Les 22 ou se trouve annecy sur la carte de france

Voici les informations et les connaissances sur le sujet ou se trouve annecy sur la carte de france Les meilleurs sont compilés et compilés par l’équipe de fr.aldenlibrary.org eux-mêmes ainsi que d’autres sujets connexes tels que: annecy code postal, lac annecy carte touristique, carte annecy et alentours, ou se trouve la ville d’annecy, carte annecy centre ville, annecy région, dans quel département se trouve annecy, annecy département numero.

ou se trouve annecy sur la carte de france

Image pour le mot-clé: ou se trouve annecy sur la carte de france

Les articles les plus lus sur ou se trouve annecy sur la carte de france

cartes d’Annecy 74000

  • Auteure: www.cartesfrance.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (4372 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur cartes d’Annecy 74000 Ci-contre, vous trouverez la localisation d’Annecy sur la carte des régions de france en coordonnées Lambert 93. La ville d’Annecy est située dans le …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

    – Pour calculer votre trajet vers Annecy essayez notre module de calcul d’itinéraire routier.

    – Pour vous aider dans le choix de votre destination voici les photos des environs d’Annecy : photo Annecy

    – Les hotels de la ville d’Annecy figurent sur la carte du module de ca…

  • Citation de la source:

Annecy: Toutes les informations sur la commune – FranceGeo

  • Auteure: francegeo.free.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (22875 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy: Toutes les informations sur la commune – FranceGeo La ville d’Annecy se trouve dans le département français de la Haute-Savoie (74) en région Rhône-Alpes, dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. Annecy …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: La ville d’Annecy se trouve dans le département français de la Haute-Savoie (74) en région Rhône-Alpes, dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.

  • Citation de la source:

Annecy – Wikipédia

  • Auteure: fr.wikipedia.org

  • Évaluer 4 ⭐ (29002 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy – Wikipédia Article détaillé : Risque sismique en Haute-Savoie. Annecy est en zone de sismicité moyenne de 4 sur 5 selon la carte de zonage du risque sismique en France de …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: La ville d’Annecy est le chef-lieu du département de la Haute-Savoie[Insee 2] et de quatre cantons, depuis la création de la commune nouvelle et le décret du 5 mars 2020[87]. Les quatre cantons sont Annecy-1, avec une fraction d’Annecy et neuf communes du bassins annécien, Annecy-2 pour le reste de …

  • Citation de la source:

Carte MICHELIN Annecy – plan Annecy – ViaMichelin

  • Auteure: fr.viamichelin.ch

  • Évaluer 4 ⭐ (30279 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Carte MICHELIN Annecy – plan Annecy – ViaMichelin Où se trouve Annecy ?

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

    Vous recherchez la carte ou le plan de Annecy et de ses environs ? Trouvez l’adresse qui vous intéresse sur la carte de Annecy ou préparez un calcul d’itinéraire à partir de ou vers Annecy, trouvez tous les restaurants du Guide Michelin dans ou à proximité de Annecy. Le plan Annecy ViaMichel…

  • Citation de la source:

Annecy 74000 Haute-Savoie – Carte administrative de France …

  • Auteure: france.comersis.com

  • Évaluer 4 ⭐ (22840 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy 74000 Haute-Savoie – Carte administrative de France … Ville d’ Annecy ; Annecy est une commune nouvelle issue du regroupement des 6 communes : ; Annecy, ; Annecy-le-Vieux, ; Cran-Gevrier, ; Meythet, …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Annecy est une commune nouvelle issue du regroupement des 6 communes : Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod.

  • Citation de la source:

Annecy, Haute-Savoie (code postal 74… – L’Internaute

  • Auteure: www.linternaute.com

  • Évaluer 4 ⭐ (21523 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy, Haute-Savoie (code postal 74… – L’Internaute Elle est la sixième ville la plus peuplée de la région Rhône-Alpes. Classée Ville d’Art et d’Histoire, … Position d’Annecy sur la carte de France.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    Annecy est une ville qui devient défigurée par les constructions, la realisation d’axes routiers énormes qui mangent des hectares de nature, et favorisent la circulation automobile de façon insupportable,sans parler de la pollution de l’air.
    Annecy c’est beau seulement pour les tourist…

  • Citation de la source:

Annecy carte de France » Voyage – Carte – Plan

  • Auteure: evasion-online.com

  • Évaluer 4 ⭐ (26033 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy carte de France » Voyage – Carte – Plan Chef-lieu de la Haute-Savoie, Annecy est nichée au bord de son lac dans un écrin de montagnes. La commune de Annecy qui se trouve à 449 mètres se situe dans …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Chef-lieu de la Haute-Savoie, Annecy est nichée au bord de son lac dans un écrin de montagnes. La commune de Annecy qui se trouve à 449 mètres se situe dans la région Rhône-Alpes et son code postal est 74000. Ville d’Art qui a su entretenir son patrimoine architectural et historique, Annecy co…

  • Citation de la source:

Plans et cartes touristiques de la ville d’Annecy et ses alentours.

  • Auteure: www.annecy-ville.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (38754 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Plans et cartes touristiques de la ville d’Annecy et ses alentours. Quand on visite Annecy, et que l’on ne connait pas ou peu, même si ce n’est pas une très grande ville, on a vite fait de ne pas se retrouver où l’on …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Quand on visite Annecy, et que l’on ne connait pas ou peu, même si ce n’est pas une très grande ville, on a vite fait de ne pas se retrouver où l’on souhaite ou de rater quelque chose d’intéressant à voir ou à visiter. C’est pourquoi nous vous fournissons plusieurs plan…

  • Citation de la source:

Vivre et travailler à Annecy : un décor de carte postale – Laou

  • Auteure: www.laou.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (6734 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Vivre et travailler à Annecy : un décor de carte postale – Laou Annecy est une ville très appréciée grâce à sa situation géographique. Très proche des métropoles du sud-est de la France, Lyon et Grenoble …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Là où Annecy fait très fort, c’est évidemment pour son extraordinaire environnement. De nombreux espaces verts permettent de respirer en plein centre-ville, tandis que les alentours offrent un panorama à couper le souffle. La ville compte 94 hectares d’espaces verts et plus de 500 hectares de …

  • Citation de la source:

Ville de Annecy-le-Vieux – webvilles.net

  • Auteure: www.webvilles.net

  • Évaluer 3 ⭐ (9074 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Ville de Annecy-le-Vieux – webvilles.net Annecy-le-Vieux est une ville située dans le département Haute-Savoie qui correspond … Vous pouvez voir aussi différents fonds de cartes de France avec la …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    Annecy-le-Vieux est une ville située dans le département Haute-Savoie qui correspond au département 74. Annecy-le-Vieux fait partie de la région Rhône-Alpes. Le code postal de Annecy-le-Vieux est le 74940.
    La population de Annecy-le-Vieux en 2012 est de 20486 habitants pour une superficie de …

  • Citation de la source:

carte de Annecy (74000) et infos pratiques – Mappy

  • Auteure: fr.mappy.com

  • Évaluer 3 ⭐ (8693 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur carte de Annecy (74000) et infos pratiques – Mappy Annecy est une commune de la région Auvergne-Rhône-Alpes au sud-est de la France, chef-lieu et préfecture du département de la Haute-Savoie. Surnommé.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Je télécharge l’appli Mappy pour le guidage GPS et plein d’autres surprises !

  • Citation de la source:

Où se trouve Annecy, France? Distance, pays et carte

  • Auteure: www.entfernungsrechner.net

  • Évaluer 4 ⭐ (34554 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Où se trouve Annecy, France? Distance, pays et carte Jusqu’où est-il à Annecy et dans quel pays est-il situé? Annecy se trouve en/au France (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) sur le fuseau horaire …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Annecy se trouve en/au France (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) sur le fuseau horaire Europe/Paris. Sont situés à proximité Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier et Meythet.

  • Citation de la source:

Département 74 la HAUTE-SAVOIE

  • Auteure: www.regions-et-departements.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (13246 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Département 74 la HAUTE-SAVOIE Présentation | Départements d’Auvergne-Rhône-Alpes | Logo | Carte … Le chef lieu du département de la Haute-Savoie est Annecy.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Le chef lieu du département de la Haute-Savoie est Annecy.
    Ses sous-préfectures sont Bonneville, Saint-Julien-en-Genevois et Thonon-les-Bains.

  • Citation de la source:

Ville d’Annecy: Accueil

  • Auteure: www.annecy.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (8275 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Ville d’Annecy: Accueil Pour rester connectés · Patience… ça pousse Ouf ! · Chaque année, le dernier dimanche d’avril est dédié à la célébration de la mémoire des déportés. · “C …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    Mairie de la commune déléguée d'Annecy
    Accueil de proximité et Formalités administratives, 9 boulevard Decouz à Annecy
    Consulter les horaires d’ouverture Tél. 04 50 33 88 88

  • Citation de la source:

Annecy – Auvergne-Rhône-Alpes – DB-City

  • Auteure: fr.db-city.com

  • Évaluer 3 ⭐ (10617 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy – Auvergne-Rhône-Alpes – DB-City Annecy : Localisation d’Annecy : Pays France, Région Auvergne-Rhône-Alpes, … Cet hôtel est situé au cœur d’Annecy, à quelques pas du château.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Pour faciliter vos démarches administratives à Annecy nous avons regroupé pour vous les démarches courantes en mairie ci-dessous.Si vous êtes nés à Annecy, vous pouvez par exemple demander votre acte de naissance à Annecy.

  • Citation de la source:

Accès à la station de Morzine-Avoriaz, itinéraire, route, cartes …

  • Auteure: www.locweb.com

  • Évaluer 3 ⭐ (14872 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Accès à la station de Morzine-Avoriaz, itinéraire, route, cartes … Carte de France. Morzine-Avoriaz est une station de montagne française, située au nord des Alpes. Elle est le pivot de l’immense domaine skiable …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

     

  • Citation de la source:

Mairie d’Annecy et sa ville (74000)

  • Auteure: www.annuaire-mairie.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (24274 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Mairie d’Annecy et sa ville (74000) Annecy est une ville du département de la Haute-Savoie dans la région d’Auvergne-Rhône-Alpes … Localisation sur la carte de France.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Commune urbaine située dans le Massif des Alpes, Annecy dont l’altitude varie entre un minimum de 396 mètres et un maximum de 1 153 mètres pour une altitude moyenne de 775 mètres couvre une superficie de 6693 hectares soit 66,93 km². Pour la commune d’Annecy, le code INSEE issu du code officiel géo…

  • Citation de la source:

Annecy sur la carte de France, carte de localisation, heure …

  • Auteure: cm.maptons.com

  • Évaluer 3 ⭐ (9646 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Annecy sur la carte de France, carte de localisation, heure … Annecy il est situé dans un fuseau horaire heure d’été d’Europe centrale. La population selon les dernières données — 49.2 mille. (0.1% de la population totale …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Annecy il est situé dans un fuseau horaire heure d’été d’Europe centrale. La population selon les dernières données — 49.2 mille. (0.1% de la population totale de la France). Monnaie officielle — EUR (euro).

  • Citation de la source:

Ville d’Annecy, information sur la mairie d … – Commune Mairie

  • Auteure: www.commune-mairie.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (28192 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Ville d’Annecy, information sur la mairie d … – Commune Mairie En terme de population, Annecy est la 29ème ville de France, … cette rubrique nous présentons la carte d’indentité de Annecy avec les informations sur son …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    La commune d’Annecy est située dans le département de la Haute Savoie qui porte le numéro 74, dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Le maire d’Annecy est François ASTORG.

    Les habitants d’Annecy s’appellent Annéciens, Annéciennes.
    La ville d’Annecy a 126419 habitants. En ce qui…

  • Citation de la source:

Où se trouve Annecy-le-Vieux? Carte Annecy-le-Vieux

  • Auteure: ousetrouve.net

  • Évaluer 3 ⭐ (10289 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Où se trouve Annecy-le-Vieux? Carte Annecy-le-Vieux Où se situe Annecy-le-Vieux (Code postal 74940) Dans quelle région se trouve … est une ville française située au sud-est de la France.

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:
    La ville d’Annecy-le-Vieux est située dans le canton d’Annecy-le-Vieux faisant partie de l’arrondissement d’Annecy. L’indicatif régional d’Annecy-le-Vieux est 74011 (également connu sous le nom de code INSEE) et le code postal d’Annecy-le-Vieux est 74940.

  • Citation de la source:

Pourquoi Annecy est la ville où l’on vit le mieux en France

  • Auteure: www.ouest-france.fr

  • Évaluer 3 ⭐ (9356 Notation)

  • Les mieux notés: 3 ⭐

  • Note la plus basse: 1 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Pourquoi Annecy est la ville où l’on vit le mieux en France De même, il est possible de rejoindre Lyon ou Grenoble en seulement 1 h 45 de route. Un décor de carte postale. Quoi de mieux que de vivre dans …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche: Please enable JS and disable any ad blocker

  • Citation de la source:

Carte/Plan de Annecy – Géoportail

  • Auteure: www.geoportail.gouv.fr

  • Évaluer 4 ⭐ (28157 Notation)

  • Les mieux notés: 4 ⭐

  • Note la plus basse: 2 ⭐

  • Sommaire: Articles sur Carte/Plan de Annecy – Géoportail Carte/plan Annecy. Auvergne-Rhône-Alpes Haute-Savoie Annecy. 128199 habitants. Les villes proches de Annecy : Sevrier · Argonay · Veyrier-du-Lac …

  • Faites correspondre les résultats de la recherche:

  • Citation de la source:

Contenu à lecture multiple ou se trouve annecy sur la carte de france

Page d’aide sur la paronymie

Cet article aacronymes, chercherANSIetANSI.

Page d’aide sur l’homonymie

A ne pas confondre avecAnnecy le Vieux.

Wikipédia:Articles de qualité

Vous lisez unarticle de qualité”.

Annecy
De haut en bas et de gauche à droite : Panorama du Lac d’Annecy, Panorama du Vieil Annecy, Château d’Annecy, Basilique de la Visitation, Palais de l’Ile, Palais Royal et Thiou dans la Vieille Ville.
blason logo
le management
nation France
pays Auvergne-Rhône-Alpes
Salle Haute-Savoie (province)
arrondissement Annecy (capitale)
zone interurbaine Commune du Grand Annecy (siège)
mandat du maire François Astorg (EELV) 2020-2026
Code postal 74000, 74370, 74600, 74940, 74960
code générique 74010
Démographique
jolie Annecy, Annecy
population de la ville 130 721 personnes (2019)
densité 1 953 habitants/km2
population totale 180 796 personnes. (2019)
géographie
la communication 45° 54 58 nord, 6° 07 59 est
Hauteur Le minimum. Maximum 396m 1153m
région 66,93 km2
Type ville urbaine et balnéaire
unité urbaine Annecy (centre-ville)
zone d’attraction Annecy (centre-ville)
sondage
département États d’Annecy-1, Annecy-2, Annecy-3 et Annecy-4 (centre)
législation Première circonscription Deuxième circonscription
emplacement
Localisation géographique sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Annecy

Localisation géographique sur la carte : Haute-Savoie

Annecy

Localisation géographique sur la carte : France

Annecy

Localisation géographique sur la carte : France

Annecy

Relier
site Internet www.annecy.fr
changer

Annecy(prononcer/an.si/; dansfrançais provençal:Enekisch[Première]) Est unPropagéet unvilleFrançais,maireetla provincededépartementplus tardHaute-Savoiedans la zoneAuvergne-Rhône-Alpes. au nord deAlpesfrançais, aprèsGenèveà l’âge de 40 ansmileAu nord, Annecy fait partie de l’axe d’agglomération defossé alpinconvient àChambéryplus tardGrenobleetvaleur.

“Perle des Alpes” de la monographie urbaine deRaoul Blanchardforment une connexion entre le niveau de la nageoire et lecollinesconfiner la population à la zone bâtieannées 1960à la fusion de la ville2017. Étant donné que les zones deAnnecy le Vieux, deCran-Gevrier, demeith, dePringyet deZeyod, Annecy a augmenté29à la place deVilles françaises[2]le plus peuplé avec 130 721 personnes.

Demeure historique deComte de GenèvearriverXIIIsiècle doncComte de Savoiearriver15Au XIXe siècle, le village devient la capitale deSavoieAvec moi’droit exclusifdeGenevois NemoursconsisteGenève, queFaucignyetBeaufortainde1434arriver1659. Son rôle religieux est renforcé dans1536, pendant la Réformecalviniste; tandis que l’évêque deGenèves’y réfugierFrançois de Salesen faire une citadelle avancée decontre-réformeCatholique, donne-lui un surnom”romainAlpes” quiTraité de Turinmener àannexiondePrincipauté de Savoie, relie la ville àFrancedans1860sous le règne deNapoléon III.

surnom”Venisedes Alpes ” coulant de Vassé, Saint Dominique etTuqui défendit la ville, puis apporta l’énergie hydraulique à l’artisanat textile et fit progressivement place à l’industrialisationXIXeSiècle survit à ce jour par la présence de sièges sociaux, tels quefusalpe,SNR,Salomon,mavicD’oùEntremont.

DansvingtEn ce siècle, le secteur touristique bénéficie de la fameuse fraîcheur de l’air alpin et des lacs, des sports d’hiver environnants, de la préservation des espaces verts et d’un patrimoine culturel pérenne. Tournant culturel – le tourisme commence1960avec l’organisation deFestival international du film d’animation d’Annecyet certainesfête de la merIl attirait des centaines de milliers de visiteurs chaque été.

Dans1973ouvert d’espritInstitut Technique de l’Université d’AnnecyRattaché au Pôle Universitaire de Savoie1979à la nouvelle Université de Savoie, devenue en 2015Université Savoie Mont Blanc, avec les bases deSavoie TechnolacetJacob Bellecombette.

En 2021, Annecy a été élue ville française où l’on vit le mieux, un classement établi par l’Association des Villes et Villages sur la base de 183 critères.[3]mais détrôné en 2022 paraggravationpour les critères d’accès au logement.

  • 1 géographie
  • 1.1 Localisation
    1.2 Villes à proximité
    1.3 Climat
    1.4 Sismique
    1.5 Canaux de communication

    1.5.1 Piste Cyclable
    1.5.2 Rue

    1.6 Transports publics

    1.6.1 Transport ferroviaire
    1.6.2 Fret aérien
    1.6.3 Circulation urbaine
    1.6.4 Transport longue distance
    1.6.5 Transport maritime

  • 2 urbanisme
  • 2.1 Classement
    2.2 Forme urbaine
    2.3 Logement

    2.3.1 Morphologie des cas
    2.3.2 Equipement des appartements principaux
    2.3.3 Prix du terrain

    2.4 Politique de développement

    2.4.1 Projet d’urbanisme
    2.4.2 trimestre de livraison express
    2.4.3 Écozones Vallin-Fier et Trésum
    2.4.4 Stationnement

  • 3 Toponymie
  • 4 étages
  • 4.1 Historique
    4.2 Historique
    4.3 Antiquité
    4.4 Moyen Âge
    4.5 Annecy, Ville de Savoie
    4.6 Annecy “Rome des Alpes”
    4.7 Révolution française
    4.8 Récupération de la Sardaigne
    4.9 Ère contemporaine
  • 5 Politique et gestion
  • 5.1 Situation de la gestion

    5.1.1 Gestion du territoire
    5.1.2 Ville interurbaine
    5.1.3 Municipalités agréées

    5.2 Tendances politiques et résultats
    5.3 Liste des maires
    5.4 Autorités judiciaires et administratives
    5.5 Politique écologique et de développement durable
    5.6 Jumelage et partenariat

  • 6 Population et société
  • 6.1 Démographie

    6.1.1 Démographie avant 2015
    6.1.2 Démographie après 2015
    6.1.3 Tour des Âges

    6.2 Enseignement et recherche

    6.2.1 Établissements d’enseignement
    6.2.2 Enseignement supérieur et recherche

    6.3 Santé

    6.3.1 Centre Hospitalier Annecy Genevois
    6.3.2 Autres installations médicales

    6.4 Sports

    6.4.1 Événements sportifs
    6.4.2 Installation sportive

    6.5 Moyen

    6.5.1 Talkie-walkie
    6.5.2 Télévision locale
    6.5.3 Journaux et magazines
    6.5.4 Internet
    6.5.5 Assemblée nationale

    6.6 Lieu de culte

  • 7 économie
  • 7.1 Revenu et impôts de la population
    7.2 Emploi
    7.3 Substances économiques

    7.3.1 Activité d’accumulation
    7.3.2 Commerce

    7.3.2.1 Zones commerciales
    7.3.2.2 Dynamique historique
    7.3.2.3 Rue commerçante
    7.3.2.4 Marché

    7.3.3 Tourisme

  • 8 culture et patrimoine
  • 8.1 Sites et monuments

    8.1.1 Ruines médiévales

    8.1.1.1 Château d’Annecy
    8.1.1.2 Palais de l’île
    8.1.1.3 Nouvelle Villa
    8.1.1.4 Conservatoire de musique

    8.1.2 Pont
    8.1.3 Monuments contemporains

    8.1.3.1 Château de Tresum
    8.1.3.2 Conservatoire d’histoire et d’art
    8.1.3.3 Liste des bâtiments contemporains
    8.1.3.4 Liste des infrastructures modernes

    8.1.4 Monuments religieux
    8.1.5 Fontaines publiques
    8.1.6 Statuts
    8.1.7 Rues, ruelles, ruelles et ruelles
    8.1.8 Espace vert

    8.2 Cuisine
    8.3 Culture

    8.3.1 Programme culturel
    8.3.2 Institutions culturelles

    8.3.2.1 Cinémas

    8.3.2.1.1 Tournage audiovisuel à Annecy

    8.3.3 Association culturelle

    8.4 Caractéristiques urbaines
    8.5 Insignes et emblèmes

    8.5.1 Blason
    8.5.2 Logos

  • 9 Voir plus
  • 9.1 Annuaire

    9.1.1 Travaux généraux
    9.1.2 Activités dans la ville d’Annecy
    9.1.3 Magazines et articles

    9.2 Annecy dans les toponymes

    9.2.1 Espace de circulation

    9.3 Articles connexes
    9.4 Liens externes

  • 10 Notes et références
  • 10.1 Avis
    10.2 Références

    10.2.1 Site Internet de la mairie
    10.2.2 Site Internet de l’INSEE
    10.2.3 Autres sources

géographie[Modifier | modifier le code]

emplacement[Modifier | modifier le code]

Représentation cartographique de la ville

Maki2-town-hall-12.svg

mairie

'Carte OpenStreetMap'

OpenStreetMap’

'Carte topographique'

Cartes topographiques

'Localisation dans le département de la Haute-Savoie.'

Poste dans le département Haute-Savoie. ‘

Play

Pause

Stop

Précédent

Suivant

Select

Vue de la ville d'Annecy depuis le mont Veyrier

Mont Veyrier

Costumes annéciensemprisonnerformé par un procédé ancien à partirIsèrearriverpléistocèneau milieu du versant nord de la montagneSemnozet à l’ouest deMont Veyrier, et à l’intersection de grandes populationsgéographieetgéologieSuivant[4]:

  • que
  • Lac d’Annecy
  • Suivre
  • collines
  • de
  • Massif calcaire de Baugé
  • Du sud;
  • massif de
  • Aravis
  • et
  • Massif des Bornes
  • (
  • Mont Veyrier
  • ,
  • parmelan
  • ,
  • broche
  • ,
  • Dents Lanfon
  • ) vers l’est ;
  • les collines et les plaines de
  • Albanais
  • Ouest;
  • les collines de
  • Genève
  • Nord.

Le territoire d’Annecy est divisé en deux parties, qui se différencient par le relief, l’urbanisme et la végétation. Le nord et le sud-ouest sont plats, délimités à l’est par la colline d’Annecy-le-Vieux, qui est en fait unlangue de moraineà faire à l’ouest par la valléeFièrement, et la colline deZeyodet degenévrier. La ville fortement urbanisée y est disséminée avec la plupart des facilités. Au sud-est se trouve la montagne deSemnoz. Très peu a été construit ou aménagé sauf à son extrémité nord, qui est principalement occupée par une forêt de conifères plantéeXIXeSiècle sur le Crêt du Maure. La ville se trouve sur certaines parties des rives nord et ouest du lac d’Annecy.[4]. L’état de ce lac influe grandement sur son aspect avec le Thiou, Vassé, Saint-Dominique,Marinadu Marquis et les deux plages du Marquis etde l’interne.

villes à proximité[Modifier | modifier le code]

Si nous allons du nord à l’est, nous voyonscuvée,fille,ArgonayetVillaz. D’est en sud on retrouveNaves Parmelan,Louche Saint Clair,Alexandre,Veyrier du Lac, etrompre. Enfin c’est l’ouest et le nord-ouestquintal,Viuz-la-Chiesaz,casquette,Montagny les Lanches,Chavanod,Marguerite,Épagny Metz-TessyetLa Balme de Sillingy. L’une des particularités des limites urbaines de la ville d’Annecy, sur une grande partie de ses coteaux, est la présence de frontières maritimes inondées avec les communes derompreetVeyrier du Lac.

climat[Modifier | modifier le code]

queclimatÊtrecontinent alpiniste, caractérisée par une humidité prononcée[5]. Les hivers sont froids et neigeux et les étés sont doux avec des orages occasionnels. La basse saison (avril et octobre) est également relativement humide en moyenne. Ces caractéristiques sont soutenues par les massifs environnants (Semnoz,Mont Veyrier,les mursetbornes), quelque peu affecté par la présence du lac. La station de référence de Météo France pour la ville d’Annecy est située à 458 mètres d’altitude sur la commune autorisée d’Annecy.meith[6].

Mois Janvier. Février. les étapes sont Avril Peut être Juin Juillet. Août sépale. Août. Nov Décembre. cinq
Température minimale moyenne (°C) −1,6 −1 1.6 4.7 9.4 12.5 14.3 14.1 10.4 7.2 2.3 −0,7 6.1
Température moyenne (°C) 1.9 3.3 6.8 10.2 14.9 18.2 20.2 19.9 15.5 11.6 5.9 2.5 10.9
Température maximale moyenne (°C) 5.4 7.6 douzième 15.6 20.4 24 26.1 25,7 20.7 16 9.5 5.6 15.8
Record de froid (°C) Jour record −2303.1971 −15.515.1978 −1507.1971 −519,1974 -207.1979 105.1975 307.1974 421.1972 −2 529 1972 −530,1973 −11 530, 1973 −1604.1973 −231971
Température d’enregistrement (°C) Date d’enregistrement 16.510.2015 20.324, 2021 24.331.2021 27.721.2018 32.625.2009 35.127.2019 3824.2019 38.513.2003 30.914.2020 26.506.1977 22.302.2020 19.907.2000 gagnés 38.52003
soleil (h) 90,8 114.7 169.4 193.6 221 259.7 274.6 241.2 190.3 142.6 86,7 68,7 2 053,1
précipitations (mm) 91.2 82.1 94,6 102.8 105.1 90 100,8 114,8 123.3 118 116,8 109,9 1 249,4
où le nombre de jours avec précipitations est de 1 mm 11.2 9.4 10.2 10.3 11.6 9.1 9.6 10.2 9.1 11.4 11.7 11 124,6
où le nombre de jours avec précipitations est de 5 mm 5.9 5.3 6.3 6.4 6.7 5.6 5.6 6.8 5.9 7.2 7 7.5 76.1
où le nombre de jours avec précipitations est de 10 mm 3.4 2.9 3.4 4.5 4.1 3.4 4.1 3.8 3.9 4.4 4.5 4.1 46,6

[Météo France] “Enregistrement 74182001”, Au dessus depublicdata.metefrance.fr, édité le : 06/05/2021 à l’état de base

Sismique[Modifier | modifier le code]

Risque sismique en Haute-Savoie

Annecy se situe dans une zone sismique moyenne 4 sur 5 selon la carte dezone à risque sismiqueen France en 2011. Le tremblement de terre a frappé la ville, atteignant une magnitude de 5 ± 0,8 degréséchelle de richesseêtre :

  • 12 mars 2022 à 18h03 : Magnitude 4,2 avec épicentre Nord
  • Albertville
  • [7]
  • .
  • 8 septembre 2005 à 11:27 Magnitude 4.9 proche
  • Vallorcine
  • .
  • 15 juillet 1996
  • à 02h13 : Magnitude 5,25
  • [8ème]
  • ,
  • [9]
  • avec un épicentre dans
  • Épagny
  • Le tremblement de terre a causé des dégâts aux bâtiments, principalement des cheminées et des fissures dans les murs, estimés à 60 millions d’euros.
  • 14 décembre 1994 à 8h55 : Taille 4,7 mots
  • sallanche
  • avec quelques dégâts matériels.
  • 2 Décembre 1980 à 06:58 : Taille 4,7 mots
  • Faverges
  • .

canal de communication[Modifier | modifier le code]

Piste cyclable[Modifier | modifier le code]

La location de vélos est disponible à la gare[Dix]et Margraves, versrompreetSaint-Joriozou alorsPiste cyclableterminé en2005Rejoignez moi, s’il vous plaitFavergesverticalLac d’Annecyde plus de 20miled’AnnecyAlbertville. D’autres itinéraires aménagés sont disponibles sur la carte des véloroutes du Grand Annecy[11].

rue[Modifier | modifier le code]

L'avenue de Chambéry

Pâquier

La circulation routière à Annecy est rendue encore plus difficile par le goulet d’étranglement entre le lac et les montagnes[Douzième]: L’axe du centre-ville jusqu’à la rive sud-ouest du lac au Marquis[13]et vers la rive sud-est du lac, il devient légèrement saturé au milieu de l’été.

Annecy est desservie par les 3 embranchements autoroutiers Seyod Sudne sont pas15.1, Annecy centrene sont pas16 et Annecy Nordne sont pas17). autorouteA41(E712) associéGrenoble,Genève,LyonetChamonix.
L’A410commence à 7milede la sortie Annecy Nord et prendre la directionMont blanc, ContinuezTurinetMilan. Depuis 2008,A41mener àSaint Julien en Genevoispuis dansSuisseà travers leA1, ou pourParisà travers leA40.

Trois Routes D1201 (ancienne RN 201), D1203 (Ancienne RN203) et D1508 (Ancienne RN 508) dessert Annecy.

La route D3508 traverse le développement du nord-ouest avec une voie rapide reliant les échangeurs et les deux sorties d’autoroute et la «rocade», vous permettant de contourner le centre-ville par le nord-ouest.

2002 un tunnel bitube (2 × 2 voies)[13]600 mètres, creusé sous le maillivraison express[14]de la gare au rond-point au nord du centre-ville[14], permettant aux bus d’utiliser un site dédié en 2007. Les parcs et manèges commencent à apparaître dans des endroits clés du centre-ville[13].

transport public[Modifier | modifier le code]

transport ferroviaire[Modifier | modifier le code]

Les gares d’Annecy transportent du fret et desservent l’usine jusqu’en 1960SNR, queSernamet le parc industriel de Vovray suivent plus loinSemnozet connectez-vousUgine et Albertvillesur la rive gauche du lac, aujourd’hui remodeléPiste cyclable.
En 2013, la gare multimodale regroupait des guichetsrail,autobus interurbain, location de vélos et service de taxi.

Gare d’Annecy

queTER Auvergne-Rhône-AlpesassociéGare Paris-LyonparlerTGVqui gagnevoie d’autoroutejusqu’au montant deLyonD’oùle maçon[15]et continuer à avancer versGare de Lyon Part Dieu[16],Grenobleetvaleur[17]; Trains directs versChambéry[18]permettre la connexion avecAlbertville,Bourg Saint Maurice,moderneetTurin.

Gare de Pringy

QueGare de Pringy, s’étendant au nord d’AnnecyRER Franco-Valdo-Genevoise Léman Express Série L2départ de la gare d’AnnecyDécembre 2019la date à laquelle la sociétéLémanisl’exploitation de la ligne de chemin de fer après avoir commencéLa Roche sur Forondirigé parAnnemasset continueGenève-Eaux-Vives,Évian Les Bains [19].
Ce TER participe égalementSaint Gervais les Bainsavec correspondanceChamonixetMartigny.

Ligne L2 du Léman Express

transport aérien[Modifier | modifier le code]

L'aéroport d'Annecy - Meythet

Aéroport Annecy Haute Savoie Mont Blanc

Aéroportdepuis Annecy Haute Savoie Mont Blanc(Code IATA:Nouvelle-Zélande•Code OACI:LFLP) est situé dans la commune autorisée demeithet dans la ville voisineÉpagny-Metz-Tessy[Mairie 1]. Hors de4 juillet 2013L’aéroport n’a plus de liaison directeAéroport d’Orlyet se concentre sur l’accueil héliporté, l’aviation d’affaires et de loisirs, soutenu par le Conseil Général, propriétaire de l’infrastructure[20]. Le transport de voyageurs est principalement assuré parAéroport international de Genève(arriver45 km/45 minutes), vers la Suisse voisine ou viaAéroport Lyon Saint Exupéry(145.)mileet 1,5 heures)[21], tous deux sont reliés quotidiennement par les transports en commun.

trafic de la ville[Modifier | modifier le code]

Société régionale d’autobus interurbains d’Annecy

QueSIBRA”La compagnie d’autobus interurbains deRégion d’Annecy»[22], réformé le 29 avril 2019, gère les lignes detransport publicUrbain :

  • 8 lignes principales dont 3 lignes “Rhythmo”
  • 11 lignes locales dont 3 lignes « extra »
  • 4 lignes les dimanches et jours fériés
  • 4 “Noktibus”
  • 13 voies terrestres vers les bords du lac et Pays d’Alby et Filière et
  • Plateau des Glières
  • en hiver, vous pouvez faire du ski de fond

Vous pouvez monter dans certains busVTT, skis ou raquettes au topSemnoz, point de départ de plusieurs itinéraires balisés de randonnée et de ski.
commune d’agglomérationAnnecy est plus âgéea voté en janvier 2022 le lancement des études préalables à l’exploitation de 5 agences de transport public en Zone Propre, dont 3 agences deBLSà la zone commerciale deÉpagny, Glaisinspark etduo, sur la rive ouest du lac, ainsi que la frontière entreZeyodetPringyen sera équipétramou uneBLSà la discrétion des élus. Les succursales de BHLS entre les deuxduoet le Parc des Glaisins (Annecy le Vieux) à partir de 2028[23].

transports interurbains[Modifier | modifier le code]

transporteurFormateur de la région Haute-Savoieen partieTransdev Haute Savoiedu groupetransdevpermettre l’accès à la rive du lac,Albertville, arriverBellegarde sur Valserine, villes autonomes non desservies par les chemins de fer[15]ainsi que dans les domaines skiables deAravis, et coll.Aéroport Lyon Saint Exupéry[24]et Genève.

transport maritime[Modifier | modifier le code]

La navigation sur le lac d'Annecy avec le Libellule

libelluleBateau de tourisme sur le lac d’Annecy

queFièrementet ses affluents,Tu, non navigable, contrairement au lac fréquenté par les bateaux-restaurants et navettes qui relient Annecy aux communes bordant le lacrompre,Saint-Jorioz,duo,Doussard,Taloires,Menthon-Saint-BernhardetVeyrier du Lac[25].

2 lignes “Lac Annecy Express” B1 et B2 desservent ces villes pour le compte del’agglomération du Grand Annecydans le cadre du plan Mobil’Été en période estivale.

aménagement urbain[Modifier | modifier le code]

taxonomie[Modifier | modifier le code]

Annecy est une commune à densité moyenne au regard du maillage de densité urbaineSe il vous plaît se référer[Note 1],[26],[27],[28]et appartenirunité urbainedeAnnecy, une assemblée interne composée de 14 villes administrées centralement[29]et 180 796 habitants en 2019, dontCentre ville[30],[trente et un].

L’Attraction d’Annecy[note 2]de 79 communes classées en zones de 200 000 à moins de 700 000 habitants[32],[33].

Ses eaux intérieures avec une plus grande superficie1 000 yenshectares, ce qui en fait une municipalité côtière aux fins de la Loi3 janvier 1986, parlerdroit côtier[34]. Afin de préserver les espaces, les lieux, les paysages et le milieu naturel, des règles d’urbanisme spécifiques sont appliquées.balance écologiquedeCôtier, comme B. la règle de non-construction, hors des zones urbanisées, sur une bande riveraine de 100 mètres ou plus siL’urbanisme localprévoir[35],[36].

forme urbaine[Modifier | modifier le code]

L’L’agglomération d’Annecydivisé en deux couronnes :

  • La petite couronne comprend les villes autorisées par Annecy :
  • Annecy le Vieux
  • ,
  • meith
  • ,
  • Cran-Gevrier
  • et
  • Zeyod
  • .
  • La grande couronne comprend les villes de banlieue de Pringy,
  • Argonay
  • ,
  • Épagny-Metz-Tessy
  • ,
  • Marguerite
  • ,
  • Chavanod
  • ,
  • Montagny les Lanches
  • et
  • quintal
  • .

La zone communale de la ville d’Annecy est autorisée à circuler du 9 au 6quartiersinterne 2008[Mairie 2]:

  1. que
  2. Centre Ville – Vieille Ville – Marquis
  3. Les Margraves
  4. [Mairie 2]
  5. dans les mairies du sud-est, les départements, les villes administratives,
  6. Centre culturel de Bonlieu
  7. , 3 rues commerçantes sont de retour
  8. marcheur
  9. 1973 (rue Sainte-Claire, rue
  10. Carnot
  11. anciennement de Boeuf et Rue Royale. Courier Shopping Center, le hub multimodal de
  12. Gare d’Annecy
  13. , vieille ville et
  14. Fermer à clé
  15. forment le centre historique. Le Marquis est occupé par la piscine ouverte, le centre maritime et la plage du Marquis, centre culturel de
  16. brise-glace
  17. ainsi que le versant est de
  18. Semnoz
  19. , dont la forêt du Crêt du Maure.
  20. Que
  21. Mandalaz – Prairie – Vovray
  22. [Mairie 2]
  23. au sud-ouest, dont les quartiers résidentiels des Balmettes avec lycées
  24. Gabriel Faure
  25. et Saint-Michel, Mandalaz, Prairie et Vovray,
  26. zone industrielle
  27. jusqu’à
  28. Zeyod
  29. .
  30. Parmelan-Albigny
  31. Avenue d’Albigny
  32. situé à l’est
  33. [Mairie 2]
  34. et l’organisation
  35. étudiant national
  36. , que
  37. Lycée Berthollet
  38. ainsi que la péninsule avec le parc
  39. Karl Bosson
  40. , JE’
  41. palais
  42. murs de la ville.
  43. Que
  44. Romains
  45. [Mairie 2]
  46. est marqué des autres quartiers par un carré supérieur à
  47. piste
  48. Ville particulière utilisée par la foire Saint-André. Le comté de Galbert occupe la partie est et la partie ouest est l’usine
  49. Stock SNR
  50. .
  51. Romain – Teppen
  52. au Pôle Nord
  53. [Mairie 2]
  54. , Contenir
  55. ZUP
  56. Construit au début des années 70 et
  57. installation sportive
  58. et la rue Louis-Armand, pour les piétons.
  59. Parc des sports – Pride
  60. [Mairie 2]
  61. , consiste
  62. stade de la ville
  63. Où s’entraîne le club de football ?
  64. club de foot annécien
  65. , de
  66. quartier résidentiel
  67. , et la Galerie d’Annecy, Arcadium.

Dans l’histoire, la ville est d’abord née sur la collineAnnecy le Vieux(Villa Aniciaca) arriver8èmeSiècle, puis le second au pied d’une tour défensive construite sur le dernier desSemnoz(Annecy-le-Neuf) àXISiècle et plus tard développé le long des drains et canaux naturels du lac:Tu, principal et aussi Vassé. Remparts naturels, moyens de transport, vivres et main-d’œuvre des aqueducs (meule, Tueur, Tour,rapide,fémoral,soufflet,Lame de scie…), lacs et rivières imposaient une forme d’urbanisme qui allait façonner la réputation de la ville.

La vieille ville s’étend jusqu’au pied du château et de part et d’autre de laTu, parcourues par des artères médiévales (anciennement appelées “charrières” ou “ruales”), souvent délimitées pararcade, a un plan très simple : deux axes est-ouest parallèles au Thieu et un axe nord-sud perpendiculaire. La première façon, avantmagna carreriaou “grande Charrière” qui relie la Porte Perrière à la Porte du Sépulcre le long du rocher. La deuxième ligne parallèle sur la rive droite du Thiou s’appelleAutoplus tardsalle(Rue Greenette), prolongé parpaysagedu Four (aujourd’hui rue.)Jean-Jacques Rousseau). La troisième voie, verticale, quitte le pont de l’île et passecharrièresFilaterie et Notre-Dame, rejoignez les anciennes portes du Boeuf au nord (Porta Nova de Boutz.ou Bouz, désignervicusLe gallo-romain de Boutae a été fondé en -50 au niveau du plan des Fins, nonbœuf, animaux) etPâquiervers l’est (Porta Pascuorumou “Wiesentor”) et forme comme cecicharrièresmême nom.

L’intranet est complété par des rues, des places, des ruelles et de nombreux passages couvertstrabouleslyonnaises d’où partent les entrées à l’intérieur des habitations privées, donnant accès aux différents sous-divisions (écuries, cuisines, débarras, etc.). Ces passages sont de véritables labyrinthes architecturaux, traversant des rangées entières de maisons pittoresques, dont certaines donnent sur des cours, parfois ornées de boutiques. Bien que la plupart des canaux soient désormais couverts, certains sont encore à ciel ouvert.

Ceci s’applique à Thiou sur toute sa longueur, ainsi qu’au canal de Vassé jusqu’au pontAlbert Lebrun, puis de la rue Vaugelas (passage Gruffaz) au canal Notre-Dame débouche derrière l’église Saint-Maurice, anciennement Saint-Dominique, d’où le nom du canal à cet endroit, et de nouveau près de l’église du Corps de Notre-Dame postérieur. sur Lady von Liesse.

La circulation automobile a entraîné la formation de grands boulevards qui entourent cette ville pittoresque sur les rives du Thiou.

Hôtel[Modifier | modifier le code]

Vue sur les toits de la vieille-ville d'Annecy

type de logement[Modifier | modifier le code]

En 2018, l’INSEE recense 70 906une maison[INSEE 1]avec la majorité des dortoirs, 94,3% représentant 12,8%T1, 21,8 % T2, 30,6 % T3 et 34,8 %[37]à partir du T4.

L’offre de logements vieillit de 17,5 % en 2009maison principaledate d’avant 1949 et la plupart, 57,0%, ont été construits après la Seconde Guerre mondiale entre 1949 et 1974. 13,4% des logements ont été construits entre 1975 et 1989 et seulement 12,1% avaient moins de 30 ans.

Equipement des principales zones résidentielles[Modifier | modifier le code]

2008 deux mille treize 2018
baignoire 98,2 % 97,9 % 97,5 %
chauffage 97,5 % 97,4 % 98,2 %
place de stationnement 61,0 % 61,6 % 63,1 %

Dans la Commune d’agrément d’Annecy en 2009, 0,5 % des logements n’avaient toujours pas de salle de bain, tandis que 6,3 % des résidences principales en avaient 2une baignoire. 98,2% des appartements disposent du chauffage central et 44,3% disposent d’un garage ou d’une place de parking[37]. De 2009 à 2018, la part de marché étaitmaison principalelégèrement augmenté de 87,2 % à 87,7 %. Dans le même temps, la part des résidences secondaires est passée de 4,7 % à 6 %, tandis que le taux de vacance est passé de 8,1 % à 6,3 %, contre une moyenne nationale de 8,2 %.

prix du terrain[Modifier | modifier le code]

La proximité avec la Suisse fait d’Annecy la 5ème ville la plus chère de France[39]et l’évolution des prix moyens des appartements au mètre carré révèlent le phénomène prédominant depuis le début du XXIe siècle :

  • De 2001 à 2007, les prix des maisons ont augmenté de 75 %.
  • [40]
  • .
  • Loyer augmenté de 5% en 2013
  • [41]
  • .
  • En 2014, l’ancienne valeur était passée de 4 000 à 5 000
  • € / m2
  • dans
  • super centre
  • et de 4 300 à 4 800
  • € / m2
  • dans le nouveau
  • [41]
  • .
  • Entre 2015 et 2020, nous avons constaté une augmentation de 4 % des prix de l’immobilier.
  • [42]
  • .
  • En 2020, 4 500 ont été gagnés
  • € / m2
  • pour appartement, environ 5 300
  • € / m2
  • pour une maison et jusqu’à 10 000
  • € / m2
  • près du lac.
  • En 2021 4 973
  • € / m2

politique de développement[Modifier | modifier le code]

Projet urbain[Modifier | modifier le code]

Depuis 2005,Carte de l’Union TerritorialeEn terme de200 212 personnes[43]répartis sur 63 arrondissements urbains et 7 arrondissements urbains :Annecy est plus âgée, queSyndicat Mixte du Lac d’Annecy, la communauté des villes autonomes deLe pays des Philippines, tournette,Cruseilles, deFaverges, rive gauche du lac et Fier et Usses.

En octobre 2012, le Conseil deCommune d’agglomération d’Annecyreflète le développement du bassin dans les 20 prochaines années avec le projet « Agglomération 2030 ». Les objectifs comprennent, comme pour le SCOT, l’inclusion d’une surpopulation estimée par18 000 wonsjusqu’à 22 000 habitants, 10 000 emplois supplémentaires, extension des zones économiques jusqu’à90 Flux[44]et densité de construction[41].

Conseil syndical de26 février 2014[45]Répondre au problème de la croissance démographique, du développement économique, de l’offre rapide de logements sociaux à louer liés aux problèmes de pression foncière liés aux prix de l’immobilier, à l’urbanisation périurbaine de la banlieue annécienne et au problème d’infrastructures sur les axes routiers[43].

quartier de courrier[Modifier | modifier le code]

La société de négoce de bois Sounis, basée au Faubourg du Bœuf 59, aujourd’hui rue Carnot, fait faillite et est rachetée par la famille Courier en 1880. En 1927, son fils Émile, homme d’affaires reconnu, reprend l’entreprise. Après 1945, il est élu Président du Syndicat des Jardiniers et Pépinières de Haute-Savoie et récompensé parMérite agricole. Il est associé aux acteurs politiques locaux dontKarl Bosson, Maire d’Annecy de 1954 à 1975.

À la fin des années 1960ZUPde Novel crée 300 nouveaux logements et permet de délocaliser le jardinage du Clos Courier àAnnecy le Vieux. Commence alors une période de troubles autour de cette friche urbaine, à l’origine reconvertie en parking gratuit avec une entrée sur l’avenue Berthollet. La mairie reçoit la demande et la déclaration d’usage est votée en mai 1967. La ville multiplie alors les acquisitions foncières pour construire le quartier Courier avec l’achat d’immeubles en marbre : Tavernier avenue Berthollet en 1967, Le Clos Courier en 1971, et l’orphelinat démoli en 1993. C’était en 1996, sous l’approbation duBernard Bossonque le programme neuf Clos Courier est entré en phase opérationnelle avec l’ouverture du centre commercial. L’association de quartier a été fondée en 2004[quarante-six]après son actualité urbanistique[47].

Écozones Vallin-Fier et Trésum[Modifier | modifier le code]

Après l’aménagement d’un centre d’échanges multimodal dans le quartier de la gare, agréé pour18 décembre 2006et a depuis été modifié plusieurs fois[Mairie 3], queL’urbanisme local(PLU) de la commune d’Annecy a été et continue de se développer depuis 2013[Mairie 4]Avec moi’zone écologiqueVallin-Fier et Les Trésums (site de l’ancien hôpital) comptent 632 appartements, maisons de retraite, hôtels et parcs, malgré les objections des groupes environnementaux et monumentaux lors de la construction[41],[48].

En 2020, l’écozone deParc des sports – Pridechacun avec 1 100 logements, un groupe scolaire et 200 places de stationnement[Mairie 5],[49].

Voiture garée[Modifier | modifier le code]

En 2015, le centre-ville comptait 2 509 places de stationnement payantes en voirie et 3 324 places de stationnement dans 10 parkings souterrains ou fermés. Gérée sous l’administration directe du centre-ville, la redevance de stationnement à Annecy est relativement faible par rapport aux autres villes, de 1,10€à 1.80€toutes les heures et la première demi-heure est gratuite. 1 568 places sont encore disponibles.

toponymie[Modifier | modifier le code]

La première mention denom de lieudeAnnecyplacé vers 1107, sous la formeAnnecy le Neuf, après la création d’une paroisse autonome de la Paroisse d’Annecy-le-Vieux[50],[51]. Bulle d’un PapePâques IIconfirmer, queMonastère de SavignyPropriété des paroisses autour du lac d’Annecy, dont “Ecclesias d’Anasseu(“Annecy”)[52]. Cependant, il faut attendre 1145 jours pour une bulle du PapeEugène IIIconfirmer à nouveau le don effectuéPrieuré de Talloires, dépendantSavignie, “Église d’Annecy-le-Vieux et d’Annecy-le-Neuf”[52].

nom deAnnecyviendra de la chose importanteVilla gallo-romaine, situé sur le coteau d’Annecy-le-Vieux et est au centre d’une exploitation agricole, d’unargent de parrainage, après que la page des ailerons ait abandonné le titre pourSamedi-8èmesiècle[53]. Assurément une grande propriété perchée à Annecy-le-Vieux (devenuepêchesiècle plus tard) est mentionné commeAnériciacumarriverneuvièmesiècle[54]ou alorsAnicius, Aniciacus ou Villa Aniciacaau milieu du temps[53], composé en fin d’année-sperme, suffixe de la propriété d’appellation d’origine gauloise, devant les noms de personnes allemandsanérique[55]D’oùAnnarigue[56],[57].

Taloires

L’existence de la ville d’Annecy se retrouve dans les chartes et documents du Moyen Âge, notamment dansboîte de cartouchePlus tard’le monastère de Talloiresdernier motXIIdébut du siècle deXIIIsiècle, se référant àAnanssiaco [Annecicao] novo;Anasseu [Anassetu, Anasseu];Anassici novi(ParfoisBurger Aphrodisiaque,anassien);anasiacenseou alorsannésique[58].

Cependant, l’implantation humaine à Annecy-un nouveauremonte à l’Antiquité, comme un villageallobrogèneprendra la Plaine des Fins[59]. Après la conquête romaine, après50 av. Chr. J.-C., unvicusnom gallo-romainBoutae[59],[60]étendre. La petite agglomération est appeléeAfficher les tâches de construction(par Bautae) en L’Le chemin d’Antonin[60],[soixante-et-un]. Nom de Boutae – “uicani Bo [utérus]»- trouvé sur un texte dans le quartier de Meythet[soixante-et-un],[62]. D’après l’auteur de l’astucevingtSiècle, Charles Marteaux (1861-1956) deAcadémie Florimontaine, etMarc Le Roux(1854-1933), archéologue, cette expression dérive peut-être d’unanthroponymesAscendance celtiqueboutus[63].

Nom de familleBoutaeprogressivement disparu avec la relocalisation urbaine de l’emplacement fin à l’emplacement actuel[soixante-quatre], à la sortie du Semnoz. Cependant, le toponyme est conservé sous la forme par dérivationBouz. Un faubourg portait ce nom jusqu’àXIVsiècle avant sa transformationbœufau siècle prochain[59],[soixante-quatre], accidentellement avec patoisboa. Cette forme erronée incita les “anciens de la Renaissance” à trouver l’étymologieCivitas BovisPuis les messagers placèrent deux taureaux de part et d’autre du bouclier d’Annecy[65].

Dansfrançais provençal,AnnecyécritEneci / Enneciselon la formeORB franco-provençaleD’oùDans nsibasé surconflan magique[Première].

récit[Modifier | modifier le code]

Histoire d’AnnecyChronologie d’Annecy

Connu à l’origine comme un village gallo-romain (l’essor devicusdeBoutaearriverjesiècle) dans la plaine des Fins, la fondation s’est poursuivie sur la colline d’Annecy-le-Vieux8èmeSiècle, puis au pied du SemnozXISiècle (Annecy-le-Neuf). Son rôle dans la Réforme catholique connue sous le nom decontre-réforme, arriverseizièmeetXVIIIèmeSiècle et est donc la “Rome des Alpes”. Résidence des Comtes de Genève àXIIsiècle ; Chef-lieu du comté du Genevois, puis apanage du Genevois, du Faucigny et du Beaufort, puis du Genevois-Nemours enÉtat de Savoie; Capitale de la province de Genève, puis siège de l’une des deux régions proposées de Savoie dans les cantons de Sardaigne ; la ville devint brièvement la capitale de la France de 1792 à 1815, après une invasion militaire, puis pleinement24 mars 1860, jour deFusion de SavoiearriverFrance.

Préhistorique[Modifier | modifier le code]

Lac d'Annecy depuis les quais Napoléon-III

Napoléon-III

Vestiges d’un village lacustre d’époqueIIImillénaire avant JC AD a été trouvé près d’Annecy-le-Vieux[66]et il semble que la gare portuaire, qui se trouve du côté est de Swan Island, abritait un village de maisons sur pilotis après les découvertes de 1884[soixante-sept],[Mairie 6].

Préhistorique[Modifier | modifier le code]

Carte montrant le territoire des Allobroges et mentionnant Boutae

allobrogèneBoutae

Puis au débutIVsiècleMoyenne J.-C., tribu gauloiseallobrogènesitué dans le front plat, entreRhôneetAlpes[Mairie 6],[68]. Les historiens pensent qu’un village allobroge s’est développé sur la plaine des FinsjesiècleMoyenne J.-C.[59],[69]. Selon une théorie qui n’a pas été confirmée par l’archéologie[69], ce village va prospéreroppidumperché sur le rocher deSemnoz.

Vieille[Modifier | modifier le code]

Boutae (ville romaine)

Les Romains sont intervenus dans leur environnementIIsiècleMoyenne J.-C.et vainquit les Allobroges pour la première fois enAnnée 121 avant JC J.-C., alors c’est bien -62. Après la pacification de la région, les Romains ont construit des routes et des manoirs (abvilla, “auberge”, “escale”) pour les transactions, notamment le lien secondaireTurin(Italie) àGenève. UNvicusgallo-romain -Boutae- développé dans la seconde moitié dujesiècleMoyenne J.-C., sur le site de l’ancien village des Allobroges, face à la grande voie romainecasoar(Faverges), et à partir de là, il y a aussi une route secondaire versAqua(Aix les Bains)[59],[60]. Village d’une superficie26 Flux, est spécifié commeAfficher les tâches de construction(par Bautae) Au dessus deLe chemin d’Antonin[60]. quevicusjouir d’une certaine prospérité dans le tempsjesiècle à la première moitié duIIIpetite agglomération qui a une place publique -“comme un forum”- mais aussi des édifices typiques de la romanisation comme des basiliques, des temples, des thermes ou encore des théâtres[60],[70]. C’était un véritable petit centre économique où l’on retrouvait des traces de produits venus de tout l’empire : céramiques ou amphores de Bétique, d’Espagne ou de Mauritanie.[71],[72].

Boutae connaît les ravages des invasions barbaresAlamansen 259 et 278, ouBagaudes, et la ville a été incendiée plusieurs foisIIIsiècle[71]. Le site semble rester occupé jusqu’àT6Siècle, comme le prouvent les dernières découvertes[71].

moyen-âge[Modifier | modifier le code]

Vue du château d'Annecy en 1910

XXet

L’opposé de443, général romainÉtiusadmettresapaudiapour une personneAllemand, queBourgogne, après une brève communication de5ème siècle: “Sapaudia a été donnée aux restes des Bourguignons pour les partager avec les indigènes”[soixante-treize]. L’insécurité croissante oblige les populations à quitter les plaines pour les collines avoisinantes, comme en témoigne l’étendue agricole du pays.Villa gallo-romaineet le centre d’une ferme, unargent de parrainage, sur le coteau d’Annecy-le-Vieux, versSamedi-8èmesiècle[53]. Ce domaine est entré dans le domaine royal au siècle suivant et est mentionné par le nomanesciacumarriverneuvièmesiècle[54]D’oùAniciacus ou Villa Aniciaca, descendant probablement d’un propriétaire issu de la famille élargieanicii, connu dans l’Underdark[74].

Vous devez attendreXISiècle pour voir la ville renaître au pied d’une tour défensive bâtie sur la dernière desSemnoz. Un texte de1107confirmé la naissance d’Annecy-le-Neuf sur terreTuet la première mention d’une église Saint-Maurice en contrebas du château. Cette dernière et la ville d’Annecy-le-Neuf se sont développées sous le comte Amédéejede Genève sous l’apparence d’un gros village avec de nombreuses écuries. Dans1132, une maison forte bâtie sur l’île au coeur du Thiou. En lutte permanente avecÉvêque de Genève, queComte de Genèvefin, à la finXIIA la fin du XIXe siècle, ils se réfugient à Annecy, où ils habitent l’hôtel de la Fiction au pied de la plaine des Fins.[75], puis le château sur lequel vous avez zooméXIIISiècle. La ville est devenue la capitale dedistrict. queXIVSiècle, marqué par le long règne du comteAmédée III de Genèvede1320arriver1367, date à laquelle la marque Annecy a été confirmée. La comtesse Mahaut de Boulogne, épouse du comte, a donné naissance au dernier comte de Genève, RobertChâteau d’Annecy. ce qui provoqueGrande scission occidentaleen devenantle pape Clément VII, résideravignon[76]. Dans1394Robert von Geneva agrandit l’église Notre-Dame-de-Liesse, cimetière des comtes de Genève, en une église universelle devenue un lieu de pèlerinage populaire.

Annecy, ville de Savoie[Modifier | modifier le code]

XVIet

XVIIIèmeet

Après la mort deClément VIIdans1394, queGraines de Genèveacquis en1401parlerComte de Savoie Amédée VIII. queGraines de Genèvedivisé en un quartier de Genève (où la ville et ses environs conservent une grande partie de leur autonomie) et un quartier de GenèveGenèveavec Annecy pour capitale[Mairie 6]. Collecter les habitants qui ne se sentent pas connectésMaison de Savoie, Duke a été créé en1434JE’droit exclusifde Genève etFaucignyqu’il confia à son fils cadet Philippe de Savoie[77]. Cette administration disparaît après la mort sans descendance ultérieure1444, mais il est recréé1460arriver1491pour … l’amourJanus de Savoie, le fils deLouis Ier de Savoie, qui fit d’Annecy sa résidence officielle en tant que comte de Genève, baron deFaucigny, seigneur de Beaufort-Ugines-Faverges-Gourdans[75]. Capitale exclusive à nouveau, Annecy bénéficia de la sage administration de Janus de Savoie et de la splendeur de sa cour. A cette époque, les principaux organes de l’administration du district ont été formés: le conseil de district, le bureau des impôts, le procureur fiscal, le juge.[75].

En 1491, après la mort de Janus, Annecy est de nouveau associée à AnnecySavoiede1491arriver1514[77]. Dans1514,Charles II de SavoieGenève subjugue etbarondeFaucignyet deBeaufortpour son frère Philippe. Annecy fut alors à nouveau au centre d’un voyage privilégié de Genève àugine. Philippe (Duc de NemoursdansFrancedans1528) est le premierprincele règne deGenevois Nemoursjusqu’à1659(A propos de la mort deHenri II, dernier duc de Genevois-Nemours, le 14 janvier). En fait, ilJacques de Savoie-Nemoursqui devint le premier duc de Genève, le comté fut élevé au rang de principauté1564à proposEmmanuel Philibertqui entend se border et veiller sur ce cher prince français, c’est Jacques de Nemours,la fleur de toute chevalerieà Brantôme. L’administration de la ville d’Annecy était alors du ressort d’un conseil général, d’un conseil debourgeoisla ville, les électeurscurateurDans les trois ans. Depuis 1491, on parle d’un conseil rapprochéDouze, composé de quatre, puis de deux associations et conseils municipaux, chargés des affaires de la ville[Mairie 6].

Annecy “Rome des Alpes”[Modifier | modifier le code]

François de Sales

Hors de1536, en victoire deRéforme calvinisteà Genève, les chanoines de l’église Saint-Pierre d’Annecy s’installent, ainsi que des ordres catholiques comme les Clarisses[Mairie 6]. L’évêque est généralement là1568. De beaux monuments tels que le Logis de Nemours ont été construits dans le château à cette époque,cathédraleSaint-Pierre, Maison des Lamberts etclocherde l’église universitaire Notre-Dame-de-Liesse.

Hors de1560, la Savoie du Nord et Annecy, stratégiquement situées sur la ligne de partage, deviennent une citadelle avancée decontre-réforme. Si le premier évêque de Genève à résider en permanence à Annecy fut Ange Giustiniani (1568-1578), les débuts de la Réforme catholique remontent en fait à son successeur Claude de Granier (1578-1602). Peu importe ce que c’estFrançois de Sales[78]- l’enfant du pays (son père à l’âge de 6 ans l’envoya à l’Université deCalcul[79], puis à l’Université d’Annecy, fondée parEustache Chappuisdans1549où il est bon élève[80]) – L’évêque de Genève réside à Annecy1602arriver1622, qui, après avoir prêché lui-même, a jeté les bases d’une solide réforme de la hiérarchie et d’une transformation morale et spirituelle dans son diocèse. Par son intelligence et son charisme spirituel, il a laissé une marque durable sur la ville et toute la région. De plus, son influence se répandit dans toute l’Europe catholique avec le formidable succès de l’une de ses deux œuvres les plus célèbres,Une introduction à la vie religieuse. Ainsi Annecy est devenue “romainAlpes”[77].

que5 octobre 1600, À la finGuerre franco-savoyarde,Henri IV, après l’invasion et la conquête de la Savoie, entra avec AnnecyHenri Ier de Savoie-Nemours, qui l’a rejoint1594. Trois jours de plus en ville.

Hors de1606, 28 ans avant la fondation de l’Académie française,François de Sales(canonisé 1666) et Président du Sénat de Savoie,Antoine Favre, créé, à l’italienne,Académie Florimontaine(fleurs et montagnes). Dans1610, François de Sales et Jeanne de Chantal fondent l’Ordre de la Visitation. Dans le cadre d’un large mouvement de nouveaux ordres issus de la Réforme catholique, Annecy accueille les capucins1592, visites et activités en1610, les meurtriers purs1614, message deSaint-Claudedans1638, bernardine réformée en1639, Lazaristes en1641, les Cisterciens de Bonlieu en1648. Dès lors, une présence religieuse est importante à Annecy qui compte 13 maisons religieuses pour 5 000 habitants. La moitié de la ville en fait partielignesqui possédaient non seulement des églises et des châteaux, mais aussi des ateliers et des usines et de vastes domaines et forêts[77]. Ces ordres religieux étaient responsables de l’éducation, des hôpitaux et de l’embauche d’artisans et de marchands locaux.

Révolution française[Modifier | modifier le code]

Jean-Jacques RousseauMme de Warenssteuben

Les idées derévolutionconquis la bourgeoisie d’Annecy par la Savoie de Paris,encyclopédie, Le travail deVoltaireet GenèveJean-Jacques Rousseautrouvé dans la bibliothèque privée des Notables d’Annecy[75].

Dans la nuit du 21 suivant22 septembre 1792, l’armée française du général Montesquiou envahit subitementPrincipauté de Savoie, l’armée sarde de l’ancien général Lazary, ainsi que des officiels et des membres de la forceprêtrechercher refugePiémontarriverTurin, La capitale deÉtat de Savoiehors de1562. Fin octobre, le Conseil des Allobroges se réunit en la Cathédrale deChambéry, déclarant la fin de l’autocratie, la suppression de la suprématieMaison de Savoie, la noblesse, les redevances et les droits des sénateurs, les milices et l’establishmentDépartement du Mont-Blancoù Annecy n’était que le chef-lieu.

Une cité républicaine, dirigée par l’avocat Jean-François Favre, est élue, mais le vrai pouvoir reste entre les mains de la Société jacobéenne des amis de la liberté et de l’égalité, qui compte 110 membres, toute la bourgeoisie de la ville. L’accueil réservé aux Français est d’abord assez enthousiaste, les hauts fonctionnaires s’enfuyant et les habitants se sentant véritablement libérés. Mais la mobilisation des masses masculines, la réquisition militaire, le paiement du prix avec des meubles dépréciés, l’augmentation des impôts, la crise économique provoquée par l’exil des nobles et des prêtres récalcitrants, la politique de confiscation antireligieuse des représentants de la révolution, la répression desalbitre(Emprisonnement de suspects, non-chrétiens : interdiction du culte catholique, fermeture et pillage d’églises, destruction d’insignes et offrandes, tours, cloches, croix, etc.) Des gens en colère se rebellent dans des émeutesFaverges,Thorens, etThônesoù 86 personnes sont mortes.

1797 sous lele management, les antennes relais du général Pouget traquaient les déserteurs plutôt que les prêtres apostats, dont 70 furent déportésGuyane. En revanche, d’importants marchés français sont accessibles, des capitaux genevois sont disponibles et des usines se construisent donc à la périphérie du pays.Tu, surtout au pied de la colline degenévrierpour profiter de la puissance hydroélectrique et du savoir-faire industriel d’Annecy[75]. Cependant, dès la fin15Au XIXe siècle, au sein d’un siège fortifié de dizaines d’hectares, la ville, qui abrite déjà près de deux mille habitants, affirme son importance administrative, commerciale et artisanale dans le textile et la métallurgie grâce à sa manne hydraulique apportée par Thiou. Hors de1795, l’industrie textile a prospéré grâce à des Genevois comme Jean-Samuel Farzy, qui a guidé son compatriote Poncet dans la fondation d’une usine.Indiense loger à Annecy1811, la filature de coton emploie un millier d’ouvriers[introduction obligatoire].

Récupération de la Sardaigne[Modifier | modifier le code]

Dans1815, une grande fête célébrant la réintégration d’Annecy dans le royaumePiémont Sardaigne(ducs deSavoieest devenu roi deSardaignel’opposé de1720). Dans1822, ville, capitale de la provinceGenève, rétablit son siège épiscopal avec un diocèse portant son propre nom et cesse d’être Genève-Annecy.

Dans1842Annecy détenait l’une des deux intentions communes du duché de Savoie et1860, peu avant l’annexion, la ville comptait environ 10 000 habitants. heure sarde de1815arriver1860caractérisée par de grands travaux urbains : réhabilitation, forage et pavage de rues, de places, construction de ponts, de routes et de bâtiments, notamment la mairie de1848, aménage les abords du lac, crée le jardin public, l’île des Cygnes, le pont des Amours, l’avenue d’Albigny et le Champ de Mars, modernise le réseau d’eau potable, l’éclairage au gaz et alimente un boom économique1850de la Banque de Savoie et dans1858, à travers la filature de coton, qui emploie 2 000 personnes et devient l’un des centres manufacturiers du royaume.

époque contemporaine[Modifier | modifier le code]

Bon tempsDe 1945 à aujourd’hui

Dans1866, le premier train à vapeur arrive à Annecy. Ces progrès dans les transports ont permis au tourisme de prospérer. Un office de tourisme dédié à l’organisation d’événements a été créé à1895. Dans la première moitié devingtAu fil des siècles, la ville se développe progressivement grâce à sa position géographique, ses voies de communication et son rôle administratif, contribuant au développement des nouveaux quartiers des Balmettes, La Prairie et Vovray.

Merci centrale hydroélectrique Fier Force[81], Annecy s’illumine à l’électricité1906et le développement touristique de la municipalité simultanément avec le développement industriel. Parmi les figures marquantes de l’essor de l’industrie locale, citons Clarard, Dunant,exédat[82],Léon Laydernier[83]etJules Barut. Dans1917, à cause de la guerre, une usine deentrepôtqui le feraSNR.

Selon1936, l’apparence decongés payéspermettre à la classe ouvrière de découvrir Annecy, son lac et ses montagnes. DansDeuxième Guerre mondialeAnnecy a été bombardée trois fois par les Alliés ciblant le camp usine où une centaine d’hommes de lamilice françaiseet prisonniers de guerre, mais aussi un centre d’activitéContreAvecMaquis des Glièresqui l’a libérée le 19 août1944. Le crucifix de guerre avec l’étoile sur les armoiries de la ville.

En 1949, Annecy organise le deuxième tourAccord général sur les tarifs douaniers et le commerce(GATT), cycle de négociations commerciales sur la libéralisation des échanges : 23 délégations à Annecy. les 4 premiers (Genève1947, Annecy 1949,torquay1951 etGenève1956) a abaissé les tarifs des pays occidentaux sur les produits importés de 40% à 20%.

Dans1953, la restauration du château et des sites historiques a commencé. Moins de dix ans plus tard, un système de captage est installé autour du lac qui a retrouvé sa pureté. Plus de dix ans plus tard, la zone piétonne est créée et dix ans plus tard, Annecy est reliée à ParisTGV.
7 octobre 1986 PapeJean-Paul IIvenir faire un pèlerinage aux tombeaux des saintsFrançois de Saleset saintJohanna de ChantalSitué dans la Basilique de la Visitation.

SelonTrente renommée, la crise économique a freiné le développement urbain rapide pour occuper désormais avec son agglomération le centre d’une commune de plus de 150 000 habitants dotée d’une politique d’aménagement et d’équipement commune.[84].

que20 juin 2016, la Mairie d’Annecy et cinq autres communes (Annecy le Vieux,Cran-Gevrier,meith,PringyetZeyod) voter pour la création d’unnouvelle villearriver1er janvier 2017[85]128 422 personnes avec une superficie de 70km2, dont le nom est Annecy[quatre-vingt six].

politique et administration[Modifier | modifier le code]

état de gestion[Modifier | modifier le code]

gestion territoriale[Modifier | modifier le code]

Façade de la mairie d'Annecy

La ville d’Annecy est la capitale deDépartement de la Haute-Savoie[INSEE 2]et quatre cantons, depuis la création de la nouvelle commune et le décret de5 mars 2020[quatre-vingt sept]. Les quatre états sontAnnecy-1, avec une petite partie d’Annecy et neuf communes du bassin annécien,Annecy-2affilié au reste de la commune autorisée d’Annecyrompre[88],Annecy-3, avec une fraction correspondant aux communes autorisées d’Annecy-le-Vieux et Pringy et des sept communes, ainsi queAnnecy-4, avec une section correspondant aux communes autorisées de Cran-Gevrier et Seynod et neuf communes[quatre-vingt sept]. Annecy fait partie deLa première circonscription de Haute-Savoie.

zone interurbaine[Modifier | modifier le code]

QueCommunauté urbaine Annecy est plus âgée, a été créé1er janvier 2017, il y a 34 communes dont deux communes nouvelles, Annecy etfille[89],[90]. Il est le résultat de la fusion deCommune d’agglomération d’Annecy(C2A) et quatre autresvilles autonomes.

Municipalités approuvées[Modifier | modifier le code]

Nom de famille CodeInsee zone interurbaine Superficie (km2) Population (dernière annonce légale.) Densité (inhalation/km2)
Annecy (siège social) 74010 CA du Grand Annecy 66,93 ‍52 029 (2013) 777
Annecy le Vieux 74011 Conseil d’administration d’Annecy 17/01 ‍20 469 (2014) 1.203
Cran-Gevrier 74093 Conseil d’administration d’Annecy 4,80 ‍17257 (2014) 3 595
meith 74182 Conseil d’administration d’Annecy 3.24 ‍8 325 (2014) 2 569
Pringy 74217 Conseil d’administration d’Annecy 9.06 ‍4085 (2014) 451
Zeyod 74268 Conseil d’administration d’Annecy 19.17 ‍20 955 (2014) 1 093

Tendances et résultats politiques[Modifier | modifier le code]

Élections locales 2014 en Haute-SavoieElections législatives 2017 en Haute-SavoieRésultats de l’élection présidentielle française 2017 par divisionElections locales 2020 en Haute-Savoie

La politique est dedansCentre droitPendant 60 ans, les électeurs d’Annecy ont majoritairement voté pour la liste UMP-UDI en 2014 et ont été au centre des élections locales de mi-mandat.1954[91]et 2015 : ancien vice-maire de la ville,Karl Bosson, est membre deCentre pour la social-démocratie.Bernard Bosson, Maire d’Annecy de 1983 à 2007, sous la marque deCDpuis certainsAlliance française pour la démocratieégalement connu sous le nom d’UDF[92]. Maire de 2007 à 2020,Jean-Luc Rigautégalement membre du partipolitiquedu centre droit, UDF, si elle est résolue alors rejoignezNouveau centreà la place des modems[92].

DansréférendumAu dessus deTraité constitutionnel pour l’Europede29 mai 2005, les Annecy ont voté massivement en faveur de la Constitution européenne, 60,33% pour contre 39,67% contre 34,03% d’abstention (France entière : Non 54,67% – Oui soit 45,33%). Ces chiffres ne concordent pas avec la tendance générale du pays, c’est-à-direopposition. Ce vote représente le caractère privilégié des citadins par rapport au reste des collectivités rurales ou celles disposant d’effectifs importants.sondageSelon les analystes politiques, voter pour est la réalité d’une population privilégiée[quatre vingt treize].

Pierre d’Annecyécologisteaux élections locales de 2020, emmené par l’écologisteFrançois Astorg.

Liste des maires[Modifier | modifier le code]

Liste des maires d’Annecy

niveau = niveau IDENTIFIANT Étiquettes qualité
11 septembre 1944 26 octobre 1946 Albert Leyard ingénieur civil
26 octobre 1946 2 novembre 1947 Lucy Boschetti FIO
2 novembre 1947 9 mai 1953 Georges Volland CNIP ancien résistant, notaire
9 mai 1953 17 octobre 1954 François Maurice Ritz Directeur de la Caisse d’Epargne, ancien premier adjoint de son prédécesseur
12 novembre 1954 9 mars 1975 Karl Bosson MRP > CD > CDS Député (1958-1968), Sénateur (1968-1986)
29 mars 1975 mars 1983 André Fumex CD ancien résistant, ancien conseiller général et adjoint au maire
13 mars 1983 5 janvier 2007 (démissionnaire) Bernard Bosson UDF CDS > UDF Ministre (1993-95), ministre des Affaires étrangères (1986-88), député (1986-2007)
15 janvier 2007 2 janvier 2017 Jean-Luc Rigaut UDI (NC) Ingénieur chez SNCF General Counsel
2 janvier 2017 Nouvel Urbain 4 juillet 2020 Jean-Luc Rigaut UDI (NC)
4 juillet 2020 En cours (mars 2021) François Astorg [95] DVE Conseil aux entreprises et développement commercial
  • Bernard Bosson
  • François Astorg

autorités judiciaires et administratives[Modifier | modifier le code]

Vue du Palais de Justice d'Annecy

Annecy accueille unrechercherune maisonrechercher, untribunal consultatifet untribunal de commerce[96], départements deouvert d’esprit, hors denotaire, deCommercial et industrielainsi que demétiers et artisanat. La ville a un poste de police et unPeloton de la gendarmerie alpine, sa conservationhypothèqueet son centreT.V.A..

Politique de développement durable et d’écologie[Modifier | modifier le code]

Vue du canal du Vassé

En 1972, la ville a reçu le Prix européen de la conservation de la nature et de l’aménagement du territoire[Mairie 7]. Au cours des dix années suivantes, elle a reçu la grande médaille d’argent deONU.pour l’environnement (1983), “Marianne d’or” des villes françaises pour la qualité environnementale (1986) etjour 1Prix ​​de la Ville de France pour la Propreté et la Propreté (Association Générale des Toilettes et Techniciens Municipaux) (1987) ainsi que Prix Spécial Aménagement des Aires de Jeux (1989)[Mairie 7].

En 1992, la ville a mis en place une politique anti-bruit qui a permis à la ville de remporter le prix Golden Decibel dans la catégorie Quiet Action (1992), et en 2004, la ville a reçu la marquecertificat écologiquepour la forêtSemnozassurer une gestion durable des forêts[Mairie 7].

En 2001, la ville a élaboré un plan de 7 ansordre du jour 21, adopté en mars 2007, récapitulant 21 mesures et 74 engagements relatifs à l’environnement, à la société et à l’économie. Les sujets abordés sont tous orientés vers celaresponsabilité partagéePolitique,économie durable, unir, préserverressources naturelles, JE’citoyenneté écologiqueet la conservation d’un habitat particuliergestion raisonnableGestion durable et optimale despays, réduire et restituer les produits phytosanitairesdes orduresvert[Mairie 7].

En décembre 2007, unTempératureVue aérienne deCaméra thermiquepermet de réduire les pertes de chaleur caractéristiquesconsommation énergieet favoriser une meilleure isolation des logements dans l’ensemble de l’agglomération.

Depuis 2016, les familles bénévoles annéciennes ont participé à 9 éditions du concours Positive Energy Family.[97]a dépassé en moyenne l’objectif de réduction de la consommation d’énergie de 8 %, ce qui correspond à une baisse moyenne de 12 % par rapport à l’année précédente.

Annecy est membre deAssociation des villes alpines de l’annéeet s’y engagerConvention alpine.

Jumelages et partenariats[Modifier | modifier le code]

La ville d’Annecy a des partenariats avec 3 villes étrangères pour organiser des activités d’échanges sociaux et culturels[98],[Mairie 8]:

  •  
  • Cheltenham
  • (
  • Angleterre
  • ) depuis 1956 ;
  •  
  • Bayreuth
  • (
  • Allemagne
  • ) depuis 1966 ;
  •  
  • Vicence
  • (
  • Italie
  • ) depuis 1995.

Contrat d’amitié :

  •  
  • Sainte Thérèse
  • (
  • Canada
  • ) depuis 1987 ;
  •  
  • Liptovsky Mikulas
  • (
  • Slovaquie
  • ) Depuis 2003.

Statuts de la société :

  •  
  • Sassandre
  • (
  • Côte d’Ivoire
  • ).

les gens et la société[Modifier | modifier le code]

Démographique[Modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[Modifier | modifier le code]

La croissance démographique est connue parrecensementse déroule dans la ville depuis 1793. De1er janvier 2009, quepopulation légaledes municipalités publié annuellement dans le cadre d’un recensement actuellement basé sur la collecte d’informations continues et annuelles sur toutes les zones urbaines sur une période de 5 à 5 ans.
Pour les villes de plus de 10 000 habitants, contrairement aux autres villes, les recensements ont lieu tous les 5 ans après un sondage sur un échantillon d’adresses représentant 8 % de leurs logements.[99],[Note 3].

En 2013, la population de la ville était de 52 029 habitants, soit une augmentation de 3,82 % par rapport à 2008 (Haute-Savoie: 7,32%,Franceà l’exceptionMayotte: 2,49 %.

1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
4 440 5.130 5 467 5 724 8 252 8 547 10 374 9 370 11 554
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
11 581 10 976 11 334 11 817 11 947 12 894 13 611 14 351 15 622
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
15 004 17 233 20 289 23 293 26 722 33.114 43 255 54 484 53 262
1982 1990 1999 2006 2011 deux mille treize
49 965 49 644 50 348 51 023 51.012 52 029

la population n’a pas de copiepopulation de la villeEHESS

[100]

Se il vous plaît se référer

[101]

Schéma de l’évolution démographique

24 481familleLes habitants d’Annecy sont répartis ci-dessous selon le nombre de personnes dans chaque foyer :classification des ménages

ménage de : 1 personne 2 personnes 3 personnes 4 personnes 5 personnes Où sont 6 personnes ?
Annecy 44,4 % 30,1 % 12,9 % 8,8 % 2,7 % 1,1 %
moyenne nationale trente et un% 31,1 % 16,2 % 13,8 % 5,5 % 2,4 %
Source des données : INSEE [102]

position centrale98et120dans le classement des plus grandes villes de France en population par commune de 1990 à 2012,évolutionL’augmentation constante s’est accélérée en raison de la forte augmentationtaux de natalité, réduction surtaux de mortalité.

Le sienmigrationpour la période 1990-1999 est négatif (-0,4 %) puisque moins de 1 275 habitants ont été évalués, ce qui porte Annecy à 8 252etclassements des pays. queéquilibre naturelpour la même période est positive avec plus de 1 979 habitants et une variation annuelle globale de 0,1 %.

La population légale 2012 de l’agglomération du bassin annécien est de145 579 personnessur le site de l’agglomération annécienne (140 255sur le site de l’INSEE).

Le sienZones urbainesavec 222 111 habitants (69 villes autonomes) Logementjour 5Position dans la région en 2012, surtout après un de ses voisinsGenève-Annemasse(292 180 habitants), au nord du département[INSEE 3]. Les recherches de l’INSEE montrent que le taux de croissance du bassin annécien reste inférieur à celui de la région Genève-Annemasse, même si six Haut-Savoyards sur dix vivent dans les deux régions.[INSEE 4]. Annecy a légèrement augmenté de 0,8 % de 2006 à 2011[INSEE 4]en raison des développements dans les villes autorisées[INSEE 4].

Démographie après 2015[Modifier | modifier le code]

En 2015, la municipalité a reçu l’affiliation municipaleAnnecy le Vieux,Cran-Gevrier,meith,PringyetZeyodmettre en 201929à la place deVilles françaises[2]la plus peuplée avec 130 721 habitants, ainsi qu’en6.emplacement régional deZones urbainesDerrièreAnnemasset avantChambéry.

2016 2019
126 419 130 721

Se il vous plaît se référer

[103]

tac d’âge de machine de pêche[Modifier | modifier le code]

En 2018, le pourcentage de personnes de moins de30 ansà 35,8% en dessous de la moyenne départementale (35,9%). En revanche, la proportion de personnes âgées60 ansétait de 25,8 % la même année et de 22,1 % au niveau départemental.

En 2018, la ville comptait 61 617 hommes et 66 582 femmes, soit 51,94 % de femmes, soit un peu plus que le taux départemental (50,80 %).

La pyramide des âges des communes et des départements est structurée comme suit.

homme tranche d’âge femme
0,9 90 ou 2.1
7.2 75-89 ans 10.8
14.1 60-74 ans 16.4
18.2 45-59 ans 18.2
20.7 30-44 ans 19.6
21.3 15-29 ans 17.5
17.6 0-14 ans 15.5
homme tranche d’âge femme
0,5 90 ou 1.4
5.6 75-89 ans 7.7
14 60-74 ans 15.1
20.8 45-59 ans 20.3
21.6 30-44 ans 21.2
17.5 15-29 ans 15.9
20 0-14 ans 18.4

Enseignement et Recherche[Modifier | modifier le code]

organisation éducative[Modifier | modifier le code]

La ville d’Annecy est reliée àAcadémie de Grenoble[106]. elle a unCentre d’information et de navigation(CIO), basé dans la Cité Administrative[106].

Dans1er septembre 2015Annecy compte 6 écoles maternelles et 14 écoles primaires ou primaires dont 16 établissements publics et 4 écoles primaires privées.[106]. Les jardins d’enfants et les écoles publiques de la ville sont administrés par le Département de la vie scolaire, qui est l’un des départements des jeunes adultes de la ville.[Mairie 9].

Le premier cycle des études secondaires peut se poursuivre pendant deuxcollègescollèges publics, les collèges des Balmettes et Raoul-Blanchard, et deux collèges privés, les collèges des Tilleuls et Saint-Michel[106],[Mairie 9]. Les étudiants universitaires pouvaient autrefois étudier au collège privé de Saint-François, mais l’école a été démolie en 2013 car les bâtiments n’étaient plus aux normes en raison de leur ancienneté.

Pour le deuxième cycle, Annecy dispose de quatrelycée public, queLycée Berthollet(divisé),Lycée Gabriel Faure(général et technologique), lycée professionnel Germain-Sommeiller, complété par le lycée privé Saint-Michel (général)[106]. Ce programme incitatif de deuxième cycle est complété par le diplôme combiné des lycées publics Charles-Baudelaire et Professionnel des Carillon de Cran-Gevrier ; Le polyvalent Louis-Lachenal d’Argonnay; Annecy-Vovray Professionnel, à Seynod ; et le lycée privé Bressi à Seynod ; L’Ecole Supérieure d’Enseignement Catholique (ECA) d’Annecy-le-Vieux ; Lycée Professionnel Rural de Sevrier ; et lycée agricole de Poisy ; commeCentre de formation des apprentis(FCFA)[Mairie 9].

enseignement supérieur et recherche[Modifier | modifier le code]

Campus de l'Université de Savoie Mont-Blanc à Annecy-le-Vieux

Selon une étude publiée par l’INSEE en 2012, le pôle d’enseignement supérieur d’Annecy compte environ 7 300 étudiants, répartis enUniversité Savoie Mont Blanc, universités publiques et institutions privées[INSEE 5].

queCampus de l’universitéPlus tard’Université Savoie Mont Blancsur la commune autorisée d’Annecy-le-Vieux[Mairie 10]Fonctionnalités et caractéristiques :

  • JE’
  • IUT d’Annecy
  • propose une quarantaine de formations pour environ 2 600 étudiants aux niveaux DUT, Licence et Licence Professionnelle
  • [107]
  • ;
  • JE’
  • IAE
  • Savoie Mont-Blanc propose une dizaine de formations en licence professionnelle et licence, une quinzaine de formations en master professionnel, doctorat et formation continue pour environ 2 100 étudiants)
  • [108]
  • ;
  • Chambre Polytech Annecy
  • est une école technique avec environ 400 élèves
  • [109]
  • , membres de
  • Réseau polytechnique
  • ;
  • L’Institut de Génie Industriel 2 Savoie (ITII 2 Savoie) est le fruit d’une collaboration avec la Chambre Syndicale de la Métallurgie de deux facultés.
  • [110]
  • ;
  • Tétras, centre de formation par la pratique, en partenariat avec la Chambre de l’Alliance Métallurgique Haute-Savoie
  • [111]
  • ;
  • Laboratoires SYMME (Systèmes et Matériaux pour la Mécatronique) et
  • LAPON
  • [Mairie 10]
  • .

papeterie[112]organiser une formation d’accompagnementVille d’images touchantes d’Annecydont l’agence d’AnnecyÉcole professionnelle visuelle des Gobelinset formation multimédia deChambre de Commerce et d’Industrie Haute-Savoie.

Formation artistique proposée parConservatoire Régional de Musique d’Annecypour la musique etEcole Supérieure d’Art Annecy Alpesà la Maison des jeunes et de la culture du Marquisat[113]pour les arts visuels[Mairie 11].

Le Conservatoire d’Histoire et d’Art d’Annecy accueille l’antenne d’AnnecyInstitut d’Etudes Politiques de GrenobleOuverture mi-2011[114]et 2018[115].

queLycée Bertholletpropose des classes préparatoires aux Grandes Ecoles dans les domaines des sciences naturelles, des lettres et de l’économie[Mairie 11]. et lycéesGabriel Faureet Baudelaire assurent la formationbts[Mairie 11].

L’Institut de formation en soins infirmiersest situé dans les locaux deCentre Hospitalier Annecy Genevois.

L’université privée IPAC propose des formations continues ou en alternance du niveau Bac à Bac 5.

santé[Modifier | modifier le code]

En 2021, le catalogue santé de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie recense 127 médecins généralistes[116]dans les zones urbaines.

Centre Hospitalier Annecy Genevois[Modifier | modifier le code]

L'ancien centre hospitalier d'Annecy, quartier du Trésum

Vue du nouveau centre hospitalier de la région d'Annecy

Centre Hospitalier Annecy Genevois

L’ancien hôpital d’Annecy a été construit en 1822 autour de l’ancien couvent des Capucins (seizièmeSiècle)[117]Déménagement Avenue du Tresumavril 2008arriverCentre Hospitalier Régional d’Annecy(CHRA)[118]dans la communautéÉpagny-Metz-Tessy.

que1er janvier 2014, intégré CHRACentre Hospitalier Annecy Genevois(CHANGEMENT) et de l’Hôpital deSaint Julien en Genevois[119], en développant deux spécificités régionales[118]:

  • une spécialisation
  • cardiologue
  • avec un centre de cardiologie interventionnelle et un
  • angioplastie
  • ;
  • une expertise en gestion
  • Enceinte
  • à risque et la création d’un service
  • nouveau née
  • , c’est un centre mère-enfant dédié à l’avancement dans ce domaine.

Autres installations médicales[Modifier | modifier le code]

La clinique générale est située à proximité du château et de deux autres cliniques en villeArgonayetrompre. De plus, la ville compte une garderie et une douzaine de maisons de retraite.[120].

Des sports[Modifier | modifier le code]

Les atouts géographiques de la ville ont produit une vingtaine d’athlètes français de haut niveau[121]et une variété d’événements sportifs gratuits pour tous, ainsi que des centaines de clubs sportifs[Mairie 12]dans dix catégories de pratiques sportives différentes ont permis à la ville d’obtenir le label « Ville du plaisir et du sport » en 2013.[Mairie 13].

  • Pour gravir la montagne :
  • Louis Lachenal
  • atteindre le sommet
  • Annapurna
  • en 1950.
  • sports de mer
  • : que
  • Glissade d’eau
  • , parapente etc
  • réveillez-vous
  • Cependant, les sports les plus populaires comprennent également d’autres activités de loisirs telles que
  • aviron
  • , que
  • masquer
  • et
  • Plongée sous-marine
  • Peut être. Chaque année en été, des baignades ont lieu sur le lac d’Annecy.
  • olympique
  • : Municipalité a tenu la huitième édition de
  • Championnat du monde junior d’athlétisme
  • dans
  • 1998
  • et
  • jour 23
  • Coupe d’Europe des nations d’athlétisme
  • 22 et 23 juin
  • 2002
  • .
  • Aviation légère :
  • Aéroport Annecy Haute Savoie Mont Blanc
  • à Metz-Tessy permet un seul
  • aéroclub
  • . Les amateurs de vol peuvent y passer leur permis de conduire
  • [122]
  • .
  • vol gratuit
  • : Le bassin du lac d’Annecy est le meilleur survol aérien d’Europe avec 130 000 départs
  • paravoile
  • souscription annuelle
  • [123]
  • .
  • sports de glace
  • :
  • Hockey d’Annecy
  • est un club français de hockey sur glace évoluant au troisième niveau national (D2) lors de la saison 2018-2019
  • [124]
  • . L’équipe s’appelle “Les Chevaliers du Lac”
  • [125]
  • . En patinage artistique, le club est numéro un en France.
  • planche a neige
  • : activités de
  • ski nordique
  • faite en rapport avec
  • Le Grand-Bornand
  • [121]
  • .
  • Pour faire du vélo
  • : piste cyclable autorisée
  • Jeannie Longo
  • pour une excursion d’une journée facile sur le lac d’Annecy.
  • ski
  • : Chaque année, les championnats de France de patinage artistique se déroulent sur les boules d’Annecy
  • [126]
  • .
  • Le football
  • : Le stade d’Annecy accueille les matchs à domicile de
  • club de foot annécien
  • .
  • le rugby
  • : en 2010,
  • États-UnisAnnecy
  • Monter
  • fédération 1
  • (élite amateur).

événements sportifs[Modifier | modifier le code]

La ville accueille des tournois et des compétitions nationaux et internationaux, notamment des triathlons internationaux, des marathons internationaux, du volley-ball et du cyclisme. De plus, Annecy est une escale et une ville de départ pourTour de Francetrois fois (1959, 2009 et 2013)[127]ou alorsCritère Dauphiné(surtout 2006, 2007).

En 1998, la ville a accueilli les Championnats du monde juniors d’athlétisme. En 2013, elle l’a reçu pour la deuxième foisMonde du jeu militairel’hiver en mars[128].

événements sportifs création Dernier
Traverser le lac à la nage 1931 15 août 2019
Tournoi de Volley d’Annecy Pentecôte 1965 9e-10e Juin 2019
Ancilevienne (vélo/marathon autour du lac) 1985 8 septembre 2019
Triathlon International d’Annecy 1987 30 juin 2019
Les Petits Princes du lac d’Annecy, tournoi de tennis 1987 27 juillet – 3 août 2019
International junior (boule de fer) 2008 2 mars 2019
Voiles du Lac d’Annecy (Bateau Traditionnel) 2011 29 mai – 1er juin 2020

Candidat non retenu pour l’organisation deJeux olympiques d’hiver de 2014, cependant, Annecy était appelée18 mars 2009au premier tour[129], ville française, est candidate à l’organisationJeux olympiques d’hiver 2018parlerCNOSF[130]puis candidat officiel aux Jeux olympiques d’hiver de 2018[131]que22 juin 2010. Effectuée parEdgar Grospiron, directeur exécutif du comité d’approvisionnement[132]du 29 janvier 2010 jusqu’à sa démission le 12 décembre de la même année[133], puis à traversKarl Beibeder, a été nommé présidentgroupement d’intérêt publica été fondée le 10 janvier 2011[134]la candidature de la ville a reçu beaucoup de soutien public et privé. Mais le 6 juillet 2011Pyeongchanga été élu au premier tour, alors qu’Annecy n’a obtenu que 7 voix des membres du CIO.

installation sportive[Modifier | modifier le code]

queparc des sportsnotamment l’aménagement d’un stade d’une capacité d’environ 15 000 places, le stade omnisports de Chatenoud, le complexe Jean Régis, la patinoire et la piscine des Fins[Mairie 14].

Le stade Coteau, situé dans le quartier scolaire, a accueilliFC Annecyquand il étaitChampionne de France amateurdans1960[Mairie 14].

Dans le quartier des Marquisats, au bord du lac, se trouve la Piscine des Marquisats (une piscineolympique, 2 piscines d’une longueur de 25 m et un bassin d’aviron[Mairie 14]), la base nautique du Marquis[Mairie 15], et plage gratuite des Marquisats.

médias[Modifier | modifier le code]

station de radio[Modifier | modifier le code]

Liste des succursales locales detalkie walkie:

  • 88.1 Station 74 : une radio bilingue (français-anglais) basée à
  • Saint Julien en Genevois
  • [135]
  • ;
  • 88,6
  • RCF Haute Savoie
  • : station de radio chrétienne locale de
  • Diocèse d’Annecy
  • [136]
  • ;
  • 90.4 H2O : radio communautaire indépendante axée sur l’actualité locale
  • [137]
  • .
  • 91.5 Radio Semnoz : la radio partenaire d’Annecy
  • [138]
  • . Il envoie également à
  • Rumilly
  • sur FM 97,9;
  • 94,0
  • RadioPlus
  • : la radio commerciale locale du groupe
  • Lieu
  • arriver
  • Annecy le Vieux
  • . Il couvre une bonne partie des Alpes et compte une station sur
  • Thonon les Bains
  • ;
  • 95,2
  • La France verte de Savoie
  • : radio locale publique basée à
  • Chambéry
  • mais il y a un bureau local à Annecy ;
  • 96,0
  • Chères Alpes
  • : L’émission locale de Chérie FM
  • Chambéry
  • . Il joue des stands publicitaires sur Annecy ;
  • 99,0
  • radio jazz
  • : radio nationale du groupe
  • Lieu
  • où la publicité locale à Annecy
  • [139]
  • ;
  • 101.5
  • Radio ODS
  • : Radio commerciale locale de
  • Annecy le Vieux
  • appartenant au groupe
  • Lieu
  • . Elle partage sa base
  • RadioPlus
  • ;
  • 102.8
  • NRJ Alpes
  • : émission locale NRJ par
  • Chambéry
  • . Elle diffusait des cabines à Annecy ainsi que dans les Chérie Alpes ;
  • Séquence FM 107.1 : basée sur la radio
  • Meyzieu
  • , près
  • Lyon
  • . Il diffuse la bande son
  • [140]
  • .

Télévision locale[Modifier | modifier le code]

chaîne dela télélocalTV8 Montblancprogrammes diffusésPays savoyard. Programme régulieremplacement du villagemontre la vie locale du bassin annécien.Français 3et sa gare régionaleFrance 3 Alpes, peut parfois raconter les événements de la vie en ville. Ces stations diffusent vers Annecy via le site du Belvédère de Jeanne[141].

les journaux et magazines[Modifier | modifier le code]

QueSe presserLe texte local est représenté par des titres commeLe Dauphiné est libéré,La savoyarde monte,Le Messager – Édition Genève,Livraison express Savoie. La ville publie un magazine bimestrielMagazine d’Annecy,Disponible en versions PDF et audio sur le site de la ville[Mairie 16].

l’Internet[Modifier | modifier le code]

En 2003 dans le cadre de la promotion de l’associationAnnecy sans fil, un réseau urbain qui permet un accès gratuitSans filarriverl’Internetdepuis les points d’accès de la ville[142].

En 2015, la ville d’Annecy a été récompensée pour sa politique internetétiquette”ville [email protected]@ ” classé “ @@@ ” après sept ans[Remarque 4]et essayez l’étiquette “La technologie française» Avec la création d’une association “Les Vallées du Numérique – Annecy French Tech”[144].

conférence[Modifier | modifier le code]

Tenue les 25 et 26 janvier 2007jour 11Journée d’apprentissage François de Sales avec 150 expertsmédiasLes chrétiens réfléchissent à leur position dans les médias actuels et à leur mission. Parmi ces 150 délégués se trouvaient des journalistes, des organisateurs de médias et des observateurs,éditeur, responsable marketing et enfin annonceur[145].

lieux de culte[Modifier | modifier le code]

Église François de Sales

Saint François de Sales

Le maître-autel de l'église François de Sales

Saint François de Sales

Ceci n’est pas une liste complète des lieux de culteChristian:

Diocèse d’AnnecyListe des évêques d’Annecy

  • les chrétiens
  • :
  • Église Saint-Pierre, rue Jean Jacques Rousseau ;
    Basilique de la Visitation, Avenue de la Visitation ;
    Basilique Saint-Joseph-des-Fins, Avenue Genève ;
    Église Saint-François de Sales, Place Saint-François de Sales (Église des Italiens) ;
    Église Notre-Dame-de-Liesse, passage Notre-Dame ;
    Église Saint-Maurice, rue du Collège Chappusien ;
    Église Saint-Louis de Novel, avenue de Novel ;
    Église Sainte-Bernadette, avenue d’Albigny ;
    Chapelle des Capucins, Avenue de Cran ;
    Chapelle de la Galerie, Place aux Bois (Fondation de la Société de la Visitation) ;
    Chapelle Saint-Michel de la Congrégation pour les Devoirs de Saint-François-de-Sales, Faubourg des Balmettes ;
    Chapelle de Colmir, Chemin de la Puya ;
  • objection
  • et
  • évangéliste
  • :
  • Église réformée d’Annecy, rue de la Poste (calvinistes) ;
    L’église pentecôtiste protestante d’Annecy, rue Seyssel (pentecôtistes) ;
    Conseil Biblique du Bassin d’Annecy, rue Lionel Terray (Baptistes) ;
    Église gitane missionnaire;
  • mormon
  • :
  • Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. [Réf. Demande]

Ceci n’est pas une liste complète des lieux de culteles musulmans[146]:

  • Mosquée d’Annecy, rue des Alpins.

Liste non exhaustive des lieux de culte àjudaïsme:

  • Synagogue d’Annecy, rue de Narvik.

Tellement économique[Modifier | modifier le code]

En 2019, 14 487 entreprises annéciennes proposent un potentiel textile pas cher[147]le maintien d’une source d’emploi dans2Classement français (2015)[148]soutenue par la scène touristique du lac et les sites historiques de la ville. La ville est le siège du département de l’Artisanat de Haute-Savoie[149], Plus tardChambre de Commerce et d’Industrie Haute-Savoie, Ministères et tribunaux des agences commercialesacheterde Haute-Savoie.

revenus et impôts de la population[Modifier | modifier le code]

en 2011,revenu fiscal moyen par ménageCelui d’Annecy est de 27 663€[INSEE 6]. Au niveau deT.V.A., il y a 525 habitants d’Annecy soumis à la taxe foncière (ISF). L’ImpôtLa propriété médiane à Annecy est de 5 060€/ancontre 5 683€/anpour la moyenne nationale. Le patrimoine médian des contribuables ISF Annecy est estimé à 1 454 682€/an[150]. Taux d’imposition directe locale[151]de la municipalité pour 2007 sont les suivants. Cette phrase comprend le rapport detaxe d’habitation, la proportion de terrains bâtis, la proportion de terrains non bâtis et le tauxtaxe professionnelle.

Le taux de la taxe d’habitation est de 15,72% au niveau communal, 0% au niveau intercommunal et 5,33% au niveau départemental. quela possessionLes bâtiments représentent 16,75% au niveau de la ville, 0% au niveau interurbain, 7,65% au niveau départemental et 2,07% au niveau régional. La proportion de terrains non bâtis est de 19,55% au niveau communal, 0% au niveau intercommunal, 23,02% au niveau départemental et 5,15% au niveau régional. Pour le rapport detaxe professionnelle0% au niveau communal, 19,83% au niveau intercommunal, 7,08% au niveau départemental et 2,43% au niveau régional.[152].

travail[Modifier | modifier le code]

En 2005, 61 % des 24 481 foyers d’Annecy comptaient pour une recommandationpositif, alors qu’en 1999, il était de 60 %.

Environ 52 % de la population à domicile âgée de 14 ans et plus onttravail.

Dans1999La ville d’Annecy compte 72 283 emplois[INSEE 7](indépendants), dont 64 428 emplois rémunérés.

Entre1990et1999le taux de roulement annuel moyen est de 0,83 %.

Nombre de demandeurs d’emploi (catégorie 1-2-3-HAR) en31 décembre 2006est 4,331 et le rapportchômage6,4 %[153]. quetaux d’activitéentre 20 et 59 ans est de 84 %, proche de la moyenne nationale de 82,2 %. 48,2% des personnes travaillent, 20,7% sont à la retraite, soit plus que la moyenne nationale (18,2%), 21% des jeunes sont scolarisés et 10,1% des personnes sont inactives.[154]. La croissance la plus récente du secteur tertiaire a commencé dans les années 1960, lorsque 53 % de la population active travaillaient dans l’industrie et 50 % étaient classés comme « cols bleus ».[155].

Analyse des postes par domaine d’activité

Agriculteur Artisan, marchand, commerçant PDG, profession intellectuelle profession intermédiaire la main d’oeuvre ouvrier
Annecy 0,1 % 6,4 % 14,1 % 24,7 % 31,6 % 23,1 %
moyenne nationale 2,4 % 6,4 % 12,1 % 22,1 % 29,9 % 27,1 %
Source des données : INSEE [156]

La commune dispose de 4 structures d’accompagnement à la recherche d’emploi, au suivi de carrière et à l’orientation professionnelle :

  • UN
  • Agence nationale pour l’emploi
  • situé Avenue de Genève
  • Une mission locale qui anime et organise des ateliers pour découvrir le monde du travail
  • [157]
  • se compose de six personnes chargées de missions d’emploi sur l’ensemble de la banlieue annécienne.
  • DSI Education Nationale
  • Que
  • ÉPOUSE
  • au bureau des transactions.

trucs économiques[Modifier | modifier le code]

combinaison commerciale[Modifier | modifier le code]

Vue du siège social à Annecy de l'entreprise SNR

Stock SNR

En 2012, le nombre total d’entreprises ou d’entreprises était de 7 032.[INSEE 8]. La production agricole et l’industrie alimentaire ne représentaient que 0,3 % de l’ensemble des entreprises avec 19 entreprises, et l’industrie des biens de consommation avec 244 entreprises 3,5 %.[INSEE 8]. terrain à bâtir avec407 entreprisesreprésente 5,8% de la base[INSEE 8]. Les entreprises de services (commerce, transports et autres services) sont majoritaires avec 5 056 entreprises (71,9%).[INSEE 8]. Enfin, les services publics (administration publique, éducation, santé, action sociale) représentent 18,6% des 1 306 établissements)[INSEE 8].

La prédominance du secteur tertiaire est inférieure à celle des grandes entreprises de la région (79%) mais toujours supérieure à la moyenne régionale (73%).[INSEE 9]. Ainsi, la région offre 13 493 emplois (sur un total de 29 683), soit 45,5 % des emplois de la ville.[INSEE 10]. Ces emplois sont principalement liés aux petites entreprises[INSEE 10]. Dans une étude de 2009, l’INSEE a constaté que le bassin annécien reste une zone relativement industrielle, où le déclin passé de ce secteur (-11 %) a été un peu moins prononcé que dans le reste de la région (-14 %). décennie[INSEE 9]. Nombre de personnes occupées dans l’industrie, grandes entreprises représentant 8,5 % de l’emploi (2 536 emplois)[INSEE 10].

Dans les pas des grands fabricants deXIXesiècle[158], la fondation de l’entreprise par Jacques Schmid-Roos de Zurich en 1915 et aujourd’huiStock NTN SNRparmi euxCentre de BON MARCHÉtoujours basé à Annecy et employant environ 2 536 personnes dans le Bassin ; équipement sportif de marqueSalomon,MilletD’oùfusalpe; l’agriculture avecEntremont, installé depuis 1948 ; Génie mécanique : Chauvin-Arnoux et Métrix, fusionnés en 1997 ; matériel de bureau avecSur la photo(1946); encapsulation et chimie avecIndustries PSB, depuis 1945, ou la grande distribution avecGroupe Carrefour, où Annecy est le berceau des Fournier, l’une des deux familles fondées en 1960[INSEE 9],[158],[159]. C’est exactGilletteD’autres grandes entreprises qui ont quitté Annecy en 1999 ont encore des succursales en ville ou dans le bassin, complétées par de nouvelles sociétés :Alcatel,Stäubli International SAetST dupont(Faverges), unité deDassault Aviation(Argonay depuis 1961),Téfal(Rumeur),soprano(Annecy le Vieux)[158],[159],[160].

Acheter[Modifier | modifier le code]

Centre ville[Modifier | modifier le code]

  • centre commercial de messagerie
  • centre commercial
  • livraison express
  • en centre-ville (croisement de la rue Carnot et de l’avenue du
  • Cardinal de Brogny
  • , près de la place
  • François de Menthon
  • ) gamme 35 000
  • m2
  • et compte 36 magasins phares, un supermarché Monoprix, une FNAC, 10 cinémas Decavision et un parking de 741 places. Il a été inauguré en 2001 et a accueilli 20 107,7 millions de visiteurs. La mairie en a également profité pour refondre entièrement le pôle transports, en perçant deux tunnels sous le centre commercial pour accéder juste derrière la gare au rond-point du Lycée.
  • que
  • Galeries Lafayette
  • , plus tôt
  • Nouvelle salle d’exposition
  • , 25 Avenue Parmelan;
  • Arcal’oz et ça
  • casino géant
  • à Seyod

Le complexe dispose de 2 hypermarchés,Le carrefourau nord de la ville, avenue de Genève[161]et centreaussià Grand Epagny, l’un des plus grands quartiers commerçants de la région[162].

Une dynamique historique[Modifier | modifier le code]

Le tissu commercial du Bassin d’Annecy a vu naître 2 grands groupes de distribution français :

  • que
  • Groupe Carrefour
  • , né en 1959 d’une rencontre entre
  • Marcel Fournier
  • , dont la famille possède une grande boutique neuve à Annecy, et les frères Jacques et
  • Denis Deffrey
  • [163]
  • , dont la famille Badin-Defforey possède une grande et une petite succursale à
  • lagnieu
  • en L’
  • Aïn
  • [164]
  • . L’épicier
  • Landernau
  • Édouard Leclerc
  • , à l’agence pour l’emploi d’Annecy à
  • novembre 1959
  • avec l’intention de s’installer en ville.
  • [163]
  • . Marcel Fournier, cynique, a rapidement contacté la maison Badin Deforey pour fournir des produits d’épicerie et a ouvert peu après
  • Janvier 1960
  • un
  • épicerie
  • dans le petit sous-sol de sa boutique de tailleur de la rue Vaugelas
  • [163]
  • . Ce sera un grand succès qui débouchera sur l’ouverture d’un supermarché
  • Juin 1960
  • , à l’intersection de l’avenue Parmelan et de l’avenue
  • André Theuriet
  • et en se connectant avec les familles Badin-Defforey grâce à leur expertise et leurs contributions financières. Cet accord est traité comme un jeton
  • Le carrefour
  • , le nom du bâtiment où se trouve le magasin
  • [165]
  • .
  • Le groupe
  • Provence
  • , fondée en 1963 par la famille Rosnoblet, aujourd’hui marque indépendante de
  • Groupe Carrefour
  • qui entretient des relations commerciales étroites avec un réseau de fabricants locaux.

rues commerçantes[Modifier | modifier le code]

Carnot

Centre villeCarnot, véritable artère commerciale du centre-ville, la rue Royale piétonne spécialisée se concentre sur le commerce de luxe (bijouterie, salons de thé, couture et banques), tandis que la rue Sainte-Claire se concentre sur les commerces touristiques (glaciers, sandwicheries, boutiques de souvenirs, vêtements). commerces, restaurants…). La rue de la République, la rue Sommeiller, la rue Président-Favre et la rue Vaugelas se partagent le reste de la zone piétonne commerçante du centre-ville.

pas[Modifier | modifier le code]

La ville abrite septmarché[Mairie 17]. Traditionnellement, il est célébré un mardi, comme dansXIIsiècle[Remarque 5], du matin (7h.-13 heures.) dans la vieille ville et sur la Place des Romains à la recherche de quoi se restaurer[Mairie 17]. Le marché romain pour les produits restants aura lieu jusqu’à19 heures[Mairie 17]. Puis aux marchés du jeudi matin à Novel, le marché du vendredi dans la vieille ville et le long du quai de l’Evêché[Mairie 17]. Le week-end, le samedi matin, des marchés se tiennent dans les rues deLycée Bertholletet encore dans la vieille ville le dimanche matin[Mairie 17]. Dans le quartier de Novel-Teppes (Location des Rhododendrons) il y a un marché paysan le dimanche matin.[Mairie 17].

La ville en possède unMarché de Noëlinstallé dans la rue au milieu du centre commercial Courier[167], et la vieille ville. Vous pouvez également explorerVillage des Alpescomprend également des chalets, une patinoire, une scène où se produisent des groupes et des DJ[168].

Voyage[Modifier | modifier le code]

En 2012 la ville a obtenu Annecyétiquette officielle”ville touristiqueplus de 48 villes à gestion centralisée, mais aussi en tant que “zone touristique classée” en 2011[169]. Le développement du tourisme dans la ville remonte à 1895, avec la création d’unoffices de tourisme, deuxième de France après Grenoble[170]. La valorisation du patrimoine urbain associée à la Société des Amis du Vieil Annecy permetétiquette officielle”ville d’art1978[170],[171].

En 2014, la capacité d’accueil de la ville estimée par l’organismeSavoie Mont Blanc, depuis10 786 lits d’invitésrépartis sur 1 504 entreprises[Remarque 6]. Le logement est réparti comme suit :465 meubles;3 zones touristiques;31 hôtels; un camping municipal “Le Belvédère” ;2 centres de loisirs/auberge de jeunesse;1 abriet unLit et petit déjeuné[172]. La capacité a légèrement diminué au cours des vingt dernières années, avec la perte de200 lits[Remarque 7].

Fin 2010, 1 300 entreprises des bassins d’Annecy et des Aravis étaient rattachées au secteur du tourisme et créaient environ 7 000 emplois à temps plein, pour un chiffre d’affaires total de 719,3 millions d’euros.

Compte tenu de l’augmentation des prix des locations touristiques tellesAirbnb, la ville d’Annecy est devenue pionnière dans la gestion des plateformes de location courte durée. En 2019, 2 049 logements sont disponibles à Annecy sur la plateforme Airbnb et 500 sur la plateforme Homeaway[174].

culture et patrimoine[Modifier | modifier le code]

Annecy est repêchéétiquette officielle”ville d’art»1978[171]. Elle a signé avec moiCommune d’agglomération d’Annecy, en 2004, un accord”Pays d’Art et d’Histoire»[171]. Des guides formateurs organisent des visites pour découvrir la vieille ville d’Annecy,patrimoineet son histoire. Le complexe d’Annecy se compose de neuf immeubles qui se différencient par la répartition desLabel “Patrimoine du XXe siècle”[Remarque 8].

lieux et monuments[Modifier | modifier le code]

Liste des sites historiques d’Annecy

La ville compte 21 monuments répertoriés dansInventaire des sites historiques[176]et cinq emplacements répertoriés àInventaire du patrimoine[177]. De plus, il compte soixante-dix-sept objets dans l’inventaire historique[178]et dix-huit sont répertoriés dans l’Inventaire total du patrimoine culturel[179]. Traversée par trois canaux, la vieille ville abrite une partie importante des monuments de la ville. Les rues piétonnes ont des arcades, dont la rue Sainte-Claire, l’une des plus belles avec ses arcades romantiques.XVIIIèmeet18ème sièclesiècle, sont parsemées de fontaines.

  • L’héritage bâti d’Annecy
  • Cour du château comtal
  • Les toits de la vieille ville d’Annecy.
  • palais de l’île
  • Palais.
  • canal dans la vieille ville

Lieux médiévaux[Modifier | modifier le code]

Château d’Annecy[Modifier | modifier le code]

Château d’Annecy

Le château a été construit avec vue sur la villeXIIarriverseizièmesiècle[180], pour les comtes de Genève, puis au service des ducs de Genevois-Nemours, branche cadette deMaison de Savoie

Souvent victime deFeu, il a été abandonnéXVIIIèmeSiècle, transformé en caserne militaire jusqu’en 1947, finalement acquis par la ville d’Annecy, qui le restaure en 1953 avec l’aide deSites historiquespour le faireMusée d’Art Régional et d’Art Contemporain d’Annecyet depuis1993, JE’Espace observatoire du lac Alpin[180]dans la Tour et le Logis Perrière.

palais de l’île[Modifier | modifier le code]

palais de l’île

IntégréXIIDatant du milieu du XIXe siècle, au cœur du canal du Thiou, le centre d’interprétation du patrimoine et de l’architecture de la région d’Annecy a eu par le passé des fonctions bien différentes : Palais du Seigneur d’Annecy enXIISiècle, hôtel administratif des Comtes de Genève, siège de justice, fonderie, depuis le règne deAmédée III de Genèvevers 1356 et la prison avant classementmonument[181].

  • palais de l’île
  • Avant rénovation
  • Après rénovation
  • Dans le cadre du cours
  • vue en aval

Le manoir du roman[Modifier | modifier le code]

château de fiction

L’hôtel particulier a été construit dans le nouveau quartier du Roman, au pied de la colline d’Annecy-le-Vieux, en forme de quadrilatère avec une tour ronde à l’angle sud-ouest. Il est entouré d’un mur aveccreuser, a été dépassé par unpont-levis. DansXIIAu 19ème siècle, il faisait partie des territoires de Genève jusqu’en 1219 quand ils s’installent au Château d’Annecy. DansXIVAu 19ème siècle, la famille portant ce nom de famille a connu ses heures sombres. Dans15Au 19ème siècle, il était aux mains de la famille Renguins, puis passa à la famille Chenex. Il entra dans la famille de Sales par mariage en 1512. En 1556, “Le Romain” appartenait à Amédée Viollon. Cette famille l’a pris sur sa tête en dotXVIIIèmeSiècle pour les visiteurs qui le conservèrent jusqu’à la Révolution française et en firent le cœur d’un corps de ferme. Abandonnée et vendue, elle resta dans cette dernière fonction jusque dans les années 1960. En 1972, elle fut acquise par la famille Gay de la municipalité d’Annecy, qui la restaura. En 2008, le jardin du manoir a été enregistré commesanctuairede la Fédération pour la Protection des Oiseaux.

Serre[Modifier | modifier le code]

queConservatoire influent de la régionest situé dans l’ancien évêché depuis 1970, 10 rue Jean-Jacques Rousseau18ème siècleSiècle place du monastère des Cordeliers duXVIIIèmeSiècle et révisé enXIXeSiècle.

Ancien séminaire du diocèse,Jean-Jacques Rousseauy suivit des cours en 1729. Le Ministère l’a acquis en 1975 pour y abriter les collections des séries, le musée de la caricature et la bibliothèque du Grand Séminaire avec plus de 60 000 titres. Certains éléments architecturaux ont été inscrits à l’inventaire historique1983, à savoir trumeaux, escalier principal, escalier est, cheminée, hall d’entrée, façade et toiture ont été rénovés depuis 1995.

des ponts[Modifier | modifier le code]

  • Avant les anciennes prisons et le premier pont à l’embouchure du Thiou, le pont de la Perrière était un haut lieu photographique à Annecy jusqu’à la construction du nouveau pont de la Halle. Le pont s’appelait à l’origine “Rollier Bridge” lors de son installation
  • XIV
  • Siècle, car ouvert au laminage. Il fut plus tard appelé “Pont de Perce” puis “Pont de Halle” d’après le nom d’une famille de la région car il était proche du site d’Aux-Bois, qui se trouvait alors à proximité de l’église Saint-François-de-Sales retrouvée. . Lors du déménagement de la halle, on lui donna le nom de « Pont Perrière » du nom du comté qui l’utilisait.
  • Le pont de la Halle date de 1822. Il a été construit à l’emplacement de l’ancien mur sur le Thiou lors de la construction d’une nouvelle route le long du lac vers Albertville. Il permet un accès direct au marché des bois neufs se rapprochant de l’estuaire pour permettre un meilleur accès aux bateaux. Construite à l’origine en bois, elle fut reconstruite en pierre vers 1859 puis agrandie en 1929 et 1972.
  • Le pont de Morens reviendra à l’origine
  • XIII
  • Century et est le seul pont de pierre qui permet la circulation ; Il fut plus tard appelé “Stone Bridge”, une chapelle s’élevant à une extrémité. Il porte finalement le nom de “Pont de Morens”.
  • XIV
  • siècle, un mot signifiant “solide”. Il a été restauré en 1854 par l’architecte Auguste Désarnod. En 1886, la chapelle fut démolie et risquait de tomber en ruine.
  • Le pont de la République franchit le canal du Thiou à proximité de l’usine. Il débouchait sur la nouvelle rue des Boucheries, aujourd’hui rue de la République, et s’appelait à l’origine “Pont des Boucheries”. Construit en chêne et en bronze, il est restauré en 1846 par l’architecte Camille Ruphy, en 1872 par l’architecte de la ville d’Annecy Auguste Mangé, puis en 1910, date à laquelle il est rebaptisé Pont de la République.
  • que
  • cher pont
  • au-dessus du canal du Vassé et lien
  • Jardin européen
  • arriver
  • Pâquier
  • , un bon exemple de l’architecture en fer caractéristique de la première période
  • vingt
  • Siècle.
  • des ponts
  • Pont de la Perrière
  • Pont de Moren
  • Vue du Pont de la République
  • cher pont

Monuments contemporains[Modifier | modifier le code]

Château de Tresum[Modifier | modifier le code]

Château de Tresum

Relié à la montagne deSemnoz, le Château de Trésum surplombe le lac d’Annecy. Il a été construit parévêqueCharles-Auguste de Sales entre 1653 et 1656 sur un terrain acheté à la famille Mermillod. Après sa mort en 1660, le château passa à son frère Jean-François de Sales. Il est resté dans cette famille jusqu’àRévolution française. Confisqué, il fut loué au citoyen Jean-Claude Burnod. Fouillé lors des émeutes d’août 1793, il fut acquis peu après par le citoyen Recordon. Arriverréhabilitation, elle fut entre les mains du préfet Félix de Roussy, puis elle passa par mariage à la famille Pontgibaud. DansvingtAu XIXe siècle, c’était la résidence du baron Bardet de Thieux. Il fut achevé à cette époque, laissant un héritage aux Visitandines et devenant la résidence deVêtements Jésuites. Depuis 1993, il est le siège de l’évêché d’Annecy.

Conservatoire d’art et d’histoire[Modifier | modifier le code]

Le Conservatoire d'Art et d'Histoire d'Annecy

VieilleGrand Séminaire d’Annecy, construit entre 1684 et 1688 parMonseigneur Jean d’Arenthon d’Alex, évêque de Genève-Annecy, le Conservatoire d’Art et d’Histoire est agrandi et remodelé18ème siècleetXIXeSiècle. Son architecture habituelle est dédiéeXVIIIèmeCentury est basé sur le concept d’ordre et de numérotation. Acquis par l’Assemblée générale en 1973[182], il a maintenant un musée à l’intérieurjour 1étages liés aux dessins animés,CITIA(Cité du Mouvement) et dans une dépendance semi-fermée du jardin,école des gobelins. A l’autre bout de la ville, au nord de l’avenue de Brogny, se trouvent aujourd’hui les Archives départementales, qui occupaient le site de sa fondation.

La liste des bâtiments contemporains n’est pas exhaustive[Modifier | modifier le code]

  • L’Atelier de la Monnaie de Genève abrite aujourd’hui le Musée d’Histoire d’Annecy.
  • Hôtel de la Pré Préfecture , un grand bâtiment dans le style d’un complexe de bâtiments gouvernementaux français
  • XIXe
  • siècle, élevé en
  • 1864
  • à proximité du lac de l’architecte Charvet.
  • L’hôtel de ville a été construit entre 1847 et 1855
  • [183]
  • . Le 14 novembre 2019, un incendie s’est déclaré au 3e étage et a consumé le toit de l’immeuble. Pas de blessures.
  • que
  • Lycée Berthollet
  • de type napoléonien, fondée en
  • 1888
  • .
  • Hôtel
  • palais
  • inauguré le
  • 1913
  • , avec jardins publics,
  • Plage
  • et être
  • casino
  • .
  • Le palais de justice d’Annecy est ouvert
  • 1978
  • , restauré après une
  • bombe
  • arriver le
  • 22 janvier 2001
  • [184]
  • , rouvrira au public le
  • 8 septembre 2008
  • [185]
  • .
  • Centre culturel de Bonlieu
  • que
  • Centre culturel de Bonlieu
  • , au courant de
  • 1981
  • , où un
  • théâtre
  • pays, un
  • bibliothèque
  • , JE’
  • offices de tourisme
  • , commerces et bureaux.

La liste des infrastructures modernes n’est pas exhaustive[Modifier | modifier le code]

  • Que
  • canal
  • à travers lequel coule le lac et
  • fermer à clé
  • réguler les rivières et former un système de dérivation et de contrôle de l’eau conçu par des ingénieurs
  • Sady Carnot
  • avant de devenir président de la République.
  • Le mémorial des Haut-Savoyards tombés à la guerre sur la place du Souvenir est inauguré en septembre 1926. La sculpture d’environ 2,5 tonnes symbolise la victoire et la paix avec le son d’une trompette ; il mesure 3,60 mètres et sa base mesure 2,30 mètres. Il a été conçu par l’architecte Decoux et coulé par Eugène Rudier.

monuments religieux[Modifier | modifier le code]

Basilique de la Visitation

Liste non exhaustive des monuments religieux :

  • Église Saint-Moritz
  • JE’
  • Église Saint-Maurice
  • de
  • style gothique brillant
  • de
  • 15
  • Siècle et ses peintures de
  • 15
  • et
  • seizième
  • Siècle. Ancienne église du couvent Saint-Dominique transformée en paroisse
  • 1803
  • . Dans cette église est le saint
  • François de Sales
  • Communion pour la première fois et a commencé à prêcher. C’est aussi l’église de la Sainte
  • Johanna de Chantal
  • ;
  • que
  • Église Saint-Pierre
  • de
  • seizième
  • Siècle est le sanctuaire des saints
  • François de Sales
  • et maisons exploitées par
  • Art baroque
  • et un
  • organe
  • de
  • XIXe
  • siècle ;
  • JE’
  • Église Notre-Dame de Liesse
  • , de style néoclassique, construit entre
  • 1846
  • et
  • 1851
  • , sur le site d’une ancienne cathédrale Notre-Dame qui a été en grande partie reconstruite au fil du temps
  • Révolution française
  • créer une place en centre-ville propice aux rassemblements populaires. L’église a été construite à l’origine entre
  • 1360
  • et
  • 1394
  • , sur une grande place médiévale, à côté d’un hôpital médiéval,
  • Amédée III
  • et Robert de Genève pour organiser les obsèques familiales ;
  • que
  • Basilique de la Visitation
  • de
  • vingt
  • Maison centenaire les tombeaux des saints
  • François de Sales
  • et saint
  • Johanna de Chantal
  • et offre une vue sur toute la ville et l’agglomération depuis sa véranda ;
  • que
  • Basilique Saint-Joseph-des-Fins
  • intégré
  • Deuxième Guerre mondiale
  • de l’architecte
  • Dom Bélot
  • ;
  • on peut aussi se référer à l’église
  • Sainte Bernadette
  • , JE’
  • Église Saint-François-de-Sales
  • également connue sous le nom d’Église des Italiens,
  • Église Saint-Laurent
  • , que
  • Chapelle Notre-Dame de la Miséricorde
  • , JE’
  • Église Saint-Maurice de Pringy
  • et enfin l’église Saint-Louis-de-Novel.

Fontaine publique[Modifier | modifier le code]

  • Fontaine sur la Place des Martyrs-de-la-Déportation ;
  • Fontaine de la place Lattre-de-Tassigny ;
  • Printemps
  • Diane de Gabies
  • , depuis 1943 la Place de la Victoire de Stalingrad, anciennement située devant la mairie ;
  • Fontaines des jardins européens
  • Bassin des Jardins de l’Europe ;
  • Nouvelle cascade ;
  • Fontaine de Quiberet, rue Sainte-Claire
  • Fontaine sur St. Klara;
  • Fontaine de la place Notre-Dame, avec calice et quatre lions et tortues. Le lion symbolise la force et la longévité de la tortue. Dans
  • XIXe
  • Siècle est la Place Notre-Dame un
  • agora
  • Politique. Des puits ont été installés
  • 1859
  • marque le début des aménagements hydrauliques en centre-ville ;
  • la place de l’eau devant la mairie ;
  • La fontaine Saint-Jean est déplacée à l’intersection de la rue Carnot et de la rue Royale.

statue[Modifier | modifier le code]

  • statue de
  • Bertollet
  • dans le jardin de l’Europe;
  • statue de
  • sommeil
  • ;
  • statue de
  • François de Sales
  • , devant l’église Saint-Joseph ;
  • statue de
  • Jeanne d’Arc
  • , 6 tonnes, construit en 1942 et érigé en mai 1943 sous le régime de Vichy devant la mairie. En octobre 1946, il est déplacé place du Paradis, route de la
  • Basilique de la Visitation
  • ;
  • Monument aux guerriers de Haute-Savoie
  • 1926
  • ,
  • La victoire ailée a sonné la trompette
  • , Guerre 1914-1918, Place du Souvenir, par le sculpteur
  • Philippe Besnard
  • .

Rues, ruelles, ruelles et chemins[Modifier | modifier le code]

La vieille ville compte de nombreux chemins, ruelles, ruelles et chemins qui mènent à une rue parallèle. Ces charmantes rues, préservées à travers les âges, font partie de l’histoire de la ville et font le bonheur des habitants et des touristes. Cependant, au cours des dernières décennies, certaines allées et cours ont été privatisées mais un grand nombre sont restées publiques et quelques autres ont été créées. Parmi eux:

  • les deux passages entre la rue Filaterie et la rue du Collège-Chapuisien
  • un passage entre la rue Filaterie et la rue Joseph-Blanc
  • Allée de la cathédrale depuis la rue Filaterie
  • trois croisements entre la rue Jean-Jacques-Rousseau et le quai de l’Évêché
  • un passage entre la rue Jean-Jacques-Rousseau et le square de l’Évêché
  • Basse rue du château
  • Passage de l’Ile entre Quai des Vieilles-Prisons, Quai de l’Île et Rue Grenette
  • Le tronçon Golliardi entre Quai Perrière et Faubourg des Annonciades
  • Rampe d’accès au château depuis la rue Perrière
  • Impasse du Tripoz entre les côtes de la Perrière et la rue de Charmoisy
  • Basse rue du château
  • escaliers du château
  • entre la Côte Saint-Maurice et la Place du Château
  • Chemin des Remparts entre la Côte Saint-Maurice et la Place du Château
  • Film des Clarisses
  • Quai des Cordeliers
  • Prison Quai des Vieilles
  • Centre commercial Sorbiers entre la rue Royale et la place des Cordeliers
  • Passage des Clercs
  • Rue Sainte. Moritz
  • Gruffaz entre la rue Vaugelas et la rue Royale
  • “grand passage” entre la rue Vaugelas et la rue Sommeiller
  • Passage du Pré Carré
  • Col de Vaugelas
  • Passerelle Notre-Dame entre la rue Notre-Dame et la place de l’Évêché
  • Chemin de la Providence
  • La Galerie Emeraude au croisement de la rue Sommeiller et de la rue Jean-Jaurès

espace vert[Modifier | modifier le code]

Annecy aquatre-vingt-quatorzehectares d’espaces verts, soit 18m2par habitant plus un nombre500hectares de forêt communale. Annecy bénéficie du label “Ville des Fleurs” avec quatre fleurs présentéesConseil national des villes et villages vivants de FrancearriverVille fleurie et village concours, depuis la première fois en 1967[186],[Mairie 7],[Mairie 13]et la différence du Grand Prix National des Villes Fle du Siècle 2005, le cinquième[Mairie 7].142 personnes[introduction obligatoire]Travailleur des espaces verts.

Queparcetespace vertdu bord du lac, Annecy vous invite à la balade en toutes saisons[187]:

  • que
  • Jardin européen
  • de
  • 3.1
  • hectares, situé dans le parc d’un jardin autrefois propriété d’une communauté de religieuses
  • [187]
  • , développé selon l’annexe de
  • 1863
  • et offrir une collection diversifiée d’arbres;
  • Le paquier
  • Le paquier
  • la pelouse
  • 4.5
  • Acres avec vue imprenable sur le lac où des tribunes de fortune ont été installées
  • fête de la mer
  • [188]
  • ;
  • parc
  • Karl Bosson
  • étendre
  • 6.9
  • hectares dans les ruines du palais impérial.
  • Parc Charles Bosson

D’autres espaces verts plus petits caractérisent la ville : la placeStalingradface à la gare, Place des Martyrs-de-la-Déportation, Place Galbert (0,5ha), Parc du Manoir de Novel (0,3hectares), Place des Romains et Place des Salomons.

Le Parc Zoologique de la Grande-Jeanne est situé àSemnoz, En montant. A partir de 10 500m2, il accueille dix-neufles dames, mûrcerfet une vingtaineMouton corsesur la vente libre[Mairie 18].

au bord du lacjetéela vieille ville offre de nombreuses possibilitésaller se promenersur l’avenue d’Albigny, les baies du Marquis, les baies bordant les canaux de la vieille ville, ou encore sur la promenade Sainte-Thérèse-du-Québec.

  • patrimoine environnemental
  • canal dans la vieille ville.
  • emprisonner
  • Vue du Paquier.
  • Jet d’eau sur le lac d’Annecy.

Sciences culinaires[Modifier | modifier le code]

De nombreux pêcheurs professionnels sont toujours basés à Annecy et ancrés dans le canal du Vassé. Votre prise comprendcarboniser,Saumon,ça ira,brochet,poteaux électriquesetpoteaux électriques, alimentez la carte des restaurants autour du lac.

Queroseaux au bord du lac, confiserie chocolatée imitant le bouquet floral deCatalogue, est une spécialité inventée par le pâtissier Pierre Laurent en 1924 et installée dans la ville[189]. La tradition du chocolat de la ville n’est pas nouvelle : quandbrongniart, Directeur deSèvres, usine, décider de créerServices d’art industriel, Annecy elle-même envoie son peintre vers 1827Jean-Charles Devlyillustrer sur une assiette de ce service l’art de la chocolaterie représenté par la fabrication du chocolatAu berger fidèle[190].

La ville est dans la zone de production deEmmental de Savoie, Plus tard’Emmental Centre-Est de la France, deGruyèreet certainesTomme de Savoie, quatre fromages bénéficient d’unIndications Géographiques Protégées(IGP). Les pommes et poires de Savoie sont également agréées par l’IGP d’Annecy[191].

QueculinaireAnnecy a été inventé parMarc Veyrat, est né dans la ville et a successivement ouvert plusieurs restaurants dans la zone de concentration jusqu’en 2010[192].

Culturel[Modifier | modifier le code]

programme culturel[Modifier | modifier le code]

En plus des événements nationaux (Festival de musiqueà partir du 21 juin de l’annéeJournée européenne du patrimoinede2week-end de septembre,Jour de l’Indépendance françaiseà partir du 14 juillet de l’annéeLe jour de la Saint Jean) Annecy organise régulièrement des événements culturels dédiés à la ville :

Événement culturel création Dernier
Foire de la Saint André (marché d’un millier de commerçants chaque premier mardi de décembre) 1170 3 décembre 2021
Festival international du film d’animation d’Annecy 1960 15-20 Juin 2020
Fête du lac (grand feu d’artifice en Europe) 1965 3 août 2019
Retour de l’Alm (Fête de la Libération) 1973 12 octobre 2019
Annecy Ý Festival du Film Italien 1982 23-29 septembre 2019
Carnaval de Venise (fête des masques avec environ 300 participants) 1996 15-17 Mars 2019
Noël des Alpes (Marché de Noël) 2003 [Mairie 19] 22 novembre – 5 janvier 2022

Retrouvez la liste complète des événements culturels à Annecy sur le site de la Mairie[Mairie 19]

  • De retour de la prairie de montagne
  • Carnaval d’Annecy
  • fête de l’animation
  • fête de la mer

Contexte culturel[Modifier | modifier le code]

Annecy City dispose de chambresun événementetculturel:

  • que
  • Scène nationale de Bonlieu
  • [193]
  • un total de 67 228 inscriptions en 2007 pour
  • arts performants
  • [194]
  • , sachant pertinemment que sa fréquentation totale était de 185 048 inscriptions
  • [195]
  • L’
  • salle
  • de
  • Conservatoire à Rayonnement Régional d’Annecy et des Pays de Savoie
  • [196]
  • dont près de 2 200 étudiants étudient plus de 80 disciplines, une saison de concerts et un festival de musique aujourd’hui fin novembre
  • que
  • brise-glace
  • , dispose de deux salles de concert et
  • Studio
  • échantillon pour
  • groupes
  • et promouvoir les artistes régionaux
  • dernière musique
  • Arcadium est la salle de
  • concert
  • est situé au nord de la ville, à côté de la salle Chatenoud
  • centre de congrès à
  • palais
  • Le théâtre de l’échange
  • Château Musée et Observatoire Régional du Lac Alpin
  • que
  • palais de l’île
  • Arteppes est un espace d’art spécialisé dans les arts visuels et visuels
  • contemporains
  • .

cinéma[Modifier | modifier le code]

queSamediL’art se déploie dans les 6 salles ducinéma:

  1. Pathé Annecy
  2. Les Nemours
  3. La fusion de la fiction de la MJC
  4. Big Plan (Association de sensibilisation)
  5. éoliennes
  6. Auditorium Seynod

Anecdotes de tournages audiovisuels à Annecy[Modifier | modifier le code]

Catégorie

Tournage à Annecy

Annecy et ses environs ont servi de décor à l’action d’une trentaine de films français.

Parmi ces filmsclanPrévoyant initialement un tournage à Toulon, l’agence de promotion du film s’est installée dans une commune de Rhône-Alpes. Le choix d’Annecy, avec son lac et ses torrents, a suscité une refonte de la scène de la tyrolienne et du parapente (remplaçant la scène de l’excursion sur une île au large du Var), mais le réalisateur a su maintenir l’importance du pays.

Plusieurs séries audiovisuelles ont été tournées à Annecy :

  • regardé
  • , par la société “Movie Image Project” de Grenoble en 2007
  • des fantômes
  • , de Channel en 2012
  • tueur sur le lac
  • Preparé par
  • TF1
  • en 2017

club culturel[Modifier | modifier le code]

Quatrecentre culturel jeunessesous la tutelle du ministère de la jeunesse et des sports pour sensibiliser la populationanimation socio-culturelle, sport, culture, art et éducation :

  1. MJC du roman
  2. Maison d’enfants MJC du centre social
  3. Îles MJC du Sud
  4. MJC les Romains.

QueSociété des Amis du Vieil Annecy[197]Est uncombinaisona été fondée à Annecy en 1932 et est accréditée parLes aménagements publicspar décret du 5 décembre 1969. Il a pour objet de protéger et de valoriser le patrimoine annécien, de valoriser son héritage et de préparer l’avenir en restant à l’écoute de l’actualité de la ville d’Annecy.

L’Académie FlorimontaineEst unsociété apprenanteFondée à Annecy en 1606, disparue en 1610 et relancée en 1851. 1607Antoine Favre,François de Sales,Honoré d’UrféetClaude Favre de Vaugelasa fondé une société apprenante pour le développementformationDiplômé en pédagogie de l’Hôtel Bagnorea à Annecy, puis en 1851 un groupe de personnalités savoyardes fonde une Société Florimontane qui deviendra plus tard uneacadémie.

L’Académie salésiennec’est lundisociété apprenanted’Annecy. Elle a été fondée en 1878 par un groupe d’ecclésiastiques dont Monseigneur Claude-Marie Magnin, évêque d’Annecy, et assisté de son successeur, Monseigneur Louis-Ernest-Romain Isoard. Il est célèbre et se distingue de son homologue florimontain par son orientation vers les textes théologiques de la vie du saintFrançois de Sales. Aujourd’hui, l’Académie des sciences historiques etarchéologiede Savoie, en particulier l’ancien diocèse de Genève et leur relation avec saint François de Sales.

trains urbains[Modifier | modifier le code]

Personnalité annécienne

Quelques personnalités d’Annecy ou celles qui ont marqué la ville[198]:

  • Cardinal de Brogny
  • (1342-1426), né à Annecy-le-Vieux, homme d’Église, recteur de l’Église catholique.
  • Amédée VIII de Savoie
  • (1391-1440), dit « le Pacifique », était le duc de Savoie, bienfaiteur d’Annecy, également traître sous le nom de Félix V.
  • Eustache Chappuis
  • (1491-1556), clerc, diplomate, fondateur
  • Collège Chappuisien
  • d’Annecy en 1549.
  • Antoine Favre
  • (1557-1624), juriste, juge, poète, érudit, fondateur de l’Académie Florimontane, sénateur du Sénat de Savoie, président du Conseil de Genève de 1596 à 1610.
  • François de Sales
  • (1567-1622), saint et docteur de l’Église, évêque de Genève, fondateur avec Jeanne de Chantal von
  • ordre des visites
  • (1610).
  • Johanna de Chantal
  • (1572-1641), saint, co-fondateur avec François de Sales de
  • ordre des visites
  • (1610).
  • Jeanne-Charlotte de Bréchard
  • (1580-1637), troisième religieuse de l’ordre
  • Visiter
  • , fondateur des monastères de Moulins et de Riom, mort en
  • odeur de sainteté
  • .
  • Claude Favre de Vaugelas
  • (1585-1650), savant français, universitaire, responsable des dictionnaires, auteur de la première grammaire française.
  • Jean-Jacques Rousseau
  • (1712-1778), écrivain et philosophe.
  • Claude Louis Berthollet
  • (1748-1822), chimiste et membre de l’Académie des sciences de Turin.
  • Charles François de Buttet
  • (1738-1797), ingénieur chargé d’améliorer les routes et le pont de la Caille sur le cours d’eau des Usses. Citoyen d’honneur de la ville d’Annecy (1783).
  • François Ruphy de Menthon
  • (1765-1853), homme politique né, maire puis shérif d’Annecy.
  • Jean-Marie Songeon
  • (1771-1834), général d’origine française de la Révolution et de l’Empire, né à Annecy.
  • Joseph François Tochon
  • (1772-1820), né à Metz-Tessy, d’une famille annécienne, théoricien paralysé, membre de l’institut.
  • Pierre Découz
  • (1775-1814), indigène, militaire, baron de l’Empire et commandeur de la Légion d’honneur. Napoléon
  • je
  • le nomma général de division en 1813. Son nom est gravé sur l’Arc de Triomphe.
  • Les frères Balleydier
  • , est issu d’une famille d’Annecy, maître forgeron.
  • Eugène Sue
  • (1804-1857), homme politique et écrivain exilé à Annecy-le-Vieux et inhumé au cimetière de Loverchy.
  • Germain Sommeiller
  • (1815-1871), ingénieur et homme politique sarde qui a donné son nom au lycée du même nom.
  • Sady Carnot
  • (1837-1894), ingénieur en chef de la Haute-Savoie, concepteur du système de régulation du débit du lac d’Annecy, président de la République française.
  • Léon Laydernier
  • (1866-1958), banquier d’affaires né à Annecy deviendra le futur
  • banc de changement
  • .
  • Claudius Gallette
  • (1874-1936), ville natale, homme politique, ministre.
  • Cécile Vogt-Mugnier
  • (1875-1962), locuteur natif, neuroscientifique.
  • Pierre Bougrat
  • (1889-1962). Indigène, Médecin-Chef, Croix de Guerre, Légion d’Honneur et Bagnard.
  • Louis-Armand
  • (1905-1971), ingénieur, haut fonctionnaire et résistant français.
  • Moritz Novarine
  • (1907-2002) Architecte du Centre Bonlieu (1981), Palais de Justice (1978), ZUP de Novel Sud et MJC de Novel.
  • Paul Jaquet
  • (1910-1989), ville natale, architecte.
  • Marcel Fournier
  • (1914-1985), natif co-fondateur du groupe Carrefour.
  • Jean Donzier
  • (1920-2001), français, fleuriste et dessinateur.
  • Yvette Vincent Alleaume
  • (1927-2011), sculpteur d’origine française dont l’œuvre se retrouve dans l’espace urbain d’aujourd’hui.
  • André Dussollier
  • (1946-), acteur d’origine française. César du meilleur acteur à plusieurs reprises ainsi qu’une fois
  • 7 médailles d’or
  • pour le meilleur acteur.
  • Paul Tapier
  • (1947-), locuteur natif, géophysicien.
  • Marc Veyrat
  • (1950-), chef d’origine française, deux fois trois étoiles Michelin et meilleur chef et deux fois 20/20 en
  • Gault et Millau
  • .
  • François René Duchable
  • (1952-), pianiste virtuose.
  • Véronique Jannot
  • (1957-), actrice et chanteuse d’origine française.
  • Flore Vaseur
  • (1973-), locuteur natif,
  • écrivain
  • ,
  • homme d’affaire
  • et
  • journaliste
  • .
  • Frédérique Bel
  • (1975-), ville natale, comédienne.
  • Alain Simac
  • (1982-), nageur d’origine française en eau froide et en eau libre, champion du monde de glace (2022 – 100 m brasse – Glogow, Pologne).
  • Nelly Moenne-Loccoz
  • (1990-), d’origine française, skieur, sixième en
  • Jeux olympiques d’hiver à Vancouver
  • . recherche à
  • Lycée Berthollet
  • .
  • Emmanuel Tarpin
  • , (1992-), joaillier d’origine française.
  • Camille Bertollet
  • (1999-), locuteur natif, prodige du violon et du violoncelle. Prix ​​de l’enfant prodige 2014.
  • portrait de personnalité
  • François de Sales
  • Jean-Jacques Rousseau
  • Jeannie Longo
  • Marc Veyrat
  • André Dussolier

armoiries et emblèmes[Modifier | modifier le code]

Armoiries d’Annecy le Vieuxcréatures sous-marinesVilles de Haute-Savoie

blason[Modifier | modifier le code]

blason De gueules donne un saumon coho dans la bande [199], [Mairie 6].
décorations extérieures
Parfois, l’écu de la fresque est recouvert d’une couronne représentant les cinq portes de la ville [200]. A partir du XVIIIe siècle, le lion apparaît dans un rôle de soutien, puis le taureau [Rathaus 6].
des détails On sait peu de choses sur ces armoiries.
Un inventaire de 1472 (1484 ?) fait référence à un sceau en bronze utilisé par les marchands d’Annecy. Le document le plus ancien que nous connaissions est un “sceau de ville joint à des lettres civiles du 17 décembre 1472”. [201] L’utilisation de la truite argentée est attestée au XVe siècle [202]. Le nom du saumon vient de petits points sur le corps de l’animal [201].
Le premier dessin d’arme est inscrit au registre des conversations le 28 mai 1511 [203].
Le Registre des Injures de la Ville de 1551 comporte une œuvre de la peintre Catherine Ducrest dans laquelle les armoiries d’Annecy apparaissent liées à celles de la Maison de Savoie. La couleur rouge utilisée sur les lettres de la bourgeoisie est peinte sur le fond des armoiries, mais nous ne connaissons pas non plus sa signification. Au fil du temps, la truite a parfois été associée à d’autres symboles tels que des taureaux, des lions, des feuillages ou des couronnes [204].
On peut ajouter à la joaillerie que la Croix de Guerre avec son étoile de bronze a été offerte à la ville en 1948.

Par délibération du 26 janvier 1988, le conseil municipal officialise le blason [201]. Le nouveau plateau ovale, entouré d’un étui de cartouche stylisé et attaché par une couronne à cinq degrés, représente une truite argentée sur fond rouge. Le statut officiel du sommet n’a pas encore été déterminé.

logo[Modifier | modifier le code]

La ville en possède unsymboleexiste depuis 1991[Mairie 6]. On observe donc un saumon en contrebas avec un reflet obscurci par la silhouette rouge du Château d’Annecy[Mairie 6].

Avec la Fusion 2017, la ville a introduit une nouvelle combinaison de logo Savoy rouge, majuscule et en forme de croix.[205].

l’horloge est bonne[Modifier | modifier le code]

Pour les autres projets Wikimédia :

  • Annecy
  • , Au dessus de
  • Wikimédia Commons
  • Annecy
  • ,
  • sur Wiktionnaire

Classeur[Modifier | modifier le code]

travail conjoint[Modifier | modifier le code]

  • Paul Guichonnet, Nouvelle Encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et Aujourd’hui, La Fontaine de Siloé, 2007, 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0)
  • .
  •  
  • .
  • Jean-Pierre Leguay et Thérèse Leguay, La Haute-Savoie, Éd. de Borée, 2001, 127 p. (ISBN 978-2-8449-4056-8)
  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel et Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et le lac d’Annecy (Tome III), Roanne, Ed. Horvath, 1981, 422 pages. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 21-25, “Etats d’Annecy – Annecy-le-Vieux – Seynod”, pp. 27-124 “Annecy”
  • .

Activité dans la ville d’Annecy[Modifier | modifier le code]

Pour une liste plus complète,Sabaudia.org, le site de partage des ressources des archives des Suites de Savoie et de Haute-Savoie, proposant un moteur de recherche (Disponible ici). Les villes font l’objet d’études pluridisciplinaires sur les sociétés apprenantes locales,Académie Florimontaine(Annecy), éditeurAvis sur Savoie(Circulaire de l’association de 1860 -lire en lignesur gallica.bnf.fr).

  • Jean Laurent Del Socorro,
  • Les Chevaliers de la Raclette T4 : Les Derniers Jours de Boutae
  • ,
  • Éd. Nouvelles de la SF, 2021
  • , (978-2-491708-06-1
  • [206]
  • ).
  • François Isler, Annecy : Ville, lac, campagne, éd. Cléopas, 2007, 48 pages (ISBN 978-2-91728-308-0)
  • .
  • Marie-Claude Rayssac, Le Livre d’or de la Ville d’Annecy, La Ville d’Annecy, 2007, 161 p. (ISBN 978-2-95061-078-2)
  • .
  • Anthony Serex, Antoine Berger, Bertrand Dalin (direction), Annecy : Autour du lac, éd. Déclics, ramassez. “Coupes de France”, 2006, 79 pages (ISBN 978-2-84768-089-8)
  • .
  • Sophie Bloch et Annie Crouzet, Annecy une ville, un lac : traces d’histoire, Éd. du Dauphiné Libéré, 2005, 50 pages (ISBN 978-2-9162724-3-6)
  • .
  • Michel Germain, La vie quotidienne à Annecy pendant la guerre 1939-1945, éd. Déclics, ramassez. “Chroniques du passé”, 2005, 258 pages (ISBN 978-2-84206-298-9)
  • .
  • Michel Velay, La vie quotidienne à Annecy au XVIIe siècle, Michel Velay, 2004, 373 p. (ISBN 978-2-95212-790-5)
  • .
  • Gilbert Jond et Michel Germain, La Annecy et son lac autrefois, Michel Germain, 2002, 256 p. (ISBN 978-2-84206-140-1)
  • .
  • Elisabeth Chalmin-Sirot, Le Château d’Annecy, Presses universitaires de Lyon, 1998, 76 p. (ISBN 978-2-72970-363-9)
  • .
  • Paul Guichonnet (réalisateur), Histoire d’Annecy, vol. 21, édition privée, collection “Pays et villes de France” (édition 2000) (1ère édition 1987), 336 pages (ISBN 978-2-70898-244-4)
  • .
  •  
  • (2000
  • (ISBN 2-70898-244-3)
  • )
  • Henri Baud (Directeur), Diocèse de Genève-Annecy, t. 1, éd Beauchesne, anthologie “Histoire des diocèses de France”, 1985, 331 p. (ISBN 978-2-701-01112-7)
  • .
  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et le lac d’Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, 1981, 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 21-25, “Les villes d’Annecy – Annecy-le-Vieux – Seynod”, 27-124 “Annecy”
  • .
  • Raoul Blanchard, La naissance et l’évolution d’Annecy, Annecy, Le Vieil Annecy, 1977, 97 p. (ASIN B0000DTPFC)
  • .
  • Pierre Duparc, La formation d’une ville, Annecy au début du XVIe siècle, Annecy, Amis du vieil Annecy, 1973, 164 p. (ASIN B0000DTPKI)
  • .
  • Paul Guiton, Les Joies d’Annecy, Annecy, Gardet et Garin, 1944, 256 p. (ASIN B0000DTPFC)
  • .
  • Léandre Vaillat, Paysages d’Annecy, Annecy, Éd. Dardel, 1931, 97 pages (ASIN B0000DTPF1)
  • .
  • Albert Besnard, Annecy, Paris, Éd. Émile-Paul Frères, 1930, 95 p.

revues et articles[Modifier | modifier le code]

  • Franck Gabayet, « Bord Est du vicus de Boutae : Fouilles récentes de la ZAC Galbert à Annecy (propriétés CCI et Halpades) », Revue archéologique de Narbonnaise, vol. 38-39, 2005, p. 131-139 (lire en ligne)
  • .
  •  
  • .
  • Jean-Yves Mariotte, « Annecy et ses environs au XIIe siècle d’après les cartons des Talloires », Bibliothèque de l’École des Chartes, vol. 130, n° 1, 1972, p. 30 (lire en ligne)
  • .
  •  
  • .

Annecy dans le nom du lieu[Modifier | modifier le code]

espace de circulation[Modifier | modifier le code]

  • Que
  • Avenue d’Annecy
  • et
  • rue
  • D’où
  • chemin d’Annecy

On trouve l’avenue d’Annecy à Chambéry (Savoie), à ​​Aix-les-Bains (Savoie) et la rue d’Annecy à Illzach (Haut-Rhin), à Strasbourg (Bas-Rhin), à Metz (Morbihan), Toulouse (Haute-Garonne), Saint-Jérome (Québec, Canada), ainsi que la “Route d’Annecy” à Troinex (Canton de Genève, Suisse)

Articles Similaires[Modifier | modifier le code]

  • Histoire d’Annecy
  • Chronologie d’Annecy
  • Lac d’Annecy
  • Annecy le Vieux
  • Histoire d’Annecy le Vieux
  • Annecy est plus âgée
  • Liste des communes de Haute-Savoie

lien externe[Modifier | modifier le code]

  • Profil de l’agence : Agence internationale virtuelle Bibliothèque nationale de France Fichiers (données) Système d’archives universitaires Bibliothèque du Congrès US Common Authority File Bibliothèque nationale d’Israël Bibliothèque nationale de la République tchèque Bibliothèque nationale de Lettonie WorldCat Id WorldCat
  • Site Internet de la mairie
  • Entrées de dictionnaire général ou d’encyclopédie : Dictionnaire suisse historique Encyclopædia Britannica Encyclopædia Universalis Gran Enciclopèdia Catalana Store norske leksikon
  • Ressources géographiques : Insee (Villes autonomes)
  • Source musicale : MusicBrainz
  • Moyens Organisationnels : SIREN
  • Office de Tourisme du Lac d’Annecy
  • patrimoine de la ville

Remarques et références[Modifier | modifier le code]

évaluation[Modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des villes domaniales et des zones rurales publié en novembre 2020, la nouvelle définition des zones rurales reconnue par le comité interministériel des zones rurales s’appliquera à partir du 14 novembre 2020.
  2. En octobre 2020, le concept d’aire urbaine remplace l’ancien concept d’aire urbaine pour permettre une comparaison cohérente avec les autres pays de l’Union européenne.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe d’affichage dans les tableaux et graphiques du recensement a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 uniquement les populations correspondant au recensement, population globale pour les communes de moins de 10 000 habitants, et populations 2006, 2011, 2016, etc. pour les villes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’INSEE pour l’ensemble des villes.
  4. Liste des villes internet (1999 à ce jour) sur le site officiel de l’association “Villes internet” pour Annecy [143] :
    2004 “@”
    2005, 2008, 2015 “@@”
    2006, 2007, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 “@@@”.
  5. Le marché d’Annecy a lieu le mardi. Cette coutume semble dater du XIIe siècle. [166] Les documents monastiques de 1132 et 1170 ainsi que l’année 1227 confirment l’existence d’un marché qui avait lieu surtout le mardi [51].
  6. Les données fournies par Tourisme en Paiement de Savoie prennent en compte l’ensemble des établissements marchands du secteur hôtelier ainsi que les établissements d’hébergement non marchands et ne comprennent donc pas une seule transaction commerciale, comme par ex.
  7. En 1995, le nombre de lits hospitaliers était de 10 901 lits, passant à 11 703 lits en 2009 et 10 786 lits en 2014 [173].
  8. Le titre de Patrimoine culturel du XXe siècle a été décerné par le ministère de la Culture et de la Communication en 1999 et attire l’attention du public sur les édifices et les ensembles urbains architecturalement remarquables de ce siècle [175].

modérateur[Modifier | modifier le code]

Site Internet de la mairie[Modifier | modifier le code]

  • Site Internet de la mairie,
  • [lire en ligne (page référencée le 19 mai 2015)]
  1. “Réseau de transport”, sur annecy.fr (consulté le 12 mai 2015).
  2. a b c d e f et g
  3. “Plan de la ville d’Annecy > Plan des six départements d’Annecy”, sur annecy.fr (consulté le 18 mai 2015).
  4. « Plan local d’urbanisme (PLU) », sur annecy.fr (consulté le 19 mai 2015).
  5. “Activité urbanisme, programme en cours”, sur annecy.fr (commenté le 19/05/2015).
  6. “Eco-Quartier Vallin-Fier”, sur annecy.fr (référence au 19 mai 2015).
  7. un b c d e f g h et moi
  8. « Histoire de la ville et armoiries », sur annecy.fr (consulté le 12 mai 2015).
  9. a b c d e et f
  10. « Environnement et Annecy, priorité : Agenda 21 », sur annecy.fr (consulté le 24 mai 2015).
  11. « Jumelages, traités d’amitié et partenariats », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015).
  12. un b et c
  13. “Direction de la vie scolaire”, sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015). Pour les autres titres :

    « Petite enfance et enseignement primaire », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015) ;
    « Collèges et lycées », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015) ;
    « Formation et apprentissage », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015) ;
    « Enseignement supérieur », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015).

  14. A et B
  15. « Université Savoie Mont Blanc », bienvenue sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015).
  16. un b et c
  17. « Etablissements publics », sur annecy.fr (consulté le 16 mai 2015).
  18. « Clubs sportifs disciplinaires : de A à B », sur annecy.fr (référence au 24 mai 2015).
  19. A et B
  20. “Espaces verts et fleurs”, sur annecy.fr (commenté le 16.5.2015).
  21. un b et c
  22. « Parc des sports, salle spécialisée, gymnase, centre équestre, tir à l’arc », sur annecy.fr (commenté le 24/05/2015).
  23. « Quartier phare, débarcadères », sur annecy.fr (commentaire 24/05/2015).
  24. “City Magazine”, sur annecy.fr (consulté le 11 mai 2015).
  25. a b c d e et f
  26. « Marchés, Brocantes, Foires », sur annecy.fr (consulté le 5.12.2015).
  27. “Parc animalier et volière”, sur annecy.fr (consulté le 28 mai 2015).
  28. A et B
  29. Comme chaque année depuis 2003, la ville d’Annecy fête Noël dans les Alpes. Lionel Tardi

Site de l’INSEE[Modifier | modifier le code]

  • fichiers liés à la ville,
  • [PDF]
  • [lire en ligne (page référencée le 19 mai 2015)]
  1. “LOG T1M – Evolution du nombre de maisons par type” et “LOG T2 – Types et types de logements”.
  2. « Commune d’Annecy (74010) », sur insee.fr (Consulté le 31 juillet 2020).
  3. “Les 60 premières aires urbaines de 2012”, sur insee.fr (commenté le 30/05/2015).
  4. un b et c
  5. Florence Léger et Axel Gilbert (Insee Rhône-Alpes), « Haute-Savoie : une des facultés les plus dynamiques de France », sur insee.fr (consultation le 25 mai 2015).
  6. « Sept pôles d’enseignement supérieur en Rhône-Alpes » [PDF], La Lettre Enseignement Education, Rhônes-Alpes (n° 177), octobre 2012 (consultation 16 mai 2015) .
  7. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des foyers – 2011 » [zip], sur insee.fr (Consulté le 11 mai 2015).
  8. Données générales sur l’unité urbaine d’Annecy de l’INSEE.
  9. a b c d et e
  10. “CEN T1 – Entités actives par activité au 31 décembre 2012”.
  11. un b et c
  12. « Bassin annécien : beaucoup de descentes, mais plus » (2009) », sur insee.fr (relatif au 25 mai 2015).
  13. un b et c
  14. “CEN T2 – Emplois rémunérés par fonction au 31 décembre 2010”.

autres ressources[Modifier | modifier le code]

  1. A et B
  2. Dictionnaire français-français-provençal des noms des villes autonomes de Savoie – Lé Kmoune à Savoué, Bruxelles, Parlement européen, 2012, 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne) Préface de Louis Terreaux, membre de l’Académie de Savoie, publiée au Parlement européen à l’initiative des eurodéputées Malika Benarab-Attou. Dominique Stich, Parlons franco-proofçal : Une langue inconnue, L’Harmattan, 1998, 432 pp., p.150. En patois savoyard, Annecy se prononce « In-nsi » à Annecy et « Ensi » à Bauges en albanais, « A -nsi” à Faucigny, “Nèssi” à Chambéry.
  3. A et B
  4. Le 1er janvier 2017, la commune nouvelle d’Annecy est née de la fusion des communes d’Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod. La population avant 2015 est la population totale des municipalités constituées.
  5. JDD, “EXCLUSIF. C’est le classement 2022 des villes et villages où l’on vit le mieux en France”, sur lejdd.fr (en référence au 4 février 2022)
  6. A et B
  7. Raoul Blanchard, « Annecy : Esquisse de géographie urbaine (extrait des Annales de l’Université de Grenoble, t. XXVIII, 1916.) », Anthologie des Ouvrages de l’Institut alpin de géographie, vol. 4, Issue 4, 1016, pp. 369-463 (lire en ligne).
  8. Ministère de l’Agriculture et de la Forêt – Direction de la Forêt Rurale, “Section” 1.2.2. – Climat »» [PDF], département de la Haute-Savoie – Résultats du deuxième inventaire forestier (tome 1), sur le site de la Direction des Forêts et des Statistiques – Institut National de l’Information Forestière et Géographique (IGN) – Inventaire forestier . ign.fr, 1987 (commenté le 16 mai 2016), p. 4.
  9. “Météo d’Annecy”, sur le site de Météo France (consulté le 25 mai 2015).
  10. « Séisme de magnitude 4,2 en Savoie et Haute-Savoie », Dauphiné Libéré, 12 mars 2022 (lire en ligne)
  11. “Séisme d’Epagny”, sur sismalp.obs.ujf-grenoble.fr (consulté le 23 mars 2015).
  12. « Épagny 96, le tremblement de terre marqué par les fantômes », sur irma-grenoble.com (lié au 23.3.2015).
  13. Le site officiel de la location de vélos à la gare d’Annecy.
  14. Site officiel de la Commune d’Annecy – Plan vélo.
  15. Question devant l’Assemblée nationale – 2 octobre 2007.
  16. un b et c
  17. [PDF] Plan général des transports et Plan des transports en commun sur le site officiel de la Ville d’Annecy.
  18. A et B
  19. Le site officiel du centre commercial Courier à Annecy – plans et accès.
  20. A et B
  21. Passer par Aix-les-Bains, Culoz, Cluse des Hôpitaux, Ambérieu et Bourg-en-Bresse – Gare d’Annecy, sur le site officiel de la gare
  22. .

    Une autre ligne aboutit à Chambéry.

  23. Service toutes les 2 heures par jour via Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble-Universités-Gières, Grenoble et Valence-TGV.
  24. Certains trains vont ou viennent de Lyon – via le tunnel de l’Épine – et tous les trains vont ou viennent de Grenoble.
  25. “CEVA, le train entre la Haute-Savoie et Genève”, sur le site du CEVA (référence au 19 mai 2015).
  26. Dominique CHEUL, « Quel avenir pour l’Aéroport Haut-Savoie ? », édition Dauphiné, 10 février 2014 (lire en ligne).
  27. Christian Sorrel, Histoire de la Savoie en images : images, histoires, La Fontaine de Siloé, coll. “Les Savoisiennes”, 2006, 461 pp. (ISBN 2-84206-347-3), p. 438-439.
  28. Site officiel depuis http://www.sibra.fr/site/index.htm.
  29. “Grand Annecy : Préférence pour l’axe Côte Ouest-Glaisins, option tram/bus à haut niveau de service reportée”, sur Le Messager (référence 30 janvier 2022)
  30. Site officiel de la société Clarard.
  31. Site officiel de la Compagnie des Bateaux du Lac d’Annecy. Voir aussi Croisières sur le lac d’Annecy.
  32. « Classement urbain/rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  33. “Ville autonome – définition”, sur le site de l’Insee (commentaire du 4.3.2021).
  34. « Comprendre la grille densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  35. « Annecy Municipalité 2020 », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 3 avril 2021).
  36. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 3 avril 2021).
  37. Vianney Costemalle, « Il y a toujours plus de population dans les unités urbaines », sur insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 3 avril 2021).
  38. “Liste des communes qui composent la zone d’attraction d’Annecy”, sur insee.fr (relative au 3 avril 2021).
  39. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent en métropole », sur insee.fr, 21.10.2020 mai (consulté 3 avril 2021).
  40. « Les villes qui relèvent directement du gouvernement central respectent les lois côtières. », Sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, 2021 (commentaire du 3 avril 2021).
  41. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  42. « Loi sur l’aménagement, la protection et l’amélioration du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (commentaire le 3 avril 2021).
  43. A et B
  44. [PDF] Données INSEE – Tableau Profil Urbain d’Annecy, Logements : stocks.
  45. INSEE, “Publication détaillée”, 2022-02-28 (consulté le 2022-03-20)
  46. “Immobilier : Annecy devient la cinquième ville la plus chère de France”, sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 4 février 2022)
  47. « Logement : ce que les candidats comptent faire », Le Dauphiné Libéré, 1er mars 2008 (lire en ligne).
  48. a b c et d
  49. Colette Sabarly, « Annecy travaille sur plusieurs projets en première ligne pour répondre aux besoins de logement », Le Monde, 19 mai 2014 (lire en ligne).
  50. Estimation de biens immobiliers à Annecy
  51. A et B
  52. « Qui a développé le SCOT ? », Sur http://www.scot-bassin-annecien.fr (référencé le 19 mai 2015), [PDF] SPCT, « SCOT du SCOT du Bassin Annécien. Questions mises en débat par l’État », octobre 2006.
  53. « Agglomération Annecy 2030 », sur le site agglo-annecy.fr (consulté le 19 mai 2015).
  54. “Accueil – Actualités”, sur http://www.scot-bassin-annecien.fr (consulté le 19 mai 2015).
  55. Magazine officiel : Association de quartier
  56. Montée de la Savoie, activités de l’Association Courrier
  57. Franck Grassaud, Site de l’ancien hôpital d’Annecy : projet d’aménagement désormais confirmé, France 3 Alpes, 28 novembre 2014 (lire en ligne).
  58. Franck Grassaud, « Annecy – Écoquartier Vallin / Fier : 1 100 logements et 200 places de parking construits », édition Le Dauphiné, 15 avril 2015 (lire en ligne).
  59. D’après « Annecy », lieux de Suisse romande, Savoie et environs, henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (référence 11 mai 2015).
  60. A et B
  61. Mariotte 1972, p. Dix.
  62. A et B
  63. Félix Bernard, Monastère de Tamié, ses écuries (1132-1793), Imprimerie Allier, 1967, 307 pp., p. 128-131, Chapitre VIII « § I. Annecy-le-Neuf est née et comment. “.
  64. un b et c
  65. Guichonnet 1987, p. soixante-quatre.
  66. A et B
  67. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire d’étymologie des lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, 1979 (ISBN 2-85023-076-6), p. 20b.
  68. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Op.cit.
  69. Ernest Nègre, Toponymie française en général : L’étymologie de 35 000 noms de lieux, Tome 2 : Formations non romanes ; Formation dialectale, Genève, Librairie Droz, coll. “Romance et publications françaises” (n° 194), 1996, 676 p. (ISBN 978-2-600-00133-5, lire en ligne), § 759, ligne 12852.
  70. Marie-Thérèse Morlet, NPAG, p. 35b.
  71. Mariotte 1972, p. 30
  72. a b c d et e
  73. Guichonnet 2007, p. 66
  74. a b c d et e
  75. Gabayet 2005, p. 131
  76. A et B
  77. Jean Prieur, Aimé Bocquet, Michelle Colardelle, Jean-Pierre Leguay, Jean Loup, Jean Fontanelle, Histoire de la Savoie – La Savoie des origines à l’an mille – Histoire et Archéologie, Rennes, Université de l’Ouest de la France, 1983, 442 p. (ISBN 2-85882-495-9, lire en ligne), p. 207..
  78. François Bertrandy, “La Savoie romaine – Une brève histoire (Page 1)”, aux Archives de Savoie et de Haute-Savoie – Site Sabaudia.org, www.sabaudia.org (consulté le 11 mai 2015).
  79. Charles Marteaux et Marc Le Roux, Bovtae (Les Fins d’Annecy) : Représentants gallo-romains de Vienne du Ier au Ve siècle sur la route impériale de Darentasia (Moutiers) à Genève (Genève), J. Abry, 1913, 517 p., p. 354-355.
  80. A et B
  81. Hubert Bessat et Claudette Germi, Noms du patrimoine alpin : Atlas toponymique II, Savoie, Vallée d’Aoste, Dauphiné, Provence, vol. 2, Ellug, 2004, 464 pages (ISBN 978-2-8431-0052-9), p. 182, note de bas de page 9.
  82. Guichonnet 1987, p. soixante-et-un.
  83. Guichonnet 2007, p. 63
  84. A. Marguet « Les Villages du lac d’Annecy », Annesci, n° 26, 1985, p. 269-282.
  85. Henri Ménabréa, Histoire de la Savoie, Bernard Grasset, 1933 (re. 1960, 1976, 2009), p.10.
  86. A et B
  87. Guichonnet 1987, p. 43
  88. Guichonnet 1987, p. 44-46.
  89. un b et c
  90. Gabayet 2005, p. 132
  91. Guichonnet 1987, p. 50-51.
  92. Justin Favrod, Bourgogne. Un royaume oublié au cœur de l’Europe, tome 4, anthologie du savoir suisse, 2002, 142 p. (ISBN 978-2-88074-596-7), p. 44
  93. Paul Guichonnet (Réalisateur), Histoire d’Annecy, Privé, 1987.
  94. a b c d et e
  95. Paul Guichonnet, Histoire d’Annecy, éd. Privé, 1987.
  96. La Savoie de 1000 à la Réforme, Brondy, Demotz, Leguay (Ouest France Université, 1984), p. 170.
  97. a b c et d
  98. Pierre Duparc, La naissance d’une ville, Annecy jusqu’au début du XVIe siècle, Annecy, Amis de la vieille ville d’Annecy, 1973.
  99. R.P. Dom Jean de Saint-François, La vie du bienheureux M. François de Sales, p. 225
  100. Hamon (édité par Gonthier et Létourneau), La Vie de saint François de Sales (2 vol.), Lecoffre, 1909, p. 23
  101. Une histoire du bienheureux François de Sales, par son petit-fils Charles-Auguste de Sales (réimprimé 1879, Vivès, 2 vol.). Chapitre I, p. 7.
  102. Faits historiques de la ville d’Annecy – La centrale hydroélectrique du Fier.
  103. Généalogie et histoire de la famille Aussedat.
  104. [PDF] Groupe bancaire Crédit du Nord – Une histoire de Laydernier Banking.
  105. Communauté d’Annecy – Développement et composition.
  106. Ludovic Favre, « Six villes fusionnées pour faire d’Annecy une grande ville », Le Dauphiné Libéré, 21 juin 2016.
  107. Michel Deprost, « Annecy and Greater Annecy Are Born », sur enviscope.com, 2 août 2016 (consulté le 11 novembre 2016).
  108. A et B
  109. Décret n° 2020-215 du 5 mars 2020 modifiant le décret n° 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans la province de Haute-Savoie.
  110. « Décret n° 2014-185 du 18 février 2014 délimitant les cantons de l’Ordre de la Haute-Savoie », Légifrance, 21 février 2014 (consulté le 11 mai 2014).
  111. Richard Vivion, « La fusion des îlots : le symbole du Grand Annecy annoncé », sur francebleu.fr, 5 octobre 2016 (consulté le 11 novembre 2016).
  112. « Arrêté n° PREF/RDCL/BCLB-2016-0034 crée la commune nouvelle de Fillière », sur haute-savoie.gouv.fr, 27 mai 2016 (consulté le 4 juin 2016), pp. 40-44.
  113. La revue Le Point, parue le 29/11/2007 en 1837 – Annecy Municipales Rigaut et l’ Patrimoine.
  114. A et B
  115. Journal Le Figaro, 3 mars 2008 – Annecy : les dauphins bossons résistent à l’attaque de l’UMP.
  116. “Enquête d’opinion du 29 mai 2005 sur la Constitution de l’Europe – Annecy”, ministère de l’Intérieur (consulté le 6 juin 2007).
  117. Site FranceGen – Service d’accompagnement généalogique.
  118. Victor Lengronne avec J. Guéant, « François Astorg maire officiel d’Annecy, candidat Jean-Luc Rigaut à la présidence de l’agglomération », france3-regions.francetvinfo.fr, 4 juillet 2020 (lire en direct).
  119. « Compétence de la cour d’appel de Chambéry », sur le site Internet de la cour d’appel de Chambéry, 14 mai 2008 (consulté le 30 mai 2015).
  120. « GrandAnnecy », sur www.grandannecy.fr (consulté le 7 janvier 2021).
  121. Délégation à l’action extérieure des collectivités territoriales – Ministère des affaires étrangères, « Coopération décentralisée : Annecy », Carte de la coopération décentralisée et autres actions extérieures de France, sur la page extranet de la Commission Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) – Ministère des affaires étrangères – Pastel . diplomatie.gouv .fr (lié au 16 mai 2015).
  122. Organisme de recensement, sur le site de l’INSEE .
  123. Des villages de Cassini aux villes centrales d’aujourd’hui sur le site de l’École d’études avancées en sciences sociales.
  124. Dossier Insee – Population de la communauté légale depuis de nombreuses années
    20062007
    2008
    2009
    2010
    2011201220132014

    .

  125. Données démographiques selon INSEE.
  126. Fichier Insee – Population de la commune pour les années 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  127. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 – Commune d’Annecy (74010) », 30 juin 2021 (consulté le 16 janvier 2022).
  128. Insee, « Évolution et structure de la population 2018 – Département de la Haute-Savoie (74) », 30 juin 2021 (consulté le 28 juillet 2021).
  129. a b c d et e
  130. « Annecy », sur le site de l’Éducation nationale (consulté le 16 mai 2015).
  131. Site officiel de l’IUT d’Annecy.
  132. Site officiel de l’IAE Savoie Mont-Blanc.
  133. Site officiel de Polytech Annecy-Chambéry.
  134. Site officiel de l’ITII 2 Savoie.
  135. Site officiel de Tetra.
  136. https://www.lespapeteries.com/les-formations.html
  137. Le site officiel de l’Ecole Supérieure des Arts d’Annecy.
  138. “Sciences Po ouvre un bureau à Annecy”, sur ledauphine.com, 3 juillet 2011 (consulté le 3 novembre 2019).
  139. “Sciences-Po à Annecy… c’est terminé”, sur ledauphine.com, 12.6.2018 (consulté le 3.11.2019).
  140. Assurance maladie, “annuaire des médecins de famille”
  141. Lettres des amis du vieil Annecy, numéro 11, décembre 2011.
  142. A et B
  143. Centre Hospitalier Régional d’Annecy Site officiel
  144. « Histoire du CHANGE », sur ch-annecygenevois.fr/fr (consulté le 1er mars 2016).
  145. Union des médecins libéraux de la Région Rhône-Alpes, “Carte démographique médicale de la Région Rhône-Alpes – Département de la Haute-Savoie” [PDF], sur urps-med-ra.fr, Union des Experts régionaux de santé, septembre 2012 ( consulté le 24 mai 2015), p. 37.
  146. A et B
  147. Athlète Annecy
  148. “Accueil”, sur le site de l’Aéroclub d’Annecy Haute-Savoie.
  149. Edito Le Dauphiné publie le 30/08/12 – Le parapente, une activité outdoor qui booste l’économie
  150. Super utilisateur, “Hockey Club d’Annecy – Saison” (consulté le 5 octobre 2018).
  151. Annecy, site du club de hockey sur glace
  152. “Championnat de France 2014”, sur le site de la Commission Nationale de Skateboard (commenté le 1er juin 2015).
  153. (vi) L’Encyclopédie du Tour – Annecy au Tour de France.
  154. « Gossip for the end of the 2nd Winter World Military Games », sur le site Web du ministère de la Défense.
  155. La ville a déposé la candidature Annecy 2018 sur le site officiel du CNOSF.
  156. Site officiel de la candidature d’Annecy aux JO d’hiver 2018.
  157. Hiver 2018 – Munich, Pyeongchang et Annecy toujours en lice
  158. « Les acteurs de la candidature Annecy 2018 rencontrent le ministre des Sports », publication du Dauphiné, 23 novembre 2010 (lire en ligne).
  159. Reportage AFP, “Edgar Grospiron démissionne”, Lefigaro.fr, 12 décembre 2010 (lire en ligne).
  160. [“Charles Beigbeder Président d’Annecy Tender 2018 : “On peut gagner”], RTL, 7 janvier 2011.
  161. Qu’est-ce que radio74.
  162. “RCF Haute-Savoie” oignon-annecy.fr.
  163. “H2O Radio : Une bouffée d’air frais sur le lac d’Annecy !” – Sevrier – Site officiel de la commune », sur www.sevrier.fr (consultation le 28 janvier 2020).
  164. Page de Radio Semnoz sur SchooP.
  165. « RTL2 à Toulouse et Jazz Radio à Annecy : changements de propriétaire et de catégorie » sur csa.fr.
  166. Site FM dans l’ordre.
  167. Station TNT en Haute-Savoie.
  168. Le site officiel de l’association Annecy Wireless.
  169. “List of Internet Cities”, sur ville-internet.net (consulté le 6 juillet 2015) (élection de l’année).
  170. L.F., « L’évolution des activités numériques : la naissance de l’Association Annecy French Tech », Le Dauphiné Libéré, 24 avril 2015 (lire en ligne).
  171. Journal La Croix, article paru le 28 janvier 2007 – La presse chrétienne sur de nouveaux chemins.
  172. Revue politique Le Point 29 novembre 2007 Numéro 1837 – Mosquée : en discussion.
  173. Site officiel de l’INSEE Annecy – Démographie des entreprises 2019.
  174. Jean-Marie Colomb, Les Echos, “Où fait-il bon vivre en France ?” », Sur lesechos.fr, 16 juillet 2015 (commenté le 19 juillet 2015).
  175. Site de la Chambre des Métiers de Haute-Savoie.
  176. Source des données INSEE – Fiscalité.
  177. Données fiscales diffusées par la Direction du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique.
  178. Taux d’imposition cibles pour les collectivités locales 2007 – Département du budget, des finances publiques et de la fonction publique.
  179. Données générales de l’unité urbaine INSEE Annecy sur Internet
  180. Ministère de l’Economie et des Finances – Territoires d’Annecy.
  181. Laurent Tissot, Jean-Claude Daumas et Pierre Lamard, Les territoires de l’industrie en Europe, 1750-2000, Presses universitaires de Franche-Comté, 2007, 476 p. (ISBN 978-2-8486-7178-9), p. 95
  182. Données démographiques selon l’INSEE auxquelles se réfèrent les internautes.
  183. Le site officiel de la mission locale d’Annecy.
  184. un b et c
  185. Laurent Tissot, Jean-Claude Daumas et Pierre Lamard, Les zones industrielles en Europe, 1750-2000, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2007, 476 p. (ISBN 978-2-8486-7178-9), p. 95-97.
  186. A et B
  187. Marlène Quintard, “Ces grands chefs d’entreprise qui dynamisent le bassin annécien”, L’Essor savoyard, 24 octobre 2013 (lire en ligne).
  188. « Les 15 patrons les plus puissants d’Annecy », L’Expansion, mai 2010 (lire en ligne), n° 752.
  189. Le groupe Carrefour sur la page Wikipédia.
  190. Site officiel du Ministère de l’Economie de Haute-Savoie
  191. un b et c
  192. Site officiel du magazine économique L’Expansion publié le 8 février 2006 – Décès du co-fondateur de Carrefour.
  193. Hugues Joublin, Les aventures du premier hypermarché, L’Expansion, 6 mai 1993 [lire en ligne].
  194. Hélène Vermarre, Et « le commerce moderne » est », Le Dauphiné, 7 septembre 2005, p. 20 [lire en ligne].
  195. Mariotte 1972, p. 9.
  196. « Courier – Votre Centre Commercial à Annecy », sur Courier (consulté le 25 octobre 2020).
  197. “Village alpin | Marché de Noël d’Annecy | 22 novembre au 5 janvier », sur www.marchedenoelannecy.com (consulté le 25 octobre 2020).
  198. « Villes et stations touristiques classées », Accueil > Tourisme > Territoires, sur le site de la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services – Site entre Entreprises.gouv.fr (voir 27 septembre 2015). [PDF] « Liste des villes ou ensembles bénéficiant de l’appellation de villes touristiques ou ensemble de villes touristiques » (2012) et « Liste des villes classées comme zones touristiques » (2009) à 2015).
  199. A et B
  200. Thierry Côme et Gilles Rouet, Esthétique de la ville : dispositifs et usages, Éditions L’Harmattan, coll. « Local
  201. un b et c
  202. Direction Régionale des Affaires Culturelles Rhône-Alpes, “Communauté d’agglomération d’Annecy”, sur le Site Ville et Pays d’Art et d’Histoire en Rhônes-Alpes – rhone-alpes.culture.gouv.fr/vpah (consulté le 12 mai 2015 ) .
  203. A et B
  204. « Accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc – pro.savoie-mont-blanc.com, 19 décembre 2014 (consulté le 12 mai 2015) : « Données détaillées après Ville, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d’hébergement (Fichier : Données capacité 2014, .xlsx)”.
  205. « Annecy : Nombre de lits touristiques » [PDF], Accueil > Territoires > Statistiques départementales > Liste des résultats > Annecy, sur le site du Conseil général de la Haute-Savoie – Observatoire départemental (consulté le 11 mai 2015) : « Source : Tourisme en Paiement de Savoie Tourisme ».
  206. « Immobilier : comment Airbnb cannibalise les appartements dans les grandes villes », Le Monde.fr, 29 novembre 2019 (lire en ligne, consulté le 11 avril 2022)
  207. Direction de la Région Culturelle Rhône-Alpes, Communauté d’agglomération d’Annecy. Soutenez l’architecture du 20ème siècle ! », Patrimoine > Architecture du XXe siècle, sur le site Villes et Pays d’art et d’histoire en Rhônes-Alpes – rhone-alpes.culture.gouv.fr/vpah (relatif au 12 mai 2015).
  208. “Liste des sites historiques de la ville d’Annecy”, Base de données Mérimée, Ministère de la Culture.
  209. “Liste des sites et monuments de la commune d’Annecy à l’inventaire du patrimoine culturel”, Base de données Mérimée, Ministère de la Culture.
  210. “Liste des objets historiques de la paroisse d’Annecy”, Base de données Palissy, Ministère français de la culture.
  211. “Liste des objets de la commune d’Annecy à l’inventaire du patrimoine culturel”, Base de données Palissy, Ministère de la Culture.
  212. A et B
  213. Georges Grandchamp, Château d’Annecy, éd. Amis de la vieille ville d’Annecy, 1987, p. 36
  214. LISTIC – EA 3703 : Laboratoire d’Informatique, Systèmes, Traitement de l’Information et des Connaissances – [1].
  215. LISTIC – EA 3704 : Conseil Général – Conservatoire d’Histoire et d’Art.
  216. « Les mairies et mairies de Savoie et de Haute-Savoie », sur le site Sabaudia : histoire, patrimoine, archives du Pays de Savoie (référencé au 29 mai 2015).
  217. Patricia Tourancheau, « Annecy Court Razzia : la revanche d’un petit patron », sur Liberation.fr, 21 décembre 2001.
  218. Présentation du Tribunal d’Annecy, http://www.tgi-annecy.justice.fr [lire en ligne].
  219. « Villes et Villages Fleuris > Annecy », sur le site officiel du concours Villes et Villages Fleuris (consulté le 20 juillet 2014).
  220. A et B
  221. Collectif, Pour la petite histoire… La mairie et ses jardins, collection “Pour la petite histoire”, éd. Ville d’Annecy 70 pages.
  222. Collectif, Pour la petite histoire… Un site spécial, Pâquier, Anthologie “Pour la petite histoire”, éd. la ville d’Annecy 122 pages.
  223. Gilles Pudlowski, Stylish French Treasure, Renaissance Du Livre, collection “Reprint”, 2000, 218 pp (ISBN 978-2-80460-362-5), p. Années 188-189.
  224. “Dessins de projet pour le disque “Chocolatier (Au treuer Berger)”, vers 1827, sur photo.rmn.f (consulté en février 2022).
  225. “Liste des produits par ville : Annecy”, sur le site de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) (au 28 mai 2015).
  226. “2ème Génération.”, sur le site de Yoann Comte.
  227. Evene communication culturelle est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication – Bonlieu Scène Nationale.
  228. Site officiel du Théâtre National Bonlieu
  229. Manuscrit de l’édition DL 03/04/08 – Annecy, culture, sport et loisirs.
  230. Salle officielle du Conservatoire aux influences régionales du bassin annécien.
  231. “Accueil”, sur le site des Amis du Vieil Annecy (consulté le 28 mai 2015).
  232. « Personnalités anneciennes », sur le site des Archives municipales d’Annecy – annecy.arkotheque.fr (relatif à mai 2021).
  233. “Armes d’Annecy”, sur labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2015).
  234. Jean Luquet (M.DCCCXL (1840), publié dans Mémoires et Documents de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Savoie), Dictionnaire de la Principauté de Savoie, t. 2, Fontaine de Siloé, coll “Histoire en Savoie” (édition 2005) (1ère édition 1840), 265 p. (ISSN 0046-7510), p. 184
  235. un b et c
  236. Exposition “Or, gueules et argent, les armoiries de la ville en Haute-Savoie” présentée sur le portail des archives de Haute-Savoie – archives.hautesavoie.fr, diapositive n° 9, 2016.
  237. Académie Florimontane, Revue Savoisienne, Tome 55, Annecy, 1914, p. 22
  238. Exposition “Or, gueules et argent, les armoiries de la ville de Haute-Savoie” présentée sur le portail des archives de Haute-Savoie – archives.hautesavoie.fr, diapositive n° 5, 2016.
  239. Article paru dans le numéro savoyard de L’Essor, 3 novembre 2011, p. 9.
  240. La nouvelle commune d’Annecy porte désormais le logo France Bleu Pays de Savoie, 6 novembre 2017, Richard Vivion.
  241. Jean-Laurent Del Socorro, Les Chevaliers de Raclette T4 : Les derniers jours de Boutae, Annecy, maintenant SF, 15 mars 2021, 176 p. (ISBN 978-2-491708-06-1), p. 176
  • Porte Savoyarde
  • La porte d’Annecy
  • Portail des villes autonomes de France

article de qualitéÉdition du 3 mai 2008

(comparer avec la version actuelle)

Le vote l’a promuarticle de qualité

Tutoriels vidéo sur ou se trouve annecy sur la carte de france

keywords:

keywords: #chiasẻ, #điệnthoạicómáyảnh, #điệnthoạiquayvideo, #miễnphí, #tảilên

En France, il fait bon vivre dans les villes de taille moyenne. C’est ce qui ressort du classement de l’association des villes et villages de France, qui place Annecy devant Bayonne et La Rochelle. Un titre honorifique que la cité haut-savoyarde ne doit pas qu’à son paysage. Du côté des villages, c’est Peltre, en Moselle, qui est plébiscité.

ABONNEZ-VOUS pour plus de vidéos :

-http://bit.ly/radioE1

LE DIRECT :

-http://www.europe1.fr/direct-video

Retrouvez-nous sur :

| Notre site :

-http://www.europe1.fr

| Facebook :

-https://www.facebook.com/Europe1

| Twitter :

-https://twitter.com/europe1

| Google + :

-https://plus.google.com/+Europe1/posts

| Pinterest :

-http://www.pinterest.com/europe1/

keywords:

keywords: #laquotidienne, #laquotidiennelasuite, #laquotidiennelasuite, #2016, #2017, #conso, #argent, #tuto, #tutos, #chronique, #chroniques, #reportage, #reportages, #info, #actu, #news, #france5, #France5, #Francetélévisions, #Francetélévision, #ThomasIsle, #Thomas, #Isle, #MayaLauque, #maya, #mayaLauqué, #Mélanie, #Fabien, #Gérard, #annecy, #anecy

Découvrez Annecy comme vous ne l’avez jamais vu avec Raphaël de Casabianca.

Retrouvez La Quotidienne sur :

FACEBOOK :

-https://www.facebook.com/laquotidienneF5/

TWITTER :

-https://twitter.com/LaquotidienneF5

SITE :

-http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne

#LaQuotidienne

http://www.cartesfrance.fr/Annecy-74000/carte-Annecy.html

See more articles in category: faqs

Maybe you are interested

Sale off:

Best post:

Categories