (limites, conditions par niveau d’études)
  • [41]
  • .
  • 1942
  • :
  • République dominicaine
  • .
  • en 1944
  • :
  • Bulgare.
    France (voir ci-dessous).
  • 1945
  • :
  • Yougoslavie.
    Italie.

après la seconde guerre mondiale[éditer | modifier le code]

  • 1946
  • :
  • Japon
    Espagne (pour les femmes mariées [33]).
    Panama (suffrage pour toutes les femmes) [41].
  • 1947
  • :
  • Argentine.
    Vénézuélien.
  • 1948
  • :
  • Belgique (reconnue uniquement pour les élections municipales de 1920).
    Israël (reconnu pour les femmes depuis la déclaration d’indépendance de David Ben Gourion).
  • 1949
  • :
  • Chili
  • [42]
  • .

La décolonisation et les derniers pays occidentaux[éditer | modifier le code]

  • 1950
  • :
  • Haïti (grâce au soutien de certains hommes progressistes au Parlement. Cependant, les femmes votent de facto démocratiquement depuis les élections de 1990 [43]).
    Inde (Constitution 1935 levant les restrictions) [18]
  • 1952
  • :
  • Liban (uniquement pour les femmes titulaires d’un certificat d’études primaires jusqu’en 1957) [44].
    Hellénique.
    Bolivie [45].
  • 1953
  • :
  • mexicain
  • .
  • 1954
  • :
  • Bélize.
    Colombie (25 août) [46], [47].
    Pakistan.
    Syrie.
  • 1955
  • :
  • Pérou.
    Le maïs sucré.
  • en 1956 :
  • Tunisie
  • [48]
  • 1957
  • :
  • Liban (universel).
  • 1958
  • :
  • Algérie française
  • [49]
  • ,
  • [50]
  • .
  • 1959
  • :
  • Brunei (pour les élections locales uniquement, comme pour les hommes).
    Le canton de Vaud, premier canton de Suisse, est élu par les électeurs masculins au niveau cantonal (voir aussi suffrage féminin en Suisse).
  • 1960
  • :
  • Tongien
  • [51]
  • .
  • 1961
  • :
  • Paraguay
  • .
  • 1962
  • :
  • Monaco
  • .

  • 1963
  • :
  • Afghanistan.
    Iranien.
    Maroc [52]
  • 1965
  • :
  • les états-unis d’Amérique
  • : droit de vote illimité (
  • Loi sur les droits de vote
  • ), spécialement ouvert aux femmes afro-américaines et aux autres minorités
  • [18]
  • Il a été renouvelé en 2006 pour 25 ans.
  • 1970
  • :
  • Andorre
  • .
  • 1971
  • :
  • Suisse
  • , premier pays au monde à accorder aux femmes le droit de vote des électeurs masculins (première initiative fédérale rejetée en 1959) (cf.
  • Droit de vote des femmes en Suisse
  • ), sauf l’état
  • Appenzell-Rhodes-Intérieures
  • Dans les cas où le droit de vote n’a été accordé qu’en 1991 après la décision de la Cour fédérale
  • [53]
  • .
  • 1974
  • :
  • le Portugal
  • (Universel).
  • 1975
  • :
  • Espagne
  • (Universel
  • [33]
  • ).
  • 1979
  • :
  • Nigeria
  • (Recensement depuis 1951, mondialisation dans le sud du pays depuis 1959, mondialisation dans tout le pays depuis 1979
  • [54]
  • ).
  • 1980
  • :
  • Irak
  • .
  • 1984
  • :
  • Liechtenstein
  • , le deuxième pays (avec la Suisse) où le suffrage féminin est voté par les électeurs masculins.
  • 1984
  • :
  • Afrique du Sud
  • (pour les femmes métisses)
  • [33]
  • .

États les plus récents[éditer | modifier le code]

  • 1990
  • :
  • Samoa (introduction du suffrage universel masculin) [55].
    Suisse (Appenzell Rhodes-Intérieures, dernier canton à refuser aux femmes le droit de vote par décision du Tribunal fédéral).
  • 1994
  • :
  • Afrique du Sud
  • (pour les femmes noires)
  • [33]
  • .
  • 1999
  • :
  • Train
  • .
  • 2002
  • :
  • Bahreïn
  • (officiellement autorisé en 1973, mais seulement en pratique depuis 2002
  • [18]
  • ).
  • 2003
  • :
  • Oman
  • (officiellement autorisé en 1994, mais seulement en pratique depuis 2003)
  • [18]
  • ).
  • 2005
  • :
  • Koweit
  • .
  • 2006
  • :
  • Emirats Arabes Unis
  • (Droit de vote limité jusqu’en 2010).
  • 2007
  • -2008 :
  • Butane
  • .
  • 2011
  • :
  • Arabie Saoudite
  • [56]
  • .

Trois pays sont des cas particuliers :

  • Dans
  • Brunéi
  • et
  • Arabie Saoudite
  • Il n’y a pas d’élections nationales et les hommes et les femmes n’ont le droit de voter qu’aux élections locales.
  • Dans
  • Vatican
  • , accès au collège électoral (
  • Rencontre
  • ) est réservé aux cardinaux et
  • une église catholique romaine
  • ne donne pas d’ordres aux femmes, elles
  • réellement
  • a été privé du droit de vote. D’autre part,
  • Synode des évêques
  • En 2021, une femme a obtenu le droit de vote pour la première fois (
  • Nathalie Beckquart
  • Nommé Secrétaire sous l’autorité du Synode)
  • [57]
  • .

On peut aussi parler d’institution grecque autonome dans le cadre de cas particuliers :République monastique sur le mont Athosdanshelléniqueinterdit aux femmes (et “à toutes les créatures femelles sauf les poules et les chats”,abattre),réellementSeuls les hommes ont le droit de vote.

Entreprise internationale[éditer | modifier le code]

  • 1904
  • : créer
  • Coalition internationale pour la protection des droits des femmes
  • dirigée par des féministes américaines
  • Carrie Chapman Chat
  • [33]
  • .
  • 1910
  • : à la deuxième conférence internationale des femmes socialistes
  • Copenhague
  • féministe allemande
  • Clara Zetkin
  • Il a proposé la création de la “Journée internationale de la femme”, une journée annuelle de protestation pour faire campagne pour le suffrage, l’égalité des sexes et l’égalité des sexes.
  • socialisme
  • . L’origine de cette initiative
  • journée internationale des droits des femmes
  • , un événement qui a lieu le 8 mars de chaque année
  • [33]
  • .

par pays[éditer | modifier le code]

  • plénipotentiaire
  • autorisé, mais uniquement au niveau local (pas d’élections nationales)
  • interdit (Vatican)

Arabie Saoudite[éditer | modifier le code]

recycler

(janvier 2019)Modèle :

développerOùdiscuter des domaines à améliorer.

Le droit de vote (pour les hommes et les femmes) ne s’applique pas.Arabie SaouditeContrairement aux élections locales, le parlement n’est pas élu mais nommé par le roi. En 2011, le Roi a accordé le droit de vote et d’éligibilité aux femmes, ainsi qu’aux titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur, avec l’entrée en vigueur des élections municipales en décembre 2015. L’exercice du droit C’est très difficile, les formulaires d’inscription exigent un justificatif de domicile qu’ils n’ont pas normalement, comme une facture d’électricité à émettre au nom du candidat électeur.[58]. Au 2 novembre 2015, seules 132 000 des 4,5 millions d’électrices potentielles étaient inscrites.[59].

La loi prévoit également une distinction stricte entre hommes et femmes, tant aux urnes que pendant la campagne électorale : les hommes ne peuvent présenter leurs performances aux femmes que par vidéo entrelacée et inversement. Pour répondre à la question controversée de la visibilité de la photo d’une femme sur une affiche électorale, il a été décidé que les photos seraient interdites aux membres des deux sexes. 1 000 femmes ont postulé contre 6 428 hommes[59]. Une femme élue dans le comtéAbri12 décembre 2015, première fois dans ce pays[60]. Au total, 20 femmes ont été sélectionnées[soixante-et-un].

En 2015, le 12 décembre, les femmes en Arabie Saoudite ont pu voter, le dernier pays où elles n’ont pas pu voter. Les femmes comme les hommes sont privés de leurs droits au niveau national (pays,monarchie absolueavec un corps législatif nommé par le roi), mais les hommes peuvent voter aux élections municipales. Ce droit, ainsi que le droit de participer aux élections municipales, a été accordé en 2011 et est entré en vigueur en décembre 2015.[62],[63],[soixante-quatre].

Brunéi[éditer | modifier le code]

ArriverBrunéi, monarchie absolue, ni les hommes ni les femmes n’ont le droit de voter aux élections nationales : ce droit ne s’applique (en général) qu’aux élections locales.[63].

Belgique[éditer | modifier le code]

Un amendement à la Constitution d’octobre 1921 (modifiant l’article 47 de la Constitution belge de 1831) introduit le suffrage universel selon le principe “un homme, une voix”. Ceci est de l’art. 47 veuves de la Première Guerre mondiale ont également été autorisées à voter dans tout le pays[65]. L’introduction du suffrage féminin avait auparavant été évoquée en incluant une disposition dans la constitution qui lui permettait d’être promulguée par une loi spéciale (c’est-à-dire qu’il fallait une majorité des deux tiers pour passer). C’est ce qui s’est passé en mars 1948.[66]. en Belgique,Le vote est obligatoire.

les états-unis d’Amérique[éditer | modifier le code]

Le droit des femmes à l’autodétermination aux États-Unisféminisme aux états-unisDroits de vote aux États-Unis

XIXe siècle[éditer | modifier le code]

Votez pour les femmes

[soixante-sept]

Antérieur àla révolution américaine, certaines femmes pouvaient voter dans certaines parties des colonies américaines. Aussi, dans certainsAmérindiensils ont un grand pouvoir politique[68].

Le droit de vote des femmes est issu du mouvementabolitionnisteParticulièrement à travers certaines églises, de nombreuses femmes américaines participent.Quakers. Au fil du temps, ce féminisme américain précoce a égalementTournoi d’équilibrecontre l’alcool. Les arguments des tenants du menaçantisme relèvent à la fois de l’universalisme et de l’essentialisme. Ils ont spécifiquement soutenu que les femmes avec des vertus spéciales serviraient le pays, en particulierpacifisme. Le vote était également compris parmi les progressistes majoritaires comme un moyen de promouvoir la réforme sociale. c’est pourquoi parmi les malades on trouve de grands réformateurs comme lui.Jane Addams, fondateur d’un travail social à Chicago[68].

État mormonDésert(1847-1850), deviendraUtahL’octroi du droit de vote aux femmes en 1850 était une exception à l’époque.[69].
Ce n’est qu’en 1848,Congrès de Seneca FallsElle a déclaré que les débats commenceraient à marquer la naissance du mouvement des droits des femmes aux États-Unis et qu’une convention serait finalement votée sur la “Déclaration d’émotion” qui nécessiterait le suffrage des femmes. préparé selon le modèleDéclaration d’indépendance[68]. Celle-ci, prônée par un nombre limité d’activistes, n’a pas conduit immédiatement à la création d’organisations de plaidoyer spécifiques. A l’issue de la campagne pour les signatures de dizaines de milliers de personnes,Elizabeth Cady StantonIl a été bien défendu devant le Congrès en 1854.New Yorkune plate-forme qui proteste essentiellement contre le suffrage des femmes[70]. Mais à la finguerre civileLes premières associations militantes se constituent alors que la question de la définition de la citoyenneté est à la base du débat public.

Front commun entre féministes et féministesabolitionnisteIl se désintègre progressivement pendant cette période. tout en acceptantXV. Changerprotégera le droit de voteLe noirConcernant le genre masculin, certaines féministes aiment associer les femmes au genre masculin.[68]soupçonnés d’avoir été laissés pour compte par les dirigeants masculins du mouvement.[71]. En 1869, deux organisations rivales voient le jour.Association américaine pour l’égalité des droits. en 1869Susan B.AnthonyetElizabeth Cady StantoncréerAssociation nationale de défense des droits des femmesQui soutiendra et fera campagne pour un changement constitutionnel qui garantira le suffrage des femmes ?Élection présidentielle de 1872, candidatVictoria Woodhull[33]. Ses revendications qui vont au-delà des droits politiques s’inspirent du texte de la Convention de Seneca Falls. Organisation concurrente-Association américaine pour la défense des droits des femmescréé parLucy Pierreet son mariHenri Blackwell- plus modéré et préférant concentrer l’action uniquement sur le suffrage, laissant le niveau fédéral agir au niveau des États[72].

Susan B.Anthony

En 1890, les deux associations se réunissent.Association nationale des femmes américaines pour les femmes(NAWSA). Cependant, les discussions sont encore chaudes sur la stratégie à adopter. pression d’actionConférenceAutorisé par la NAWSA à modifier le vote, qui a été rejeté par le Sénat.1887. Même en cas de succès auprès des élus, cette procédure est risquée car elle signifie qu’une fois l’amendement voté, il est approuvé par l’Etat. Les actions au niveau de chaque État n’ont jusqu’à présent eu qu’un impact limité. Sans doute a-t-il permis au mouvement d’étendre son influence et de se répandre dans la région en donnant à chacun de ses constituants locaux une cible clairement définie. Mais à partir de 18701910À la suite de 480 campagnes pour la tenue de référendums locaux, 17 ont eu lieu dans différents États d’Amérique, et seulement 2 d’entre elles ont abouti à l’obtention du droit de vote.[soixante-treize]. en 1908journée des droits des femmes[33].

Cependant, au tournant du siècle, plusieurs États ont autorisé le suffrage des femmes. La volonté d’attirer les femmes immigrantes dans l’ouest du pays est manifeste.”par une société plus ouverte et mobile”Comme le souligne l’historien Pap Ndiaye, cela contraste avec la côte Est plus conservatrice. nous pouvons citerWyomingen 1870ColoradoetIdahodans les années 1890, puisCalifornie, JE’OregonetKansas1910[68].

début du 20ème siècle[éditer | modifier le code]

passagevingtLe siècle a été une période de progrès pour les droits des femmes : la plupart des États accordent aux femmes plus de droits (vie publique, mariage, propriété, éducation…) qui ne sont disponibles que dans quelques États. L’Élection présidentielle de 1912C’était le premier du genre : les femmes ont participé de manière significative aux campagnes et, pour la première fois, quatre millions de femmes ont voté pour le président dans neuf États occidentaux.[74]. Remarquant l’aide de certains militants,Président Wilsonnommé un nombre important de femmes (à l’époque) dans son administration[75]. ApparencePremière Guerre mondialesupprimera partiellement le mouvement pour le suffrage féminin, qui reprendra bientôt en force1916, dirigé parCarrie Chapman Chat, Président de NAWSA1900arriver1904Plus tard1915arriver1920. Il relance l’attaque avec une nouvelle stratégie : “plan gagnant(“Plan de victoire”). Cette nouvelle stratégie visait à lutter sur deux fronts distincts : au niveau des États et particulièrement dans le Sud et au niveau du gouvernement fédéral. Cette nouvelle stratégie est promue par la NAWSA.1916. Carrie Catt renonce à nombre de ses valeurs pour rassembler les électeurs : le pacifisme (pour le patriotisme en pleine Première Guerre mondiale), la lutte pour l’égalité entre les Blancs et les Noirs (pour gagner des voix dans le Sud), et le féminisme radical. mouvements tels que le Parti national des femmes[76]. Quelques féministes pacifistes qui s’organisaient vers 1915 se séparèrentJane AddamsplusComité international permanent des femmes pour la paix.

suffragettesancremaison Blanche

donnant sur les couloirsanti-féministesCeux qui veulent préserver le statu quo (surtout l’alcool), les malades continuent d’avancer. Par exemple, ils ont déjà organisé des manifestations.maison Blancheou grève de la faim. L’ouvrièresQui se développe plus tard ?Participer à la guerre pour les États-Unis en 1917créer un nouveau levier de demande[68].

30 septembre1918Le président Wilson s’adresse au Congrès lors du vote sur l’amendement garantissant le suffrage des femmes. Celle-ci a été rejetée par deux voix. Enfin le 21 mai1919Ce même changement (appelé19. Amendement) sera votéChambre des communes, et a remporté les deux tiers des votes nécessaires grâce au travail acharné de Carrie Catt et à Plan to Win. Il passa ensuite au Sénat et fut confirmé le 4 juin 1919. Cela a été suivi d’un long processus d’approbation État par État, au cours duquel les femmes suffragistes ont tenté de bloquer le processus une dernière fois, mais en vain.[68]. plus26 août 1920après approbation parÉtat du Tennessee, Ministre des Affaires étrangèresBainbridge Colbyannoncer19. JourmodificationConstitution des États-Unisassurer le suffrage des femmes[77].

note pourdroit de vote des femmes minoritaires: En dépitXV. Changer(1869) a officiellement donné aux esclaves afro-américains libérés le droit de vote (hommes seulement jusqu’au suffrage des femmes) a dû attendre jusqu’au moment.Loi sur les droits de vote(1965) afin qu’il ne soit plus bloqué nulle part. Les Amérindiens des deux sexes ont obtenu la citoyenneté en 1924.Loi sur la citoyenneté indienne. cependant, la loi ne leur accordait pas automatiquement le droit de vote et certains États refusèrent de l’appliquer jusqu’en 1948.[68]. Enfin, notezLoi d’exclusion chinoise1882 a été abrogé pour les Américains d’origine chinoise en 1943.

France[éditer | modifier le code]

Élections à l’Assemblée constituantedroit de vote en FranceDiscrimination envers les femmes en FranceLa place des femmes en politique en FranceLes femmes à l’Assemblée nationale françaiseLes femmes au Sénat en FranceDroits de l’Homme en France

En France, quand les hommes remportent le suffrage “universel” en 1848[78]Les femmes devront attendre 1944 pour l’obtenir, ou jusqu’en 1945 pour le faire pour la première fois.[79],[80].

De l’Ancien Régime à la Révolution[éditer | modifier le code]

premier motterme généralappelé parJuste PhilippeEn 1302, les femmes sont convoquées.[81]. Ceux-ci sont pour tous les états généraux suivants (par exemple :1484 personnesappelé parMère de Beaujeus, FilleLouis XI, en minoritéCharles VIII), avecactif total de 1789où les femmes onttoilettageêtre forcé d’être représenté par un homme (noble ou ecclésiastique)[81].

selon l’historienRégine PernoudAu Moyen Âge, lorsqu’il y avait un vote (comme un état canton ou certains conseils municipaux), les femmes votaient autant que les hommes. Cependant, ce droit a été aboli par une décision du Conseil en 1498.[82][ressources insuffisantes]. autres sauces[83][ressources insuffisantes]Donnez-nous un décret de 1593 du Parlement de Paris.

En général, jusqu’à la Révolution française,”Les femmes des conseils municipaux ou des communes rurales ont le droit de vote lorsqu’elles sont chef de famille”[84]. Comme dans le cas du vote en Suisse aujourd’hui, les veuves (et les femmes avec enfants) deviennent chef de famille et exercent les activités professionnelles et les droits politiques de leurs maris décédés.

En dessous deRévolutionaprès son discoursAbbé Sieyes20-21 juillet 1789, pour différenciercitoyens “actifs”et les femmes “passives” entrent dans cette dernière catégorie, tout comme les enfants, les bonnes et toute autre personne qui ne peut pas payer.suffrage.

malgré l’appelCondorcetpartisan du droit de vote des femmes en 1788Lettres d’un citoyen de New Havenplus tardRevue Sociale[85]et en 1790De la naturalisation des femmes[quatre-vingt six]les femmes sont officiellement exclues du droit de vote.Congrèsplus22 décembre 1789. Cette exclusion,Constitution de 1791alors votezCongrès nationalplus24 juillet 1793, quelques mois avant la mise en œuvreOlympe de Gouges, l’auteurDéclaration des droits de la femme et de la citoyenneen 1791.

19ème siècle à 1944[éditer | modifier le code]

flirt[éditer | modifier le code]

  • dans la première moitié
  • XIXe
  • siècle
  • saint de la simulation
  • campagne pour le droit de vote des femmes. plus
  • quatuor
  • aussi, même s’il n’a pas d’idée précise sur le sujet
  • [quatre-vingt sept]
  • . Cependant, beaucoup de femmes qui ont rejoint ces mouvements et ont été défiées par la politique féministe naissante les ont quittés parce qu’elles les trouvaient trop indifférentes à la question. Cette situation
  • eugénie niboyet
  • ou alors
  • Jeanne Deroin
  • .
  • Dans
  • 1848
  • , le club recherche La Voix des femmes
  • “Pour démontrer l’irrationalité de l’exclusion des femmes en politique”
  • [88]
  • en faisant la promotion d’une application
  • George Sand
  • aux élections législatives. Deuxièmement, il se sépare de cette entreprise. Dans
  • 1849
  • ,
  • Jeanne Deroin
  • Essayez d’être candidat à la campagne et aux élections législatives. Il a réussi à rendre son combat public, mais sa candidature n’a pas été retenue.
  • [89]
  • .
  • Hubertine Auclert
  • a été établie
  • 1876
  • premier groupe
  • Souffrance
  • Français : Association des droits des femmes. Parmi leurs revendications figurait l’égalité politique entre les hommes et les femmes. Interventions publiques, forums de presse, protestations, pétitions, tentatives d’inscription sur les listes électorales portent cette lutte à l’audience et font d’Hubertine Auclert une personnalité publique importante à cette époque. Ses actions ont été méprisées, mais elle a été une pionnière pour les futures féministes.
  • En décembre
  • 1881
  • ,
  • Léonie Rouzade
  • , se connecter avec
  • Environnement de recherche socialiste
  • participer aux élections municipales partielles
  • 12.
  • arrondissement de Paris. Les autorités n’ont pas réagi à sa candidature et n’ont pas interdit le décompte des voix en son nom. Cependant, il n’a pas été sélectionné. entre
  • 1885
  • arriver
  • 1893
  • D’autres campagnes de plaidoyer spécifiquement soutenues par
  • Union des républiques socialistes
  • Cela s’est traduit par la nomination de femmes à diverses élections municipales. Ce sont les campagnes de 1885 qui eurent le plus de retentissement, notamment
  • Louise Barberousse
  • à Paris (personnes avec la plus grande notoriété comme les journalistes)
  • Séverine
  • , demandé mais échoué)
  • [90]
  • .
  • Au Troisième congrès mondial du féminisme à Paris en avril
  • 1896
  • Pour la première fois, les principales associations féministes françaises s’accordent sur le pouvoir consultatif du suffrage féminin. Congrès des femmes catholiques
  • 1900
  • Elle se concentre sur les droits civiques (qui refuse toujours de se qualifier de féministe) et ne se range pas du côté des femmes au suffrage. Parallèlement, une souffrance plus modérée a commencé à émerger durant cette période.
  • [91]
  • .
  • dans les dix premières années
  • vingt
  • Au cours de ce siècle, des pensées inquiétantes se sont répandues dans l’ensemble de la société française. Car
  • 1906
  • ,
  • Conseil national des femmes françaises
  • approuve formellement cette doctrine. Il crée une section « votante » dont il est responsable.
  • Hubertine Auclert
  • . Cette dernière suit une milice très active au sein d’une association nouvellement constituée, Women’s Rights, en 1900. Le féminisme catholique prend aussi lentement le parti du suffrage féminin. Cette idée est populaire en dehors du féminisme et fait partie d’un mouvement de démocratisation plus large. Ces développements se reflètent principalement au Parlement avec le projet de loi.
  • Paul Dussaultoy
  • 1906 a appelé à ce que les femmes puissent s’exprimer « lors des élections au conseil municipal, au conseil de comté et à l’assemblée générale ». Le droit de vote était limité aux élections locales et restait timide. Après sa mort
  • Paul Dussaultoy
  • Le 16 juillet 1909, le groupe des droits des femmes a pris le relais, et le comité du suffrage populaire plus tard
  • Ferdinand Buisson
  • , l’un des fondateurs
  • Alliance des droits de l’homme
  • en faveur de la réforme. Cependant
  • Sénat
  • s’est opposé à son passage, malgré les ruses de chaque législature. Le Sénat bloquera aussi systématiquement des décennies
  • [92]
  • . Comité de vote universel
  • Chambre des communes
  • , qui est le journaliste ?
  • Ferdinand Buisson
  • , donnant un avis positif sur cette offre
  • 1909
  • . Mais il va falloir patienter
  • 1919
  • être voté par la Chambre des représentants
  • [quatre vingt treize]
  • .
  • plus
  • 26 avril 1914
  • , date du premier tour des élections législatives, agenda national
  • Un journal
  • et des mouvements pour organiser un référendum informel parmi les femmes. Ce “référendum” permettra de connaître la position des Françaises face au suffrage. “Mesdames et messieurs, aimeriez-vous voter un jour ?” , environ 506 000 votes “je veux voter” en réponse à cette page d’annonce contre plus d’une centaine de commentaires négatifs
  • [quatre-vingt-quatorze]
  • ,
  • [95]
  • ,
  • [96]
  • .
  • plus
  • 5 juillet 1914
  • , au moins 2 400″
  • blesser
  • Manifestation à Paris à l’instigation des journalistes
  • Séverine
  • [95]
  • ,
  • [96]
  • .
  • plus
  • 15 juillet 1919
  • , Le pape
  • Benoît XV
  • soutenant officiellement le droit de vote des femmes
  • [97]
  • .

Dans certains cas, entre 1919 et 1940, des projets de loi soutenant le suffrage des femmes avant d’être rejetés par le Sénat ont été adoptés par la Chambre des représentants, reportant indéfiniment leur examen ou votant contre. Ces différentes mesures visent à n’accorder que le droit de vote “plein” pour toutes les élections ou le suffrage “partiel” pour les élections locales, selon le cas.

  • 20 mai 1919
  • : voter en faveur d’un projet de loi accordant aux femmes le plein suffrage
  • 344 voix
  • contre 97
  • [98]
  • .
  • 21 novembre 1922
  • : Trois ans et demi après le vote de la Chambre, la proposition a été rejetée au Sénat.
  • 156 voix
  • contre 134
  • [99]
  • .
  • 7 avril 1925
  • : Chambre des représentants votée
  • 390 voix
  • Un projet de loi soutenant le suffrage des femmes aux élections municipales et étatiques contre 183
  • [cent]
  • .
  • 3 mai 1925
  • , quelques jours après le vote de la loi, de nombreuses femmes sont élues aux élections municipales. Réellement
  • Parti communiste français
  • être
  • Un jour
  • Le Parti de la France désignera des femmes aux postes qualifiés pour les élections municipales (deuxième tour
  • 10 mai 1925
  • )
  • [101]
  • . Ses élections ont été annulées par les gouverneurs, et leurs recours ont été rejetés par les assemblées provinciales sur ordre des gouverneurs puis du Conseil d’État.
  • 29 janvier 1926
  • :
  • “Selon la loi du 5 avril 1884 (…) il n’existe aucune disposition stipulant que les femmes ont le droit de participer aux élections municipales”
  • , c’est-à-dire que la loi ne le permet pas explicitement. plus
  • 5 février 1926
  • Le Conseil d’État a rappelé
  • « Vu les lois du 5 avril 1884 et du 29 juillet 1913 »
  • Si un nom invalide est inscrit sur le bulletin lors d’un vote de liste, le vote reste valable pour la liste. Cependant
  • 12 février 1926
  • Le Conseil d’Etat réaffirme le principe selon lequel :
  • “Il n’y a pas d’interdiction légale à cela”
  • (au cas où un maire nomme ses proches à la commune,
  • “Aucune disposition dans la loi n’interdit aux parents et aux proches de vivre ensemble”
  • ), donc tout ce qui n’est pas interdit est permis
  • [102]
  • ,
  • [103]
  • .
  • Joséphine Pencalet
  • Il fut l’un des élus de 1925.
  • 12 juillet 1927
  • : Décision de la Chambre des Représentants
  • “Invitons le gouvernement à discuter en urgence au Sénat du projet de loi adopté par la Chambre des Communes sur le droit de vote des femmes aux élections municipales”
  • (
  • 396 voix
  • contre 94)
  • [104]
  • .
  • 13 décembre 1928
  • : Nouvelle résolution de la Chambre des Représentants
  • [cent]
  • .
  • 19 juin 1928
  • ,
  • 21 mars 1929
  • ,
  • 26 juin 1931
  • : rejeté trois fois par le Sénat pour soulever la question du suffrage des femmes
  • [105]
  • .
  • 1936
  • : En juillet, la Chambre des représentants a voté à l’unanimité pour le suffrage des femmes (
  • 475 – 0
  • ), mais le texte n’a jamais été inscrit à l’ordre du jour du Sénat.
  • [106]
  • . plus
  • Façade populaire
  • Il a nommé trois femmes au poste de secrétaire d’État :
  • suzanne lacore
  • ,
  • Irène Joliot Curie
  • et
  • Cécile Brunschvicg
  • [107]
  • .

contre la racine[éditer | modifier le code]

Le Sénat est le principal bloc institutionnel pour le passage de la mesure[108]. Elle est traditionnellement plus conservatrice que la Chambre des représentants.radical. Cependant, les progressistes du Sénat se distinguent sensiblement de leurs collègues de la Chambre qui soutiennent la proposition : parce qu’ils sont en moyenne plus âgés, ils sont majoritairement élus de la droite du parti. Le recul de certains passés de la Chambre au Sénat, s’ils n’étaient pas favorables à la mesure qu’ils avaient votée il y a quelques années, jette en réalité un doute sur la volonté des progressistes de faire respecter cette mesure.[108]. Leurs votes à la Chambre des représentants sont une promesse de bonne volonté pour les féministes.Cécile Brunschvicgleur est associé. Cependant, il n’engage que faiblement le parti, sachant qu’il peut compter sur les objections du Sénat pour bloquer la procédure.[109]. Le refus des gouvernements de l’époque de tenir compte des appels des sénateurs à émettre des ordonnances, et cela a confirmé la réticence des forces politiques à voir le processus législatif aboutir, malgré les demandes répétées des défenseurs de faire voter les femmes.[109].

Pour elle, si le parti radical rechigne à adhérer strictement au suffrage féminin, c’est en raison des doutes qu’il exprime quant à son autonomie vis-à-vis de l’Église que son influence n’a pas faibli, selon elle. candidats de droite, voire soutiennent des forces hostiles au régime[109]. L’antisémitismeLa franc-maçonnerie est le principal ciment d’une formation politique aux positions bien différentes.[109]par conséquent, ceux qui affectent indirectement les femmes sont considérés comme des individus affectés plutôt que comme des citoyens autonomes. Alimentés par les luttes pour la construction du régime, les progressistes brandissent le spectre d’une République encore fragile, menacée par l’élargissement de la circonscription à une population dont la maturité politique et l’allégeance républicaine leur paraissent discutables.

Le soutien du pape au suffrage des femmes depuis 1919 a encore renforcé l’idée dans l’esprit des radicaux que l’Église catholique tentait de se réapproprier son image à travers les femmes. Si elle était lancée lors d’un vote en faveur de certaines organisations féminines catholiques, l’annonce du pape serait contraire à la mesure prise par l’élite laïque de la République.[110]. L’argument du régime de la menace trouve une nouvelle forceCrise du 6 février 1934. Le droit de vote des femmes s’est encore accru dans l’esprit des radicaux, mettant en lumière l’hostilité et l’actionnabilité des ennemis de la République.[111].

Actions des féministes[éditer | modifier le code]

Cependant, le mouvement français « fight for pain », parfois organisé en une série d’associations de taille considérable, n’a pas atteint l’envergure de son homologue anglais. réticent à utiliseraction directeIl n’a pas appliqué les méthodes radicales qui l’ont rendu célèbre.blesserdans le canal.

Les deux principales organisations réformatrices à la tête de la lutte pour le suffrage des femmes étaient :Alliance française pour les droits des femmes(U.F.S.F.) a été fondée à Paris en 1909 etFédération française des droits des femmes, GestionMarie Vérone. Ces deux grandes fédérations féministes, composées majoritairement de femmes issues de la bourgeoisie parisienne, cherchent à étendre leurs réseaux de soutien dans les organisations politiques masculines, mais surtout en province où leur présence est moins importante. Les rassemblements organisés dans les communes ou les écoles sont le principal outil de cette propagande et touchent principalement les classes moyennes et supérieures et les célébrités locales.[112]. Les conférencières sont souvent choisies parmi des avocates habituées à parler en public. La visite éducative la plus inexpérimentée à travers des ateliers qui enseignent la prise de parole en public et affinent la rhétorique gênante[113]. Certains soutiennent que ces formes d’action ne suffisent pas pour atteindre un public plus large qui n’a pas accès à de « nouvelles idées » sur les femmes. Comme çaMarthe BrayEn 1926, il organise une tournée des pauvres en France, destinée « aux gens des marchés, des fermes, des petits pays, en un mot, les humbles ».[113].

Les féministes réformistes ont cherché à inscrire le suffrage des femmes à l’agenda politique en développant des relations qu’elles pouvaient établir avec les hommes et les partis politiques qui soutenaient leur cause sur les agendas politiques. Les élections sont l’occasion de faire entendre leur point de vue. En 1919, ils réussirent à obtenir un accord de principe de tous les partis sur le suffrage féminin.action française. Cet accord restera lettre morte. certaines organisations telles queConseil national des femmes françaisesEn 1925, il mène une campagne fictive en désignant des candidats aux élections municipales. D’autres militantes, comme Jane Nemo à Paris, utilisent indirectement des hommes de paille pour prendre leurs fonctions et les remplacer lors des meetings électoraux.[114]. Les possibilités des grandes fédérations leur permettent de mener des campagnes d’envergure : pour les élections municipales de 1929, l’UFSF distribue deux millions de tracts et 50 000 affiches dans tout le pays.[114].

Les manifestations de rue ont été abordées avec prudence et n’ont jamais atteint un niveau susceptible de perturber l’ordre public. Les militants manifestent parfois en agitant des voitures ou des chars. Ces formes d’action provoquent une réaction immédiate des autorités qui s’opposent à la tenue de manifestations et aux arrestations fréquentes.[115]. Ces manifestations ont également été vivement critiquées par les antiféministes.Théodore JoranOùMarthe Borély.

L’inaction du Sénat a provoqué les réactions les plus audacieuses. En 1928, les problèmes se sont aggravés lorsque le Sénat a refusé d’examiner un projet de loi adopté par le Congrès. Mais les militants portent rarement plus de 10 banderoles et laissent leurs pieds de grue exposés.Jardins du Luxembourgà chaque nouvelle séance. ils sont souvent arrêtés et emmenés au poste de police[116]. en 1932Jeanne ValbotDeux fois interrompu en janvier et février, un Sénat s’est assis en lançant des tracts dans l’arène et en s’enchaînant à l’un des bancs. journaliste en 1934Louise WeissDes efforts pour renouveler le répertoire d’action féministe inspiré par celles qui ont souffert au Royaume-Uni. Sa marque est l’action parfaite pour la presse lors de grands événements sportifs ou électoraux.[117]. Mais sa dévotion fut de courte durée : il dit adieu à la « scène de la douleur » en juillet 1936.[118].

arguments del’universalisme républicainConstruit de longue date et remanié avant 1914, il continue de constituer la toile de fond générale du discours de la souffrance. fondée sur les traditions républicaines etdroits humainspour justifier l’instauration d’un suffrage “vraiment universel” qui n’exclurait pas la moitié de l’humanité des droits politiques. arguments naturelsanalystecependant, il a obtenu un poste au cours de cette période. Ainsi, l’idée a été avancée que les femmes pouvaient exprimer leurs opinions et les qualités traditionnellement attribuées en votant pour améliorer le fonctionnement des institutions, les moraliser ou attirer l’attention sur les questions “d’éducation, d’hygiène”. , santé physique et mentale, abri…”[119].

Seconde Guerre mondiale, résistance et suffrage des femmes en France[éditer | modifier le code]

La Seconde Guerre mondiale a enflammé le débat sur le droit de vote des femmes en France. a lieu dansRésistance françaiseEntre 1942 et 1944, un débat s’engage entre les différents représentants des mouvements, syndicats, associations et partis clandestins qui le composent. Le début du débat est évoqué par le général de Gaulle en 1942, après avoir reçu pour la première fois un représentant des mouvements à Londres.résistance interneChristian Pineau leur a remis l’ébauche d’un projet politique. Ce document appeléDéclaration aux journaux clandestinsIl y a des propositions pour donner aux femmes le droit de vote, mais la mesure n’est toujours pas claire. En effet, il est affirmé que « Dès que l’ennemi aura quitté le territoire, des hommes et des femmes de tout le pays éliront une Assemblée nationale qui déterminera la souveraineté et le destin de la nation ».

Dans un second temps, les premières organisations contestataires commencent à discuter de la proposition du leader de la France libre. DansConseil National de la Résistanceopposition du représentant de l’insurrection radicalePaul Bastideentrave la prise de décision. Le CNR travaille par consensus de ses membres pour adopter une proposition. Dès que l’un des membres, en l’occurrence Bastid, a menacé de quitter l’organisation si le suffrage féminin était accordé, le CNR n’a pas saisi la question.[120].

Dans le même temps, le PCF fait du droit de vote des femmes un pilier de sa propagande politique. Cette Libération de la CorseEntre septembre et octobre 1943, des camarades des communistes organisent des élections municipales à main levée, où les femmes votent mais sont élues malgré l’élection. Cette candidature ne s’inscrit pas dans un cadre légal précis. C’est le cas de Renée Pages-Perini.[121]. Il faut attendre qu’une organisation se forme,Conseil consultatif algérien, pour voir comment les femmes ont obtenu le droit de vote, sur la base d’une adhésion plus large et d’une règle de majorité[122].

Décret portant organisation des pouvoirs publics en France après la libération

Après 1944, dans les colonies, les femmes avaient ce droit. Jusqu’en 1958, les femmes “autochtones” en Algérie (c’est-à-dire que les femmes algériennes étaient considérées comme musulmanes ou “non européennes”) n’avaient pas le droit de vote.Charles de Gaullequi leur a été remis en juillet 1958 au début du référendumT6Républicains, les nationalistes espèrent que le vote des femmes influencera l’opinion publique en Algérie.FLN) pour soutenir l’abstention[123].

À l’époque, le droit de vote des femmes n’était pas considéré comme un événement. à l’intérieurchaîne de canardcette fois[124], certaines caricatures sont très opposées au suffrage féminin. Il existe un certain nombre de dessins animés où les femmes sont dépeintes comme des prostituées “laissez-moi vous montrer ma carte d’électeur” ou des prêtres disent “c’est ici qu’il faut être”. Nous sommes des religieuses. » Cette nouvelle mesure n’est pas accueillie avec enthousiasme. Au premier congrès de 1946, certaines femmes élues sont élues « épouses » ou « veuves », c’est-à-dire femmes ou veuves de la résistance, mais pas femmes individuelles.

De la Libération à la Ve République[éditer | modifier le code]

Décret portant organisation des pouvoirs publics en France après la libérationArchives nationales

  • Article 21
  • [125]
  • Projet de constitution du 30 janvier 1944
  • Maréchal Pétain
  • La disposition selon laquelle “les Français et les Françaises nés de père français sont électeurs dans les assemblées nationales” ne convient pas aux femmes. Cependant, l’article 21 réglemente de même le droit de vote dans la famille « sur la base suivante » : « Un père ou éventuellement une mère et un chef de famille avec trois enfants ou plus ont un droit de vote double. À l’échelle nationale, le poids électoral des femmes (et de certains hommes) est inférieur à celui des pères de familles élargies – et une minorité de mères de familles nombreuses sont «chefs de famille».
  • plus
  • 21 avril 1944
  • les femmes ont obtenu le droit de vote
  • France
  • par un
  • ajustement
  • (après un changement communiste
  • Fernand Grenier
  • [126]
  • ) entre
  • Comité français de libération nationale
  • , signé par
  • Charles de Gaulle
  • depuis
  • Algérie
  • . Le droit de vote des femmes est confirmé par un décret du 5 octobre.
  • Gouvernement provisoire de la République française
  • , mais utilisé uniquement sur
  • 29 avril 1945
  • pour
  • élections municipales
  • , plus tard en octobre
  • Élections à l’Assemblée constituante
  • [127]
  • .
  • Dès la première élection,
  • Parti communiste français
  • Consciente des intérêts représentés par la voix des femmes, elle cherche à contrer l’influence des institutions catholiques en adoptant un nouveau discours pour les femmes.
  • [128]
  • .
  • A noter que plusieurs femmes étaient maires avant ces élections :
  • En 1941, à l’époque de Vichy, alors que les femmes n’étaient pas légalement éligibles et que les maires étaient nommés et non plus élus, Louisa Mariello est devenue la première femme maire d’une commune française de Macouba, en Martinique, nommée par le haut-commissaire de Vichy, l’amiral Robert. mode [129], [130].
    En 1943, Marie-Rose Bouchemousse, docteur en philosophie, est nommée maire de Vigeois par le vice-gouverneur de Brive, en remplacement d’un maire démissionnaire pour raisons de santé. Il a été remplacé en 1944 par un maire communiste au moment de l’Indépendance. Ainsi, elle devient la première femme maire de la capitale française.
    En 1944, Élise Cagniard, agricultrice, entre au conseil municipal de Périers-sur-le-Dan (Calvados) où elle est élue maire par décision du gouverneur de province, Pierre Daure, et remplacée par les membres suspendus du Conseil municipal par le vote de quatre commissaires. Le 18 novembre 1944, elle devient la première femme maire de la France libérée par le décret du Gouvernement provisoire du 5 octobre 1944 relatif au suffrage et au statut des femmes. Il est approuvé aux élections générales du 29 avril 1945.
    En 1945, trois mois avant les élections municipales, Josette Guénin, 31 ans, est élue maire de la Haute-Marne (Villars-Montroyer) le 21 janvier, en remplacement de son mari, décédé le 25 juillet en France. 1944 (inscription au Débat municipal de Villars-Montroyer).
    Aux élections municipales du 29 avril 1945, Odette Roux, 28 ans, de la liste de l’Alliance de la résistance antifasciste, qui participa aux élections municipales, est élue maire des Sables par le nouveau conseil municipal d’Olonne et devient maire. Elle est la première femme à diriger une ville aussi importante en France. Après cette première consultation, d’autres femmes sont devenues maires de leur propre ville. Certains étaient très jeunes, beaucoup appartenaient à la Résistance et au Parti communiste, comme Pierrette Petitot, maire de Villetaneuse en région parisienne, jusqu’en 1977. Dans la petite commune d’Echigey (Côte-d’Or), le maire et toutes les communes. les membres sont des femmes. Cependant, ces cas sont encore anecdotiques. Le nombre de conseillères municipales en 1945 était estimé à 3 %. Neuf des 90 élus au Conseil de Paris étaient présents [132].
  • En octobre 1945, les femmes votent pour les premières élections législatives : 33 députés sur un total de 586 entrent à l’Assemblée nationale.
  • 1947
  • :
  • Germaine Poinso Chapuis
  • (
  • MRP
  • ) est devenue la première femme nommée ministre plénipotentiaire (ministre de la Santé publique et de la Famille).
  • 1953
  • :
  • Jeanne Moirod
  • (1905-1997),
  • résister
  • trotskyste
  • [133]
  • a été nommé maire
  • Oyonnax
  • par délégation
  • [134]
  • De mars à mai 1953
  • [135]
  • .
  • Dans
  • 1958
  • , les “femmes de statut matrimonial local” ont obtenu le droit de vote,
  • Algérie française
  • (Commande
  • ils ne sont pas
  • 58-568 3 juillet 1958)
  • [49]
  • ,
  • [50]
  • .
  • 1974
  • :
  • Arlette Laguiller
  • (
  • s’inquiéter
  • ) a été la première femme à se présenter à la présidence en France.
  • 1989
  • :
  • Catherine Trautmann
  • (PS) est devenue la première femme maire de Strasbourg, avec une population de plus de 100 000 habitants.
  • 1991
  • :
  • Édith Cresson
  • (PS) Elle est devenue la seule femme nommée Premier ministre et est restée à ce poste en moins d’un an.
  • 1999
  • : la constitution combine des principes
  • Égal
  • prévoit une loi sur l’égalité d’accès aux fonctions politiques l’année prochaine. Cette
  • Loi du 6 juin 2000
  • la parité prévoit la parité totale pour les votes de liste (par groupe de six pour les élections municipales) et des amendes pour les élections législatives si le nombre de candidats d’un sexe dépasse 2 %.
  • [136]
  • . Ces pénalités pour répartition par lots égaux exprimées en pourcentage sont égales à la moitié de la différence constatée.
  • 2002
  • : Dans
  • élections législatives
  • , JE’
  • UMP
  • est la moins inégalitaire (19,7 % de femmes), ce qui a entraîné une baisse des financements de 30,4 %, soit 4,264 millions d’euros, en 2004.
  • FDU
  • , 19,9% de sa candidature lui ont valu une amende de 30% soit 667 075 euros. Le PS et le PRG (association paritaire de parrainage) comptaient alors 34,6 % des candidats, perdant ainsi 1 651 millions d’euros (15,4 %). Avec 43,8 % de candidats, le PCF a vu ses prêts baisser de seulement 124 139 €, soit 6,4 %.
  • Dans
  • 2005
  • est situé en France
  • 85.
  • Classement des pays en termes de représentation des femmes au parlement (
  • Jour 21
  • sur 25 en Europe).
  • Dans
  • 2007
  • ,
  • Ségolène Royal
  • (PS) est devenue la première femme à se qualifier pour le second tour des élections présidentielles françaises. Après ça
  • élection législative 2007
  • est situé en France
  • 58.
  • classement mondial et
  • 19. Jour
  • Dans le classement de la représentation des femmes au parlement en Europe. Lors des élections sénatoriales de septembre 2008, la part des sénatrices a augmenté de six points, passant de 16 % à 22 %. Le Parlement (Parlement et Sénat) élit alors près de 20% de femmes. A l’Assemblée nationale, 107 femmes ont été élues ou réélues, soit 18,5% du nombre total de députés à l’Assemblée nationale (contre 12,3% à l’Assemblée nationale).
  • 2002
  • ), dont 46 sélectionnés de droite (45 pour UMP, 1 pour MPF) et 61 sélectionnés de gauche (dont 49 PS, 4 PC, 5 PRG, 1 Vert, 2 DVG). Selon un rapport de
  • Marie Jo Zimmermann
  • , pour le député (UMP)
  • Moselle
  • et en tant que chef de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes,
  • “UMP et UDF préfèrent verser des indemnités plutôt que de changer leurs habitudes”
  • [connexion requise]
  • . Au départ, il voulait introduire des restrictions de parité.
  • structure interurbaine
  • [137]
  • .
  • Dans
  • 2012
  • le gouvernement
  • Jean-Marc Ayrault
  • (PS), Premier ministre
  • François Hollande
  • , soyez le premier à correspondre exactement
  • l’égalité des sexes
  • .
  • La France se classe actuellement au 34e rang mondial et au 9e rang européen en termes de représentation féminine au parlement.
  • [connexion requise]
  • . En effet, depuis
  • élections législatives
  • L’Assemblée nationale compte 155 femmes députées, soit 27% d’élus, ce qui constitue une amélioration par rapport aux législatures précédentes même si l’égalité n’est pas atteinte. Après la dernière élection sénatoriale en septembre 2011, le pourcentage de sénatrices est resté le même qu’au scrutin de 2008, soit 22 %. Le Parlement (Congrès et Sénat réunis) est actuellement élu à 25% de femmes.
  • en 2014
  • égalité réelle entre hommes et femmes
  • [138]
  • mener le projet
  • Najat Vallaud-Belkacem
  • [139]
  • , première
  • Ministre des droits des femmes
  • au moment de la facturation.

Luxembourg[éditer | modifier le code]

Contrairement aux pays voisins, le Luxembourg n’a pas vu l’émergence de mouvements de libération des femmes jusqu’alors.vingtsiècle. Les premières organisations de femmes en TurquieLuxembourgElle a été fondée en 1906 (“Verein für die Interestssen der Frau” et “Luxemburger Katholischer Frauenbund”) pour s’occuper de la carrière des femmes au Grand-Duché. Ces organisations traitent principalement des questions sociales, des salaires (droits du travail) et de l’éducation, mais n’ont pas encore abordé la question du droit de vote.[140].

Pour le mouvement ouvrier, en revanche, le suffrage universel, y compris le suffrage des femmes, est une question fondamentale qu’il s’est posée dès le début.vingtsiècle. Par conséquent, l’organisation “Sozialdemokratischer Lese- und Diskutierklub” etParti travailliste social-démocrateréclame le suffrage universel. En 1905, cette dernière soumet même une pétition au parlement pour le suffrage des femmes, mais la demande n’ira pas plus loin. Le suffrage universel reste un point de discorde, sans réelle initiative prise avant sa fin.Première Guerre mondiale[141].

En 1918, une réforme constitutionnelle est menée et le parti socialiste soulève la question politique des femmes. Influencée par des femmes socialistes comme Jeanne Meyer-Heucké ou Marguerite Mongenast-Servais, une nouvelle pétition a été envoyée au parlement en juin.[142],[143]. Cette réforme constitutionnelle est attenduesuffrage universelUne recommandation suivie par tous les partis politiques. Bien qu’au début seuls les socialistes et les conservateurs aient soutenu le suffrage des femmes, d’autres partis, à l’exception des libéraux, ont finalement soutenu la cause.[144]. Ainsi, le 8 mai 1919, le suffrage universelChambre des communes[140].

Cette Premières élections législatives luxembourgeoisesLe concours, auquel les femmes peuvent participer, a eu lieu en octobre de la même année. Elle est également la première femme élue députée luxembourgeoise, à savoirMarguerite Thomas Clément[145].

Québec[éditer | modifier le code]

Droit de vote des femmes au QuébecLe droit de vote des femmes au Québec du 19e siècle

Royaume-Uni[éditer | modifier le code]

Droit de vote des femmes en Angleterre

DansRoyaume-UniUn mouvement luttant pour le suffrage des femmes s’est développé depuis 1866, date à laquelle la première pétition au Congrès a été déposée.[146]. philosophesMoulin John StuartC’est le principal relais de la circonscription congressionnelle. à votre initiativebarbara bodichonetEmilie Davies, uneCommission électorale des femmesà partir de 1867 et s’est rapidement scindé en plusieurs comités locaux coordonnés au niveau national.Société nationale pour le droit de vote des femmes[147]. Un mouvement de masse s’organise rapidement. 1 500 dans la pétition originale de 1866, les féministes ont pu rassembler 250 000 en 1894[148].

Premier ministre conservateur encouragé par ses alliés libéraux en 1888Robert Arthur Talbot Gascoyne-Cecilgrâce à la création de conseils de district élus responsables de l’administration locale. Pour la première fois, certaines femmes (chefs de famille) pouvaient voter, mais n’étaient pas éligibles. En 1894, les libéraux revenus au pouvoir poussent à cette réforme décentralisée : des conseils paroissiaux sont institués dans chaque arrondissement, comme des conseils urbains et ruraux, où les femmes dépendantes sont électrices et éligibles. En conséquence, les votes des femmes ont été raisonnablement acceptés, mais uniquement pour les élections locales.[149].

Le mouvement, qui a failli réussir dans certains cas mais a été contrecarré par les conservateurs du Congrès, a commencé en 1903.Unité politique et sociale des femmesparEmmelineetChristabel Pankhurst. militants, “”blesser» Choisir de nouvelles formes d’action, parfois violentes et illégales (incendie criminel, bris de vitres,grève de la faim…)[150]. La popularité du mouvement monta en flèche et, en 1908, les organisations souffrantes rassemblèrent 500 000 personnes pour un rassemblement.Hyde-Park[151]. plus8 Juin 1913arriverEpsom,Emilie Davison,SouffranceIl a écrasé la mort en essayant d’atteindre le cheval du roi George dans sa course.Derby d’Epsom. L’événement a attiré l’attention des médias[152].

Le conflit avec les autorités s’est poursuivi jusqu’au début.Première Guerre mondiale. Pendant la guerre, des négociations ont été ouvertes par le gouvernement.asquithavec des représentantsAssociation nationale pour la protection des droits des femmesentreMillicent Fawcetta une orientation plus modérée. ils conduisentReprésenter la loi du peuplePermettre aux femmes de plus de trente ans de voter en 1918[153]. En 1928, leur statut égal à celui des hommes leur permet de voter à 21 ans.

comtesse en 1918Constance MarkiewiczUne nationaliste irlandaise, qui a ensuite été emprisonnée, a été la première femme à être élue députée au Royaume-Uni. Il ne remplacera jamais et c’est LadyNancy AstorEn 1919, elle est devenue la première femme à entrer à la Chambre des communes du Parti conservateur. Parti travailliste en 1929Margaret Bondfielda été la première femme à diriger un ministère (ministère du Travail)[154].

Suisse[éditer | modifier le code]

Droit de vote des femmes en Suisse

Le droit de vote des femmes a été introduit au niveau fédéral le 7 février 1971 et étendu au niveau des États de 1959 à 1990.

Russie[éditer | modifier le code]

Droit de vote des femmes en Russie

Dansmars 1917,Révolution de Févrierchargegouvernement provisoireGouvernantGeorges Lvov. Bien qu’initialement opposée aux droits des femmes, après de nombreuses manifestations de femmes, elle leur a donné le droit de vote.[155].

Dansnovembre de la même annéeLe gouvernement provisoire a été dissous etBolcheviks Alexandra Kollontay, nomméCommissaire du peupleA l’Assistance publique, elle devient la première femme membre du gouvernement de l’histoire contemporaine, puis la première ambassadrice outre-mer de l’histoire contemporaine.

Notes et références[éditer | modifier le code]

  1. Dialogue pour le progrès, No. 200-213, 1978 p. 361 sur Google Livres.
  2. un b et c
  3. (sv) Åsa Karlsson-Sjögren : Männen, kvinnorna och rösträtten : medborgarskap och représente 1723-1866 (traduction littérale du titre : Hommes, femmes et le vote : citoyenneté et représentation).
  4. « Les grands mythes de l’histoire de France », Humanités, no. 295, août-septembre 2017, p. 43.
  5. Thierry Ottaviani, La Corse pour les nuls, Paris, Editions Générales Première, 2010, 516 p. (ISBN 978-2-7540-1546-2), p. quarante-six.
  6. Dominique Andolfatto, « Élections consulaires. Histoire politique et état du jeu », Politix. Revue des sciences sociales du politique, 1993, pp.25-43 (ISSN 0295-2319, lire en ligne).
  7. (vi) “Constitution du New Jersey, 1776”.
  8. (vi) Klinghoffer et Elkis, « The Underskirt Voters : Women’s Freedom in New Jersey, 1776-1807 », The Early Republic Review, vol. 12, non. 2, 1992, p. 159-193 ans.
  9. « Suffrage et admissibilité des femmes du Québec », Élections québécoises (consulté le 8 septembre 2019).
  10. « Une histoire du droit des femmes à souffrir au Québec : une entrevue avec Denyse Baillargeon », lors de sa première sur Radio-Canada.ca, Plus on est de fous, plus on lit! (Consulté le 8 septembre 2019).
  11. Olga Yanet Acuña Rodríguez, « A propósito de los cincuenta años del voto femenino. Construcción de ciudadanía en la mujer”, Docente UPTC, 15 janvier 2004 (lire en ligne [PDF]).
  12. “The Wyoming Territory Women’s Empowerment Act to Freedom and Hold Office”, Bibliothèque du Congrès, 10 décembre 1869 (consulté le 9 décembre 2007).
  13. “Les droits des femmes dans le monde” (consulté le 17 mars 2015).
  14. “inconstitutionnel Colorado”, Library of Congress, voté le 7 avril 1893, adopté par référendum le 7 novembre 1893 (35 798 voix pour, 29 451 contre), approuvé par le gouverneur le 2 décembre 1893 (consultation le 9 décembre 2007).
  15. « Cela fait 120 ans : les femmes et le vote », Cook Islands News, 19 septembre 2013.
  16. “Femmes parlementaires – Personnes parlementaires” dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande.
  17. (tr-TR) Laura Smith-Spark, « Women’s Pioneering Fin Way », BBC News, 1er juin 2006 (lire en ligne).
  18. un et B
  19. “Les femmes australiennes en politique” [archivé en février 2012], sur australia.gov.au
  20. a b c d e f g et h
  21. Eleni Varikas, « Féminisme. Lutte pour défendre une femme au pluriel », Le Monde-La Vie « Atlas de l’audiovisuel périodique », numéro 19, 2017, pp. 68-69.
  22. “Convention britannique des Nouvelles-Hébrides”, Colony Bulletin, vol. 17, numéro 7, 10 avril 1906, p. 206.
  23. (dans) Journée internationale de la femme.
  24. Depuis 1908, les contribuables âgés de plus de vingt-cinq ans pouvaient voter.
  25. « Droit de vote des femmes au Manitoba », dans L’Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (Consulté le 2 août 2019).
  26. Claire Mouradian, Arménie, Paris, PUF, col. « Qu’est-ce que je sais ? », 2013, 128 pages (ISBN 978-2-13-061777-8).
  27. La liberté des femmes au Canada, à parl.gc.ca – consulté le 10 juillet 2012.
  28. Brochure de l’Association française des droits des femmes, Paris, mai 1919.
  29. (de) Verordnung über die Wahlen zur verfassunggebenden deutschen Nationalversammlung (Reichswahlgesetz, §2). (Règlement sur les élections à l’Assemblée nationale constituante allemande).
  30. Philippe Destatte, Histoire belge contemporaine : société et institutions, Bruxelles, Larcier, juillet 2019, 218 p. (ISBN 978-2-8044-9584-8), p. 109.
  31. (it) Alceste de Ambris et Gabriele D’Annunzio, “Les Statuts de Carnaro : article 12”, sur le site de la Faculté des Sciences Juridiques, Université de Milan.
  32. (fr) “Constitution of the Irish Free State” (consulté le 5 mai 2019) (anciennement : loi en vigueur au Royaume-Uni).
  33. un et B
  34. Florin Constantiniu, Marcel D. Popa, Nicolae C. Nicolescu, Gheorghe Radulescu, Horia C. Matei et Andrei Otetea (auteurs), Istoria lumii în date (“Histoire du monde par date”) Ed. Encyclopédique, Bucarest 1972.
  35. “L’Espagne, une histoire politiquement féminine”.
  36. (es) “la mujer y el voto en espana”.
  37. a b c d e f g h moi et j
  38. Revue Le Monde 2, 18-19 avril 2004, p. 83.
  39. Voir l’article de 1927 Plebiscito de Cerro Chato sur Wikipedia espagnol.
  40. un et B
  41. Melvut Bozdemir, Le voyage de la Turquie en Europe, édition Karthala, 2005, 296 p. (lire en ligne), p. 149.
  42. « 1929 : Les femmes ont le droit de vote en Turquie », artsocial.centerblog.net, 7 décembre 2007 (consulté le 18 février 2015).
  43. Cependant, il a participé pour la première fois aux élections nationales en 1938. cf. Gerardo Caetano, « Ciudadanía Politica eIntegrationción Social en el Uruguay 1900 – 1933 », Ciudadanía Politica y Formación de las Naciones », Mexique, fondo de Cultura Economica, 1999, p. 420.
  44. Décret n° 21 076 24 février 1932. Mais il y a discrimination : contrairement aux hommes de 21 à 60 ans, les électeurs et les femmes de plus de 60 ans n’ont pas à voter.
  45. « Suffrage et admissibilité des Québécoises – Répertoire du Patrimoine Culturel du Québec », www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 25 avril 2019).
  46. « Casgrain, Thérèse » dans Répertoire du Patrimoine Culturel du Québec (consulté le 16 avril 2015).
  47. un et B
  48. “Centre
  49. Il est valable pour les élections municipales depuis 1932, depuis 1935, mais il existe des restrictions sur la propriété, l’emploi et la capacité de lire et d’écrire. cf. Collage d’Erika Maza Valenzuela y Anthony, “Las Mujeres Chilenas y la ciudadanía elections: de la Exclusive al Voto Municipal 1884 – 1934”. Legitimidad, representant y alternancia en España y América Latina: las reformas electorales (1880 – 1930), Mexico, El Colegio de México, 2000, p. 180.
  50. James Pétion, « Femmes, droit et pouvoir : les enjeux du développement réel d’Haïti », dans Le Nouvelliste, 8 mars 2017 (consulté le 5 février 2019).
  51. (vi) Dieter Nohlen, Florian Grotz et Christof Hartmann, Elections in Asia and the Pacific: Data Guide: Volume I: Middle East, Central Asia and South Asia: Volume I: Middle East, Central Asia and South Asia, OUP Oxford, 15 novembre 2001, 174 – p. (ISBN 978-0-19-153041-8, lire en ligne).
  52. Pour les élections municipales de 1945, x. Marta Irurozqui, “Sobre Leyes y Trasgresiones: élections Reformas en Bolivie 1826 – 1952”. Legitimidad, representant y alternancia en España y América Latina: las reformas electorales (1880 – 1930), Mexico, El Colegio de México, 2000, p. 170.
  53. Javier López Ocampo(s), Gustavo Rojas Pinilla, Bibliothèque Luis Ángel Arango.
  54. (es) Magdala Velásquez Toro, “Derechos de las mujeres: Voto femenino y reivindicaciones politicas”, Revista Credential Historia no 119 (novembre 1999).
  55. “55e anniversaire du suffrage en Tunisie” (consulté le 17 octobre 2016).
  56. un et B
  57. Patrick Weil, « Le statut des musulmans dans l’Algérie coloniale. Une citoyenneté française dégradée. », Justice en Algérie 1830-1962, Documents français, Fonds
    Histoire de la justice, Paris, 2005, p. 95-109 (consulté le 19 décembre 2007).
  58. un et B
  59. Daniel Lefeuvre, « 1945-1958 : un million et demi de citoyens interdits de vote ! », Clio, n° 1/1995, La Résistance et la Libération françaises 1940-1945, publié le 26 mars 2003 (consulté le 19 décembre 2007).
  60. Sous le règne de la reine Salote Tupou III. Voir. ʻOfa Guttenbeil-Likiliki, “Promoting Women’s Representation in Tonga” (consulté le 5 mai 2019).
  61. “1000 grues”.
  62. “Landsgemeinde Appenzell in 25 years of women’s vote”, rts.ch, 24 avril 2016 (consulté le 4 décembre 2019).
  63. Sara Panata, entretien avec Vincent Hiribarren, “March for Nigerian Women’s Suffrage”, Liberation, 17 janvier 2018 (consulté le 23 mai 2020).
  64. “Liberty House” (consulté le 4 mai 2019).
  65. « Arabe : le roi accorde aux femmes le droit de vote », lefigaro.fr, 25 septembre 2011 (consulté le 30 juin 2012).
  66. « Nathalie Becquart, première femme à voter à la Chambre des évêques », Le Monde, 6 février 2021 (lire en ligne, consulté le 6 février 2021).
  67. On campaign trail with Saudi Arabia’s First Woman candidates, sur le blog Foreignpolicy.com, 11 novembre 2015.
  68. un et B
  69. En Arabie saoudite, où les droits des femmes sont une idée nouvelle, sur nytimes.com, 2 novembre 2015.
  70. « Arabie saoudite : Une candidate élue à La Mecque au premier scrutin féminin », France TV-info, 12/12/2015.
  71. « Arabe : au moins 20 ont voté au premier vote des femmes », 20minutes.fr, 14 décembre 2015.
  72. “Le roi d’Arabie saoudite accorde aux femmes le droit de vote”, Reuters, 25 septembre 2011.
  73. un et B
  74. “Suffrage des femmes: 118 ans plus tard”, New Statesman , 26 septembre 2011.
  75. (vi) “A Timeline of Suffrage – Women’s Interactions”, The Guardian, 6 juillet 2011.
  76. Verfassung (Grundgesetz) Belgiens vomissant 7. Février 1831.
  77. pages 3280.
  78. Musée des enfants de la collection permanente d’Indianapolis.
  79. a b c d e f g et h
  80. Pap Ndiaye, « La longue guerre du suffrage en Amérique », L’Histoire, juin 2020, p. 10-19 (lire en ligne).
  81. Constitution de la province du désert, (numérisation PDF de l’édition de 1849).
  82. Sara M. Evans est une Américaine. Une histoire des femmes aux États-Unis, Éditions Belin, 1991, p. 173.
  83. Fillard, Collomb-Boureau (2003), p. 37.
  84. Fillard, Collomb-Boureau (2003), p. 38.
  85. Eleanor Flexner, Century of Struggle: The Women’s Rights Movement in the United States, 1975, p. 222-231. Evans (1991), p. 262.
  86. Proclamation du Gouverneur de l’État du Colorado.
  87. Doris Weatherford, Histoire du mouvement acétique en Amérique, ABC-CLIO, 1998.
  88. Jean H.Baker, The Struggle for Women’s Suffrage Review, Oxford University Press, 2002.
  89. Elizabeth Frost et Kathryn Cullen-Dupont, Women’s Rights in America’s Witness History, Facts About New York Oxford Records, 1992.
  90. Le suffrage universel masculin est provisoirement accordé en 1792, puis de 1799 à 1815, avant d’être définitivement adopté en 1848.
  91. Florence Montreynaud, Aventures féminines des XXe – XXIe siècles, Nathan, 2011, 916 p. (ISBN 978-2-09-278423-5, lire en ligne).
  92. Brigitte Rochelandet, Femme, avec le temps tu te soumettras au statut de femme, Besançon, Cêtre, 2014, 119 p. (ISBN 978-2-87823-261-5, présentation en ligne).
  93. un et B
  94. (vi) Steven C. Hause et Anne R. Kenney, Libération des femmes et sociopolitique dans la Troisième République française, Princeton University Press, 1984, p. 3.
  95. Régine Pernould, Les femmes au temps de l’Église.
  96. Les femmes de l’église sur sourine.over-blog.com
  97. Jean Sévillia, Histoire exacte. Pour en finir avec le passé unique, Perrin, Saint-Amand-Montrond, 2003, p. 22.
  98. Papier daté de 1789.
  99. Il a également demandé aux femmes éligibles de participer.
  100. « Femmes sénatrices » sur senat.fr (consulté le 30 décembre 2020).
  101. Anne-Sarah Bouglé-Moalic, Le Vote des françaises, Le débat du centenaire, 1848-1944, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, p. 49.
  102. Bougle-Moalic, 2012, p. 51-53.
  103. Bougle-Moalic, 2012, p. 114-120.
  104. Bougle-Moalic, 2012, p. 135-146.
  105. « Boulogne-sur-Mer : cette députée de Boulogne, pionnière du suffrage féminin », La Voix du Nord, 4 mai 2014 (lire en ligne).
  106. Bougle-Moalic, 2012, p. 159-179.
  107. « L’autodétermination des femmes en France : » Référendum « 26 avril 1914 », histoire-image.org, mars 2017 (consulté le 4 février 2021).
  108. un et B
  109. “Le Figaro défend le droit de vote des femmes (1917)” sur lefigaro.fr, 29 août 2014 (consulté le 4 février 2021).
  110. un et B
  111. « 26 avril 1914 : jour important pour les esclaves français… qui s’en souvient ? », sur Humante.fr, 22 avril 2014 (commenté le 4 février 2021).
  112. Véronique Helft-Malz et Paule Henriette Lévy, Femmes et vie politique française, Paris, Presses universitaires de France, 2000, 127 p. (ISBN 978-2-13-050509-9, lire en ligne), p. 27.
  113. Barde 1995, p. 145.
  114. Barde 1995, p. 146.
  115. un et B
  116. Barde 1995, p. 147.
  117. Voir assembly-nationale.fr.
  118. Collection Conseil d’État.
  119. Article 5 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
  120. Droits civiques des femmes sur le site de l’Assemblée nationale.
  121. Barde 1995, p. 331.
  122. Barde 1995, p. 355.
  123. Une caricature de Sennep, publiée dans Histoire de France 1918-1938, Éditions Mana, nous montre ces trois femmes en minijupes chantant tandis que des petites filles dansent autour de Léo Lagrange, ministre délégué aux Sports et Spectacles :
    “Et embrasse qui tu veux.” »
  124. un et B
  125. Barde 1995, p. 357.
  126. a bc et d
  127. Barde 1995, p. 358.
  128. Barde 1995, p. 359.
  129. Barde 1995, p. 356.
  130. Barde 1995, p. 149.
  131. un et B
  132. Barde 1995, p. 150.
  133. un et B
  134. Barde 1995, p. 152.
  135. Barde 1995, p. 153.
  136. Barde 1995, p. 158-160.
  137. Barde 1995, p. 134-139.
  138. Barde 1995, p. 341.
  139. Traces of Many Women’s Improvement Associations, 1928. Extrait de Bard (1995) p. 165.
  140. Simon Dell’Asino, « Droits des femmes et contestation. Retour sur un débat oublié », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, no. 45, 29 mai 2017, p. 137–149 (ISSN 1276-8944, lu en ligne, consulté le 2 août 2017).
  141. “Mercredi 21 décembre 2005 – Le Carnet” sur humante.fr, 21 décembre 2005 (consulté le 25 mars 2020).
  142. William Guéraiche, « 24 mars 1944 Débat à la Chambre de commerce d’Alger : « Les femmes seront électrices et bénéficieront des mêmes conditions que les hommes. », Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 1, 1er avril 1995 (ISSN 1252-7017, DOI 10.4000/clio.531, lu en ligne, consulté le 2 août 2017).
  143. Bernard Droz, « Élections législatives en Algérie, 30 novembre 1958 », Outre-Mers. Revue d’histoire, 2008, pp.29-44 (ISSN 2275-4954, lire en ligne).
  144. Bruno Denoyelle, « Canards sans cou et poulets enchaînés : les premières actions civiles… », Clio. Femmes, genre, histoire, édition Belin, numéro 1, 1er avril 1995 (ISSN 1252-7017, lu en ligne, consulté le 5 août 2020).
  145. Le projet de constitution préparé par le maréchal Pétain le 30 janvier 1944.
  146. Marie Kirschen demande : « De Gaulle a-t-il vraiment donné le droit de vote aux femmes ? », Libération.fr, 29 avril 2015.
  147. Votes et statut des femmes…, sur le site Assemblye-nationale.fr
  148. Sandra Fayolle, « La réaction au premier vote des femmes. Le cas du Parti communiste français », Cahiers d’histoire. Revue historique critique, 94-95 | 2005, 223-239.
  149. Armand Nicolas, L’Histoire de la Martinique – vol.
  150. Camille Chauvet, Martinique, sous l’amiral Robert (1939-1944).
  151. « Élise Cagniard, première femme maire de France », Ouest France, 29 avril 2015 (consulté le 13 mars 2021).
  152. 29 avril 1945 : les Françaises aux urnes ! », Le Courrier de l’Ouest, 21 avril 2014.
  153. “Femmes de la Résistance: lutte, victoire – reddition”, sur reimaroltmanns.com, 12 novembre 1994.
  154. Isabelle Fringuet et Boris Manenti, « Les femmes maires de France », sur Planet.fr, 1er mars 2008.
  155. “Liste des maires d’Oyonnax” sur francegenweb.org.
  156. « Article 11. Il est soumis à l’article 9-1 nouveau que la différence entre le nombre de candidats de chaque sexe se réclamant d’un parti ou groupement politique dépasse 2 % du nombre de candidats de ce parti ou groupement politique en Considérant le nombre total de candidats, le montant de cette rubrique est “réduit d’un pour cent du nombre total de candidats par la moitié de cette différence”.
  157. Marie-Jo Zimmermann, “Disclosure Paper No. 3554 », Assemblye-nationale.fr, 9 janvier 2007 (consulté le 22 juin 2012).
  158. « LOI 2014-873 du 4 août 2014 relative à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 18 novembre 2014).
  159. « Le Parlement adopte résolument une proposition de loi sur l’égalité véritable entre les hommes et les femmes », sur femmes.gouv.fr, 23 juillet 2014 (consulté le 18 novembre 2014).
  160. un et B
  161. Anonyme, « 1911-1919. En route vers le suffrage féminin », sur fraendag.lu (Consulté le 13 janvier 2021).
  162. (de) Renée Wagener, “Bye, Bye Siegfried: Der Lange Abschied Der Luxemburger Frauen Vom Patriarchat”, Not the Girl You’re Looking For – Melusina redécouverte: Object Subjekt Frau in Der Kultur Luxemburgs = Object Subject – La Femme Dance La Culture Dans Luxembourg, 2010 , art. 217.
  163. (de) Renée Wagener, “Bye, Bye Siegfried: Der Lange Abschied Der Luxemburger Frauen Vom Patriarchat”, Not the Girl You’re Looking For – Melusina redécouverte: Object Subjekt Frau in Der Kultur Luxemburgs = Object Subject – La Femme Dance La Culture Dans Luxembourg, 2010 , art. 220-221.
  164. (en de) Musée national d’histoire et d’art, Chambre des représentants du Luxembourg,
  165. (en de) Musée national d’histoire et d’art, Chambre des représentants du Luxembourg,
  166. (de) Renée Wagener, “… Wie Eine Frühreife Frucht”: Zur Geschichte Des Frauenwahlrechts, Luxembourg, Luxembourg, 1994, p. 91-94.
  167. Françoise Barret-Ducrocq, Mouvement féministe d’hier à aujourd’hui, Ellipse, Paris, 2000, p. 83.
  168. Barret-Ducrocq (2000), p. 84.
  169. Barret-Ducrocq (2000), p. 85.
  170. Serge Bernstein et Pierre Milza, Histoire du XIXe siècle, Hatier, Initiation, 1996, édition 2011, chapitre 20 « La réussite du capitalisme et des peuples (1850-1900) », p. 353-354.
  171. Barret-Ducrocq (2000), p. 90.
  172. Barret-Ducrocq (2000), p. 88.
  173. (fr) « Suffragette Emily Davison : The Woman Who Won’t Be Silenced », The Independent, 24 mai 2013 (lu en ligne, consulté le 22 juillet 2017).
  174. Barret-Ducrocq (2000), p. 91.
  175. (vi) “Pionniers de l’histoire parlementaire”, Parlement de Grande-Bretagne.
  176. Eliane Gubin, Le siècle du féminisme, Editions de l’Atelier, 2004, 463 p. (ISBN 978-2-7082-3729-2, lire en ligne).

la montre est bonne[éditer | modifier le code]

Dans d’autres projets Wikimedia :

  • droit de vote des femmes
  • , au dessus de
  • Wikimédia Commons

Catégorie

droit de vote des femmes

Dossier[éditer | modifier le code]

  • Christine Bard, la fille de Marianne. L’histoire du féminisme. 1914-1940, Fayard, 1995 (ISBN 9782213593906)
  • .
  • Eric Keslassy, ​​​​Martine Véron
  • Tous égaux! Sauf… : distinguer : un état des lieux
  • , Édition Le Cavalier Bleu,
  • comparer.
  • “Les libertés plurielles”, 2006
  • (ISBN 978-2-8467-0147-1)
  • .
  • Anne-Sarah Bougle-Moalic,
  • Le vote des femmes françaises : la polémique du centenaire 1848-1944
  • ,
  • Presse universitaire de Rennes
  • , 2012
  • (ISBN 978-2-7535-2083-7)
  • .
  • C.E. du Bois,
  • vote. Longue lutte pour voter pour les femmes
  • , New York, Simon
  • Patricia Latour; Monique Houston; médias Tovar,
  • Femmes et citoyennes : du droit de vote à l’exercice du pouvoir
  • ; Paris : Éditions de l’Atelier / Éditions ouvrières, 1995
  • (OCLC 34989828)
  • .
  • Jean-Louis Andréani
  • Femmes et politique : de l’adéquat à l’égalité
  • ; Paris : EJL, 2001
  • (OCLC 48514619)
  • .
  • Jacinthe Fortin; Marie-Hélène Lavoie
  • Femmes au Congrès : du pouvoir au partage du pouvoir
  • ; Québec, Québec : Secrétariat à la condition féminine : Parlement, admission et services d’information, 1990
  • (OCLC 35016608)
  • .

tournage[éditer | modifier le code]

  • Les Français doivent voter !
  • , entre
  • Fabrice Cazeneuve
  • , 2007, 80
  • min
  • [présentation en ligne]
  • [PDF]
  • Suffragettes
  • , entre
  • Sarah Gavron
  • , 2015

Articles Similaires[éditer | modifier le code]

  • Chronologie du statut des femmes
  • les droits des femmes
  • Olympe de Gouges
  • Marie Robinson
  • Clara Zetkin
  • Journée internationale de la femme
  • Féministe
  • blesser
  • Égal
  • Mouvement pour le droit de vote des femmes en Allemagne
  • Les féministes peinent à accepter les femmes dans les bars du Québec

lien externe[éditer | modifier le code]

  • Claude Routhier, « Chronologie des droits des femmes au Québec », sur la Chronologie historique du Québec
  • Le droit des femmes à disposer d’elles-mêmes en France : l’effort de 1935
  • – La position du député Gratien Candace en 1935
  • [PDF]
  • Odette Laguerre, (1860-1956) : Droit de vote des femmes (1906)
  • – Bibliothèque électronique de Lisieux
  • “Victoire de l’autodétermination des femmes” sur aleph99 TV
  • [vidéo]
  • Les étapes de l’obtention du droit de vote
  • life-public.fr
  • , 25 avril 2010
  • Obtenir le droit de vote et l’éligibilité pour les Québécoises
  • – Guide du patrimoine québécois
  • Entrées dans des dictionnaires ou des encyclopédies générales : Encyclopædia Britannica Greater Philadelphia Encyclopedia Gran Enciclopèdia Catalana Handbook of Texas Online Swedish Nationalencyklopedin Mississippi Encyclopedia New Georgia Encyclopedia Store norske leksikon
  • Documents institutionnels : Bibliothèque nationale de France (données) Bibliothèque du Congrès Gemeinsame Normdatei Bibliothèque nationale diététique Bibliothèque nationale d’Israël
  • Portail des femmes et des féministes
  • Portail juridique
  • Portail des politiques
  • portail d’entreprise
  • portail des droits de l’homme
  • portail genre

Tutoriels vidéo sur droit de vote pour les femmes en france

keywords: #1jour1question, #actualité, #actualite, #France4, #enfant, #éducation, #education, #actu, #culture, #infos

Depuis quand les femmes ont-elles le droit de voter ? – 1 jour, 1 question propose de répondre chaque jour à une question d’enfant, en une minute et trente secondes. Le commentaire explicatif est toujours drôle, le dessin est léger et espiègle. L’intention est d’aider l’enfant à construire son propre raisonnement et à obtenir les clés qui lui permettront de se forger sa propre opinion.

Découvre l’actu à hauteur d’enfants sur

-http://1jour1actu.com/

keywords:

keywords: #Journaltélévisé, #anniversaire, #femme, #conditionféminine, #hommepolitique, #droitdevote, #cinquantenaire, #citoyenneté, #Société, #POLITIQUEINTÉRIEURE, #Rétrospective, #archive, #television, #tv, #ina, #inna, #institut, #national, #de, #l'audiovisuel, #rare, #exclusive, #replay, #french

21 avril 1994

Les femmes ont acquis le droit de vote il y a 50 ans. Rétrospective de leur lutte. – Images d’archives Gaumont 1944-45 : Nombreux plans de femmes votant / ITW femme disant qu’elle est fière de voter / manifestation de femmes réclamant le droit de vote / ouvrières dans une usine. – Interview de Lucie AUBRAC au sujet du combat des femmes pour le droit de vote. – VG hémicycle de l’Assemblée Nationale en 1994 : très peu de femmes sur les bancs de députés. – Bref plan de Edith CRESSON (Premier ministre). – Interview de Françoise GASPARD (sociologue) réclamant la parité entre les hommes et les femmes sur la scène politique. – Interview de Elisabeth HUBERT (député RPR) : il faut convaincre les femmes de s’engager en politique. – Images d’archives Gaumont de femmes votant. Images d’archive INA

Institut National de l’Audiovisuel

-http://www.ina.fr

keywords:

See more articles in category: faqs

Maybe you are interested

Sale off:

Best post:

Categories